Accueil / Dossiers / Entrepôts / Une flotte Toyota 100 % électrique pour un entrepôt XXL géré par ID Logistics

Entrepôts

Une flotte Toyota 100 % électrique pour un entrepôt XXL géré par ID Logistics

09.07.2020 • 10h45
|
par Charlotte COUSIN
D_1

ID Logistics

Toyota Material Handling, partenaire historique d’ID Logistics, a équipé d’une flotte entièrement électrique le site de 177 500 m² où officie le prestataire logistique à Tournan-en-Brie (77). Un projet d’ampleur pour l’entrepôt le plus grand d’Europe, ayant donné lieu à des défis à la fois technique, ergonomique et sécuritaire.

Le partenariat entre Toyota Material Handling et ID Logistics, sur le site de Tournan-en-Brie (77), n’a rien d’une surprise. Les deux acteurs mènent leur collaboration depuis de nombreuses années, conduisant l’écrasante majorité des sites du prestataire logistique à être équipés des chariots du fabricant. Le défi à relever était ici en partie lié aux dimensions impressionnantes de la plateforme concernée. Étendu sur 177 500 m², en faisant le plus grand entrepôt d’Europe, le site où opère le prestataire logistique compte 31 cellules, une capacité de stockage de 270 000 palettes et 187 portes à quai. « Avec ID Logistics, nous avons noué un partenariat de longue date. Nos deux sociétés se rejoignent sur des valeurs constantes d’amélioration et d’innovation », commente le responsable national grands comptes de Toyota Material Handling, Fabrice Guérin.

 

Ce dernier, accompagné d’un autre collaborateur Toyota sur la partie SAV, a mené et suivi le projet de bout en bout, dès l’étude des besoins en amont jusqu’à la mise en place d’une solution sur mesure pour son client historique. Un client soucieux de se doter d’une flotte 100 % électrique. Au total, ce sont ainsi environ 200 chariots (une cinquantaine de rétractables, 25 frontaux équipés de pinces, 65 préparateurs de commandes, une quarantaine de chariots chargement, déchargement, ainsi que des transpalettes électriques) qui sont venus intégrer le site grâce à un contrat location Full Service « avec une flexibilité par rapport à leur activité via des chariots court terme ». Le déploiement a ensuite été réalisé en plusieurs phases, suivant les différentes étapes de livraison du bâtiment : 63 000 m² à l’été 2018, 46 500 m² début 2019 et enfin 68 000 m² au printemps 2019.

 

La gestion de l’énergie, élément central

« Toyota Material Handling sait répondre aux besoins d’ID Logistics sur les produits proposés, leur fiabilité, leur ergonomie, l’aspect sécurité et surtout sur la connectivité », poursuit Fabrice Guérin. Des qualités que le prestataire souhaitait retrouver sur ce site en tenant compte de ses spécificités : « Le plus gros travail a concerné la gestion de l’énergie. Il ne faut pas qu’un opérateur qui travaille à un bout de l’entrepôt ait besoin de recharger son chariot à l’autre extrémité. Donc il s’agit de bien positionner et répartir les salles de charge pour éviter les transferts, bien calculer les besoins en énergie et en batteries. Le coeur de la manutention, c’est l’énergie : pour qu’il y ait un bon fonctionnement, celle-ci doit être calibrée convenablement ».

 

Autre challenge à relever : la connectivité. Un critère primordial pour ID Logistics auquel Toyota Material Handling est venu répondre grâce à son outil I-Site. Un logiciel de gestion de flotte comprenant une unité de télématique et des capteurs embarqués sur les chariots élévateurs, aptes à remonter sur la plateforme I-Site les données clés sur l’utilisation des matériels : volume horaire d’usage, gestion de la batterie, notification d’impacts, vérifications de l’état du matériel avant la prise de poste et notifications, contrôle d’accès au chariot, etc. « Ce sont des chariots qui démarrent grâce à une carte, donc on sait exactement qui les utilise, à quel niveau en sont les batteries… Il s’agit également d’un outil qui va sensibiliser les caristes et les responsabiliser sur l’amélioration de la sécurité des personnes et des charges via des alertes en temps réel sur les chocs. Un ensemble d’éléments très importants pour ID Logistics car ils vont permettre de réaliser des économies : moins de casse, moins de factures », détaille Fabrice Guérin.

 

Flexibilité et adaptabilité

Pour ses opérateurs, c’est également sur le confort que le prestataire logistique a souhaité insister et tous les préparateurs de commandes sont ainsi munis d’une levée Ergolift à 800 mm. « Lorsque ce n’était pas possible à cause de la taille des charges, nous avons construit un préparateur de commandes à double-postes capables de soulever des charges lourdes, de les mettre sur les fourches. ID Logistics souhaitait que nous nous adaptions en fonction de l’activité du client qui compte des colis de dimensions très diverses ». Une ergonomie également mise en avant sur les chariots rétractables qui sont munis de caméra, parant aux difficultés de visibilité des fourches en cas de charges débordantes : « Cela évite au préparateur de se pencher et de se faire mal aux cervicales ».

 

En plus d’accompagner son partenaire sur la formation de ses formateurs dans l’entrepôt, Toyota Material Handling a intégré in situ deux techniciens du service SAV : « Il s’agit d’être très réactif sur une flotte pareille : redémarrer quand il y a des pannes, réaliser les entretiens importants… pour que les chariots soient au maximum productifs », explique Fabrice Guérin. Une flexibilité qui accompagne les mouvements de l’activité et demande au constructeur de poursuivre son travail sur la durée : « Nous sommes amenés à remoduler certaines salles de charge, à changer des chariots de cellules… ID Logistics étant une société qui bouge très vite, en tant que partenaire, nous nous devons de réagir rapidement pour offrir une solution clé en main à notre client »

BUZZ LOG
“Les niveaux de demande, les canaux de distribution, les façons de travailler dans les entreprises vont être bouleversés longtemps”
— Stéphane Crosnier, managing director chez Accenture
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine