Accueil / Dossiers / eCommerce / E-commerce : le fulgurant essor des consignes automatiques

eCommerce

E-commerce : le fulgurant essor des consignes automatiques

07.09.2016 • 17h45
|
par Matthew PERGET
D_2

2. Nouer des partenariats Pour trouver de bons emplacements

Afin de développer son réseau de consignes, un opérateur doit trouver des emplacements disponibles où installer ses machines. Pour bénéficier de positionnements stratégiques, les spécialistes des casiers automatiques multiplient les partenariats avec des acteurs publics ou privés.

Qu’elles soient installées dans des gares, sur des parkings, à l’intérieur de magasins ou au coeur de centres commerciaux, les consignes automatiques ne peuvent subsister que si elles parviennent à se remplir suffisamment. L’investissement économique conséquent qu’elles nécessitent, de par leurs nombreuses composantes technologiques embarquées, poussent les constructeurs et les opérateurs de réseaux de consignes à nouer des partenariats pour les louer et maximiser leur rentabilité. Mais cette démarche d’alliance est de plus en plus bilatérale. Certaines enseignes de distribution commencent par exemple à s’intéresser de près à ce type de solution, venant s’inscrire en complément de leurs palettes de services de livraison.

 

Déjà fortement présent au Danemark avec plus de 800 consignes automatiques “SwipBox” installées, DHL Express transpose sa solution en France grâce à des partenariats signés avec deux enseignes de l’agroalimentaires et un réseau de stations-services. D’ici la fin de l’année 2016, la filiale de livraison rapide de la Deutsche Post DHL compte déployer 31 SwipBox sur le territoire, dont 17 en Île-de-France, au sein de stations-services Total et de magasins Intermarché et Franprix. « Nous privilégions des enseignes qui proposent des horaires et des jours d’ouvertures très larges », déclare Jean-Philippe Grison, responsable de l’intégration de solutions alternatives de livraison et de la qualité de service au sein de la direction des opérations de DHL Express, en charge du projet SwipBox. L’un des principaux avantages de la consigne automatique réside en effet dans son accessibilité. La plupart sont positionnées en extérieur, avec des possibilités de retrait 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le choix de les installer en intérieur réduit cette flexibilité horaire maximale, mais permet aux opérateurs de réseaux et à leurs partenaires d’exposer leurs machines dans un environnement riche en passages humains. « La SwipBox est une solution très flexible pour nous et pour le client final, poursuit Jean-Philippe Grison. Pour fonctionner, elle n’a besoin que d’une prise de courant. Elle est ainsi très facilement déplaçable. Si nous nous apercevons avec le partenaire que l’emplacement visé n’est pas idéal, nous pouvons, après en avoir identifié un meilleur, déplacer la machine et se rapprocher encore plus du consommateur. »

 

Le positionnement en intérieur est également le moyen le plus rapide, pour un acteur n’ayant pas de partenariats avec des organes publics, pour développer son réseau de consignes en centre-ville. Une installation sur la voirie doit faire l’objet d’une autorisation de la mairie et, pour des raisons de sécurité, d’un feu vert des autorités. Passer un partenariat avec une enseigne ayant pignon sur rue permet d’être au plus proche des centres urbains. InPost France a fait ce choix en 2016 en s’associant avec monop‘, enseigne de commerce de proximité du groupe Monoprix, pour installer une vingtaine d’Abricolis dans des magasins situés en centre-ville. Le constructeur d’automates intelligents de livraison va également installer 400 consignes d’ici la fin de l’année 2016 dans des magasins du mouvement E.Leclerc, et plus que doubler son parc de casiers, qui était d’un peu plus de 300 en fonctionnement à l’été 2016.

BUZZ LOG
“Notre principal défi, c’est qu’il n’y ait pas de rupture sur les biens de première nécessité. Cela peut passer par la mise en place, s’il le faut, d’une confraternité de nos équipes sur la chaîne.”
— Franck Grimonprez, fondateur et président du groupe Log’s
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine