media supply chain
et logistique

Éditeurs

TDI dévoile la troisième version de son TMS chargeur

Dotée de nouveaux modules, la troisième version du TMS chargeur de TDI, Expedito Premium, se veut communicante avec son écosystème. Explications sur le salon SITL avec Laurent Mazard, directeur commercial et Johanna Sévenier, cheffe de projet intégration chez TDI.

Publié le 8 avril 2022 - 12h55
A_1

Voxlog | Laurent Mazard et Johanna Sévenier

La SITL 2022 était l’occasion pour TDI, éditeur de logiciels dédiés aux expéditions multi-transporteurs, de mettre en avant la troisième version d’Expedito Premium. Né il y a 22 ans et proposé en Saas, ce TMS chargeur permet d’éditer les étiquettes d’acheminement, de faciliter les échanges d’informations et de piloter l’ensemble des expéditions depuis une plateforme unique. Celui-ci a été complétement réécrit il y a trois ans avec des langages de codes plus modernes. Ces améliorations sont visibles à la fois au niveau du développement des fonctionnalités, mais également des interfaces avec les WMS et les ERP. « Nous avons revu complétement l’ergonomie et avons redéveloppé toutes les fonctionnalités de base, notamment sur le pilotage transport », décrit Laurent Mazard, directeur commercial de TDI. Sur cette V3, le cœur de l’outil demeure l’éditique transporteurs (étiquettes/EDI/documents transport) avec une intégration très automatisée dans les entrepôts : « La solution étant très communicante et automatisable, l’opérateur poursuit son activité depuis son WMS sans se douter qu’Expedito s’occupe de la gestion des expéditions en arrière-plan », précise Johanna Sevenier, cheffe de projet intégration chez TDI.  


En communication avec l’écosystème de la supply chain

Mue par la volonté de l’entreprise de faire évoluer son TMS chargeur, la cellule R&D de TDI travaille continuellement à son enrichissement avec de nouvelles fonctionnalités. Sa troisième version embarque ainsi nativement tous les nouveaux modules écrits depuis quatre ans. Parmi eux : le tracking colis, le module d’alertes anomalies d’expéditions, les notifications client et l’analyse de la performance transporteur. Autre outil, Expricing, API d'aide à la décision qui permet de gérer le calcul des tarifs transporteur, les délais de livraison ainsi que les plans de transport client. La lecture et la saisie d’informations ont par ailleurs été travaillées grâce à une interface responsive. Le TMS chargeur offre une personnalisation des fiches d’expédition ainsi qu’un paramétrage simple et complet. Comparée aux versions précédentes, la V3 se veut communicante et adaptée à l’écosystème de la supply chain : « Nous avons la possibilité de pousser de la donnée à toutes les sociétés qui travaillent sur le dernier kilomètre et de remonter des informations de transport à intégrer dans les outils BI du client ». Interfaçable avec tous les WMS du marché, la dernière mouture d’Expedito intègre plus de 260 transporteurs, dont une cinquantaine en Europe.


Un nouveau module de contrôle de facture attendu

Toutes les nouvelles ventes opérées par TDI depuis 2022 concernent désormais cette dernière mouture d’Expedito, déjà utilisée chez des clients depuis début 2021. Et la R&D ne s’arrête pas là : de nouveaux modules sont déjà en préparation comme le contrôle de facture transporteur, Exinvoice, qui devrait arriver d’ici la fin de l’année : « Il est très attendu, car les clients passent beaucoup de temps sur cette tâche manuelle. Nous souhaitons automatiser ce contrôle en récupérant les factures dématérialisées des transporteurs et en générant des rapports d’anomalies. En quelques secondes, l’utilisateur pourra lui-même vérifier les écarts et en discuter avec son transporteur. De quoi faire gagner du temps et certainement des économies », décrit Laurent Mazard.

 

 

à lire aussi