Accueil / Dossiers / Entrepôts / E. Leclerc optimise sa logistique e-commerce avec Exotec

Entrepôts

E. Leclerc optimise sa logistique e-commerce avec Exotec

24.09.2020 • 09h26
|
par Emilien VILLEROY
D_1

Exotec

Mis en place par Logilec sur le site de Gellainville en Eure-et-Loire et finalisé cet été, le système robotisé Exotec permet désormais de répondre à la croissance des flux e-commerce chez E. Leclerc
L'installation en bref :

49 robots
30 000 bacs pour 60 000 emplacements,
200 lignes par heure par station de préparation,

Picking automatisé par bras robotisés à venir sur deux des six stations dédiées

Entité du mouvement Leclerc créée en 1996, Logilec propose des solutions pour maîtriser et organiser la chaîne d’approvisionnement de l’enseigne sur trois périmètres. Tout d’abord l’optimisation du transport pour permettre la massification entre les fournisseurs et les centrales régionales. Ensuite, l’EDI pour maîtriser les flux de communication. Enfin, une activité logistique qui, depuis 2014, propose des solutions pour les flux BtoB (stockage et approvisionnement des magasins) et BtoC. « L’équipe de Logilec est composée de 70 personnes avec un fonctionnement en mode PME. Nous aimons travailler sur des sujets d’innovation en restant sur un mode de fonctionnement agile, avec des projets lancés dans des délais très courts », raconte Solange Marie, responsable transformation agile chez Logilec.

 

L’automatisation au service du e-commerce

C’est dans cette optique que Logilec débute ses échanges avec l’entreprise française Exotec en 2018. « Nous avons plusieurs univers : culturel, parapharmacie ou encore high-tech. Ceux-ci sont gérés actuellement sur trois entrepôts. Nous souhaitons à terme arriver à deux sites sur lesquels nous concentrerons nos activités de logistique e-commerce, afin de mutualiser les outils ». L’un de ces bâtiments, situé à Gellainville (28) près de Chartres, est géré par le prestataire Legendre. « Cette collaboration a débuté en 2017, en se focalisant d’abord sur les produits culturels, puis s’est étendue à la parapharmacie à l’été 2018, univers précédemment géré dans un entrepôt au nord de Paris. Les activités étaient alors traitées dans une cellule de 5 000 m² composée de racks et d’étagères avec de la manutention classique. Mais ce système montrait ses limites, surtout lors des pics de fin d’année. De plus, la surface de stockage ne suffisait plus dans un contexte de croissance de +30 % », détaille Solange Marie.

 

Face à ces contraintes de productivité dans un entrepôt devenu « un dédale d’étagères », l'idée d’une solution automatisée émerge, et plus particulièrement le concept robotique d’Exotec, sélectionné après un benchmark. Celle-ci repose sur une flotte de robots pilotés par un système de gestion et qui peuvent se déplacer en trois dimensions dans des supports de stockage contenant des bacs de différents formats. Les robots prélèvent ces derniers puis les déplacent automatiquement jusqu’à des zones de préparation où des opérateurs effectuent leur picking. « Il nous fallait un équipement modulable selon les volumes et la croissance. Notre gamme de produits s’élargissait, avec des références pour le secteur culturel tournant très vite et beaucoup de lots différents pour la parapharmacie. Nous voulions une solution capable d’être implantée rapidement ».

 

Une installation en deux temps

Le 25 décembre 2018, Logilec fait donc l’acquisition d’un système composé de 49 robots Exotec. À l’automne 2019 près de 10 000 bacs sont installés, avec six postes de travail goods-to-person (appelés « order mover »), pour les deux univers e-commerce. Une première étape suivie de l’arrivée de plus de 20 000 bacs supplémentaires pour atteindre un total de 30 000 bacs à la mi-juillet 2020. Chaque bac correspond à deux emplacements de produits, soit 60 000 au total. Deux stations supplémentaires dédiées au réassort ont également été installées. « Durant cette période, nous avons dû assurer la continuité de l’activité tout en intégrant de nouvelles références dans le système Exotec ». Le site vise un objectif d’intégration de 95 % des références (ne laissant que certains produits hors gabarit en traitement classique) pour répondre à la croissance forte de l’e-commerce. « Avant, nous préparions 30 lignes par heures en picking avec des étagères standard. Aujourd’hui, une station de préparation monte jusqu’à 200 lignes par heure », note Solange Marie. Le gain de place est également très important, puisque l’intégralité du système Exotec s’étend sur seulement 3 000 des 5 000 m² de l’entrepôt.

 

De futurs bras automatisés de préparation

L’intégration d’autres univers tels que la téléphonie est désormais à l’étude, ainsi qu’une arrivée potentielle de flux BtoB pour rendre le site multicanal. Parallèlement, d’autres évolutions sont également évoquées, notamment la connexion à différentes solutions d’emballage automatisées. Aujourd’hui, un outil de packaging automatique prépare directement les colis pour les différents transporteurs (avec 80 % du flux transitant par point de retrait, et 20 % en livraison à domicile). « Nous pensons connecter le système Exotec à d’autres solutions d’emballage ». Enfin, autre innovation à venir : la mise en place de deux Skypickers, bras automatisés développés par la R&D d’Exotec qui viendront, à la place de deux stations d’order mover, prélever automatiquement des produits dans les bacs de stockage pour les placer dans les bacs de préparation. « Nous allons échelonner l’installation de ces deux bras, l’un rentrant en action d’ici la fin de l’année, et l’autre début 2021. Nous serons les premiers à bénéficier de ce nouveau système de picking automatisé », dévoile Solange Marie.

BUZZ LOG
“Avant de se poser la question de la technologie à mettre en oeuvre sur une plateforme logistique, il importe de comprendre le besoin du client et de se poser la question de l’objectif à atteindre.”
— Virgile Bourdelin, directeur des ventes de Zebra Technologies
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine