Accueil / Rencontres / Portrait / viastore : un engagement constant au service de la logistique

PORTRAIT

viastore : un engagement constant au service de la logistique

21.12.2020 • 09h30
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1

Viastore

Avec plus de 130 ans d’existence, dont 50 en intralogistique, et de nombreux projets à travers le monde, viastore Systems s’affirme comme un expert international de la logistique de production. Retour sur son développement.

Lorsque Jean-David Attal pousse la porte de viastore Systems pour en prendre la direction française à la fin de l’année 2012, son CEO, Philipp Hahn-Woernle, attend de lui qu’il insuffle une nouvelle dynamique au sein de la filiale hexagonale. Fort d’une précédente expérience en intralogistique, le nouveau directeur général se met alors à l’œuvre, accompagné des équipes de management de la société, pour retravailler la stratégie et le domaine d’activités de l’entreprise en France : « Mon arrivée concorde avec un changement de génération au sein de la direction de la société familiale créée en 1889. Philipp Hahn-Woernle succède à son père, l’entreprise fait alors entre 80 à 100 millions d'euros de chiffre d’affaires mais se développe peu en France. Il a donc fallu faire émerger une identité forte et valoriser notre savoir-faire sur le territoire », entame Jean-David Attal, directeur général de viastore Systems France.

 

Et pour cause, avec plus de 130 ans d’histoire, passant de la production de ponts roulants puis d’ascenseurs pour personnes à la fourniture de solutions intralogistiques dans le monde entier, viastore Systems affiche de fortes ambitions de développement international. Aujourd’hui présente dans 17 pays, l’entreprise se démarque de ses nombreux concurrents du marché de l’intralogistique via un positionnement bien pensé. « Il s’agit d’une société familiale, de taille moyenne, présente à l’international qui a su faire émerger une identité et une expertise fortes autour de la logistique de production. Elle a capitalisé sur un savoir- faire existant et l’a formalisé en une spécialité particulière et différenciante », évoque Jean-David Attal.

 

Donner vie à la smart factory et soutenir la logistique de production

Les trois quarts de l’effectif du groupe sont composés de concepteurs, de chefs de projets, informaticiens, automaticiens et techniciens de service. Ainsi, au-delà de l’usine de production de transstockeurs, viastore s’illustre avant tout comme un intégrateur. L’entreprise a d’ailleurs mis en place une expertise de pointe dans le pilotage et l’automatisation du flux matière dans les usines, en particulier pour ce qui concerne les composants industriels, mécaniques et électroniques. C’est le concept « smart factory ». Ainsi, au travers de projets d’envergure, notamment avec EDF ou encore Dassault Aviation, ainsi que pour les principaux stocks automatisés de l’industrie pharmaceutique – GSK, Fareva pour Pfizer, Delpharm pour Boehringer ou bien encore Bio Mérieux – l’entreprise se forge un nom dans le monde de l’industrie. « Nos collaborateurs sont formés avec des méthodes industrielles et sur des systèmes répondant au besoin de fiabilité extrêmement élevé de nos clients. Un magasin de pièces détachées ou d’encours qui s’arrête, c’est toute l’usine qui cesse de fonctionner. Notre devoir est donc de connaitre au mieux leurs besoins, les guider, les comprendre et utiliser des solutions modulaires adaptées à leurs attentes », souligne Jean-David Attal.

 

En 30 ans, viastore aura ainsi installé une centaine de systèmes automatisés en France, le plus souvent dans la logistique de production et connu une croissance de 2 000 % depuis cinq ans en réalisant des centres logistiques innovants de grande taille, comme celui de son client Cofel, au travers d’un site totalement automatisé pour des matelas et sommiers, ou bien encore du producteur d’emballages et de papiers recyclés VPK, via un stockage de palettes de carton ondulé de 32 formats différents et la constitution de l’arrangement idéal des chargements en zone d’expédition par des robots. « Actuellement, viastore Systems réalise en France un système goods-to-man de presque 1 million de m3, c’est-à-dire le plus grand au monde. Ces projets nécessitent systématiquement de sortir des sentiers battus et de ne pas être prisonnier d’un catalogue de technologies propriétaires, voilà pourquoi nous intégrons des technologies innovantes en partenariat avec des spécialistes tout en assurant la maîtrise de la gestion de projet hors normes : de la simulation à la montée en charge en passant par l’analyse et les tests », dévoile le directeur général de l’entreprise.

 

Accompagner la résilience de la supply chain

Pour maîtriser et concevoir tous les éléments de la chaîne de données, viastore a récemment réalisé des investissements autour des automatismes via l’acquisition de Buck Engineering en 2019 ; en informatique par la prise de participation dans Purelox en 2018 ainsi qu’en management de projet, modernisation et services au travers de croissance interne. Parallèlement, l’entreprise a récemment dévoilé les logiciels viadatVision et viadatAlert, deux solutions de visualisation 3D d’une installation accessible sur tablette ou smartphone. Ces outils, offrant une vision instantanée de l’état des systèmes et de la position des opérateurs ainsi qu’une analyse basée sur la business intelligence, seront installés sur de premiers sites en 2021. Enfin, viastore réfléchit au développement d’applications visant à faire interagir le MES (Manufacturing Execution System) et le WMS en temps réel, afin de suivre l’exécution de la production et d’organiser de façon coordonnée, en temps réel, le flux matière qui permet de la réaliser

 

« L’époque est paradoxale. La crise sanitaire en cours a soulevé beaucoup de questions – Où sont les stocks ? Quand serons-nous livrés ? D’où viennent les matières premières ? – Cela montre que la supply chain ne se limite pas à la préparation de commandes des produits finis pour des magasins ou des consommateurs, elle est l’outil de la résilience dans un monde devenu imprévisible. Parallèlement, viastore a signé, pendant la crise sanitaire, les plus grandes commandes de son histoire dont une en France. De très nombreuses sociétés, en particulier des industriels, réfléchissent activement aux projets qu’ils lanceront l’an prochain. Nous misons donc naturellement sur cette résilience de l’économie française pour envisager le prochain étage de la fusée viastore France », conclut Jean-David Attal.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine