media supply chain
et logistique

Transversal

Fractal, la nouvelle société de conseil spécialiste de l'automatisation

L'ancien directeur général de viastore vient de créer Fractal, une société de conseil et d'accompagnement pour la mise en place de systèmes automatisés. Celle-ci s'appuie sur l'expertise de cinq partenaires riches de plus de deux décennies d'expérience dans le domaine.

Publié le 25 mai 2022 - 15h52
A_1

Jean-David Attal, président de Fractal

Fractal : objet mathématique infiniment morcelé présentant une structure similaire à toutes les échelles. C’est également le nom donné par Jean-David Attal à sa nouvelle société de conseil fondée début 2022. « J’ai fait l’analogie entre l’objet mathématique qui se reproduit à l’infini et le problème logistique qui s’analyse, se ré-analyse, se peaufine, s’améliore dans sa compréhension », décrit le nouveau président de Fractal. Auparavant dirigeant de la société spécialiste en intégration de solutions intralogistiques, viastore, Jean-David Attal a rendu sa casquette, mais a donc conservé son cœur de métier avec la création de cette nouvelle société de conseil spécialisée dans l'automatisation de la Supply Chain, en production et en logistique. « Je me suis rendu compte que durant mes 30 années d’expérience où j’avais conçu, vendu et réalisé des systèmes logistiques, une grande partie de mon métier consistait à trouver des idées et de convaincre. Je me suis dit que ma vraie vocation, c'était d’accompagner, de conseiller, de concevoir et de travailler en partenariat avec des gens qui développent des technologies ».


Trois dominantes

Fort de cette conviction, Jean-David Attal construit Fractal avec trois dominantes : la spécialisation dans l’automatisation de la supply chain, une expérience moyenne de 20 à 25 ans dans l’équipe et la capacité à aller de bout en bout sur un projet. « Nous démarrons de la première réflexion en termes d’informatique, de logistique, d'optimisation, d’automatisation, de comparaison des technologies, jusqu’à l’accompagnement des projets et la gestion des chantiers. Beaucoup d’entreprises ne possèdent pas les équipes en interne pour faire ça, car elles réalisent ce genre d’investissements assez rarement », décrit-il. Fractal se présente ainsi comme une structure sans salariés, mais constituée de cinq partenaires pouvant intervenir en fonction des besoins : « Trois sont plutôt dans la conception, l’accompagnement et la phase initiale des projets et deux se spécialisent dans la réalisation des projets », décrit le président.


Pour une gestion de projet « sans accroc »

Plusieurs profils peuvent faire appel aux services de la société de conseil. « Aussi bien des personnes qui réfléchissent ou conduisent des projets d’automatisation et d’informatisation, que des intégrateurs de systèmes logistiques qui apprécieraient d’avoir une équipe capable d’accompagner la partie automatisation chez leur client ». Partant du principe qu’il n’existe pas de mauvaise solution, Fractal entend œuvrer pour accompagner le choix de ses clients et que « la gestion du projet se déroule sans accroc et de façon efficace ». Car l’hésitation coûte cher aujourd’hui, juge le président de Fractal : « En un an, le prix des systèmes automatisés a augmenté d’une trentaine de pourcents. Il faut donc savoir prendre une décision rapidement, être efficace dans la réalisation des projets et retrouver une marge via une meilleure consommation des systèmes ». À cet égard, le Covid aura joué le rôle d’accélérateur pour l’adoption de systèmes automatisés, dissipant certaines hésitations : « Les objections sont balayées désormais et tout le monde sait qu’au-delà d’une taille minimum, il faut se poser la question et avoir regardé ce qui se passe sur le marché ». Jean-David Attal observe néanmoins un domaine dans lequel la France « est en retard » : l’industrie. Face à cette logistique de production encore trop timorée, une des premières missions de Fractal consistera notamment à accompagner ce secteur vers ces sujets. Et alors que l’activité de la société de conseil a démarré début mai, son président annonce un démarrage dynamique avec l’acquisition de trois clients en trois semaines.

 

 

à lire aussi