Accueil / Dossiers / Innovation / Urbanhub, la logistique urbaine à la demande

Innovation

Urbanhub, la logistique urbaine à la demande

03.06.2021 • 09h19
|
par Charlotte COUSIN
D_1

UrbanHub | Bernard Ochs

Autour des activités de prestation sur mesure et de cross-docking, la plateforme Urbanhub mise sur une logistique urbaine responsable. Bernard Ochs, son président, détaille les spécificités de sa solution et ses ambitions de déploiement géographique.

Sa création et ses objectifs. Créée en 2016 par Bernard Ochs, originellement autour d’une solution de stockage à la demande pour particuliers et professionnels, Urbanhub fait évoluer son offre deux ans plus tard en amorçant un virage vers des prestations BtoB tournées vers la logistique urbaine. Après l’arrêt complet de l’activité BtoC il y a un trimestre, la société se partage désormais autour de deux segments : l’e-commerce, avec des prestations de réception, stockage, picking, expédition et gestion des retours ; mais également le cross-dock à travers ses deux sites parisiens (l’un dans le XIIe arrondissement, l’autre situé porte d’Ivry). Des mini-hubs desquels partent les livraisons parisiennes à pied, à vélo, et en véhicules propres. Aujourd’hui, Urbanhub s’appuie sur une équipe d’une vingtaine de personnes et consacre 80 % de son activité à cette logistique urbaine, le reste étant dédié aux expéditions dans le monde entier.

 

Ses partenaires et clients. Urbanhub travaille avec une dizaine de transporteurs partenaires dont Colissimo, TNT, MyTroopers, Stuart, Urbit ou encore Weeship sur la partie livraison urbaine. Parmi ses clients, elle compte des pure-players du e-commerce, des distributeurs, des acteurs de l'alimentaire ou de la cosmétique ainsi que des expressistes comme DHL.

 

Ses avantages. En plus d’apporter de la valeur ajoutée à ses prestations logistiques comme la personnalisation du colis, la vérification approfondie d’articles pour la maroquinerie, ou encore des services de livraison réalisés aux couleurs de la marque, la start-up se veut différenciante en misant également sur un mode d’acheminement vert, en véhicules propres, à pied et à vélo : « Nous travaillons avec les expressistes traditionnels comme Colissimo, car ils sont incontournables et choisis par nos clients. Mais cela ne nous empêche pas de leur proposer également une alternative plus vertueuse, dès que possible raisonnablement, avec d’autres partenaires de livraison », appuie Bernard Ochs. Les bénéfices apportés par la solution résident également dans son approche IT : « Nous avons choisi une base d’ERP open source sur lequel nous avons bâti un portail multi-client pour l’e-commerce, permettant un interfaçage automatique avec les plateformes e-commerce Prestashop et Shopify ainsi qu’une intégration aval vers les systèmes TMS des transporteurs. Nous collaborons d’autre part avec l’Inria (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique) et l’Ademe sur du yield management afin d’optimiser en amont la mutualisation de ressources, des entrepôts, et des approvisionnements », explique-t-il.

 

Ses axes de développement. Sa stratégie intègre trois axes de déploiement géographique. Le premier : « Compléter Paris ». En plus de ses deux sites parisiens, Urbanhub a engagé une prise à bail pour un entrepôt de 900 m² à l’ouest de la capitale qui devrait être dédié au cross-dock à l’horizon 2024 ainsi qu’un autre dans le XVIIe arrondissement, l’objectif étant de parvenir à cinq ou six centres parisiens. Deuxième ambition, son développement dans d’autres villes françaises, à l’instar de Lyon et peut-être Bordeaux. Dernier objectif, l’étranger, avec des métropoles comme Londres et Milan, où Urbanhub est d’ores et déjà « en recherche d’implantation ». Pour soutenir ces projets, la start-up s’appuie notamment sur sa dernière levée de fonds de 1,1 million d’euros réalisée en juillet 2020 et en prévoit une nouvelle au premier semestre 2021. Conçue pour nécessiter « un minimum de support » la rendant apte à « être mise entre les mains de tiers », la plateforme a d’ailleurs été approchée par un logisticien régional souhaitant reproduire le modèle d’Urbanhub localement. « Nous sommes actuellement en train d’étudier la manière dont il pourra utiliser notre plateforme et ainsi commencer à bâtir notre réseau sur ce mode franchisé », termine Bernard Ochs.

 

> Retrouvez l'intégralité de notre dossier 20 start-ups qui font bouger la supply chain

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine