media supply chain
et logistique

Transport

Neoline lance le chantier de son premier cargo à voiles Neoliner

3 000 m² de surface de voilure, 136 m de long… Le navire à voiles Neoliner qui sortira de son chantier en 2025 promet de réduire drastiquement les gaz à effet de serre émis par le transport maritime de conteneurs.

Publié le 19 janvier 2023 - 15h05
A_1

Neoline/Mauric

La société française Neoline débute la construction de son premier Neoliner, un cargo roulier à propulsion vélique, pensé pour le transport de marchandises décarboné. « On y est, le premier Neoliner va prendre vie … Pour toute l’équipe de Neoline, ses fondateurs, ses partenaires techniques, ses clients et ses financeurs, cette annonce est l’accomplissement d’un travail passionné, persévérant et déterminé. Il s’agit en effet du premier aboutissement d’un projet de plus de 10 ans, et c’est donc avec un immense plaisir que je remercie et salue chaleureusement leur exceptionnel engagement à tous les niveaux autour du projet. Ensemble, nous avons réussi à mener un projet qui, à bien des égards, pouvait initialement paraître utopique », commente Jean Zanuttini, président de Neoline Armateur.

 

 

Un voilier de 136 m de longueur

 

Le budget du Neoliner s’élève à 60 millions d’euros. Il est soutenu et cofinancé par CMA CGM, Ademe Investissement, Neoline Développement, Corsica Ferries, Louis Hardy S.A.S, la Banque des Territoires et la Région Pays de la Loire. Devant être livré en 2025, il sera mis en activité sur une ligne transatlantique reliant Saint-Nazaire, Saint-Pierre-et-Miquelon, Baltimore aux États-Unis et Halifax au Canada. Construit par le chantier naval RMK Marine, ce grand voilier de charge mesurera 136 m de long et pourra embarquer 265 conteneurs 20’ pour un poids maximal de 5 300 tonnes de marchandises. Se déplaçant à une vitesse de 11 nœuds, il sera équipé de deux mâts en carbone rabattables SolidSail de 76 m et sera propulsé par 3 000 m² de voile. Pour permettre quelques manœuvres ponctuelles ou dans les ports, il pourra utiliser un moteur auxiliaire, des générateurs au MGO (Marine gasoil) désulfurisé, ainsi que trois propulseurs transversaux.

 

 

CMA CGM partenaire via son Fonds Energies de 1,5 milliard d'euros

Neoliner se positionne comme une solution de transport maritime écologique et économiquement viable. Selon son concepteur, ce cargo à voile permet de diminuer de 80 % à 90 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à un navire classique de même gabarit, et de supprimer la presque totalité des émissions d’oxydes de soufre, d’oxydes d'azote et de particules. « Le groupe CMA CGM, qui a pour objectif d’atteindre le Net zéro carbone d’ici 2050, s’est pleinement impliqué depuis de nombreuses années pour développer des projets, et prototypes permettant d’accélérer la décarbonation du secteur maritime. Compte tenu de l’importance des défis, nous sommes convaincus de la nécessité d’explorer toutes les options. Plusieurs technologies devront coexister pour construire les solutions de propulsion décarbonée de demain. C’est la raison pour laquelle CMA CGM, grâce au fonds Energies doté d’un budget de 1,5 milliard d’euros, a souhaité devenir partenaire de Neoline, dont le projet de transport à voile nous semble extrêmement prometteur », explique Emilie Espanet, directrice du fonds Energies de CMA CGM.

 

à lire aussi