Accueil / Actualités / Transversal / ShipStation et Packlink annoncent une baisse des achats pour Noël

Transversal

ShipStation et Packlink annoncent une baisse des achats pour Noël

27.10.2022 • 08h55
|
A_1

ShipStation

ShipStation et Packlink publient une étude sur les achats pour la période des fêtes de fin d’année 2022 : les Français vont réduire de 11,5 % leurs dépenses non essentielles de Noël et du Black Friday à cause de l'inflation.

Packlink, plateforme d'expéditions de colis, et ShipStation, plateforme de gestion de commandes e-commerce, ont mené une enquête sur les prévisions d'achats de fin d'année, auprès de 8 000 consommateurs de huit pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, États-Unis, Canada et Australie). Les consommateurs français déclarent vouloir diminuer de -11,5 % leurs dépenses non essentielles de Noël et du Black Friday par rapport à 2021, soit une perte 2,1 milliards d’euros. Une baisse inférieure à la moyenne européenne (-13,2 %). « La hausse de l'inflation et la crise ont un impact significatif sur l'économie et cela n'affectera pas seulement les habitudes de consommation, mais aussi les stratégies des commerçants qui tentent de maintenir leurs coûts à un niveau bas. L’enjeu est grand, car il s’agit traditionnellement de la période d'achat la plus importante de l'année », explique Roland Buquet, directeur des ventes chez Packlink.

 

En France, les catégories les plus exposées aux réductions des dépenses sont : les vêtements (29 %), le mobilier de maison (24,5 %) et les jouets (21 %). Les dépenses liées aux appareils électroniques sont mieux préservées en France (seulement 17 % de baisse prévue, contre 22 % en moyenne). Les produits de santé et de beauté (18 %) et le bricolage/jardinage (16,5 %) seront les catégories moins impactées.


Un impact négatif sur les entreprises

D'après l'étude, neuf entreprises sur dix des marchés interrogés s'attendent à subir l'impact négatif de cette hausse des coûts. Certaines d'entre elles prennent des mesures d'anticipation comme la hausse des frais de livraison (35 %), l'allongement des délais de réception produits (26 %), l'augmentation des promotions (18 %) ou encore la suppression des retours offerts (10 %). « Il est essentiel pour les commerçants d’anticiper de façon mesurée la période de fin d’année 2022. Les consommateurs sont conscients de la récession qui se profile et leurs dépenses seront bien plus réfléchies que les années précédentes. Les e-commerces devront ainsi mettre l’accent sur leur parcours client et soigner chaque étape du processus d’achat, dont leur politique de livraison, s’ils souhaitent rester attractifs auprès des consommateurs », indique Mélanie Albiger, country manager France pour ShipStation. « Les vendeurs qui tireront leur épingle du jeu seront ceux qui auront anticipé cette baisse, en s’appuyant par exemple sur des solutions technologiques », ajoute Roland Buquet.

 

Télécharger l’étude complète de ShipStation et Packlink

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine