Accueil / Reportages / Chargeurs / Lidl inaugure sa plus grande plateforme logistique d’Île-de-France

Chargeurs

Lidl inaugure sa plus grande plateforme logistique d’Île-de-France

19.09.2022 • 13h55
|
par Emilien VILLEROY
Rimg0

Voxlog

RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg4 RTimg4
L’enseigne de grande distribution inaugurait le 16 septembre 2022 la plateforme logistique de sa nouvelle direction régionale des Pays de Meaux, sa cinquième entité en Île-de-France. Un entrepôt de 55 000 m² qui vient étoffer le maillage de Lidl dans la région.

Le rythme ne faiblit pas : seulement six mois après l’inauguration de sa plateforme logistique de Carquefou (44)Lidl poursuit l’agrandissement et la réorganisation de son réseau logistique en France avec l’ouverture d’un nouvel entrepôt logistique à Meaux (77). Le bâtiment, d’une surface de 55 000 m², est le premier entrepôt d’une nouvelle direction régionale de l’entreprise, celle des « Pays de Meaux » (aussi appelée DR19) qui est désormais la cinquième DR de Lidl en Île-de-France. Il s’agit également de la plus grande plateforme Lidl pour la région francilienne. Le site est chargé, depuis son ouverture officielle le 20 juin dernier, de l’approvisionnement quotidien de 61 points de vente dans une zone qui comprend la Seine-et-Marne, le Val-de-Marne et le nord de l’Essonne.

 

Un déménagement vers plus grand, tout en conservant l'ancien site

L'entrepôt de Meaux vient remplacer un précédent bâtiment, situé à proximité, à Crégy-lès-Meaux, qui était occupé par l’entreprise depuis 2007. Avec sa surface de 35 000 m², la place venait à y manquer, obligeant Lidl à externaliser, depuis cinq ans, certaines familles de produits : fruits, légumes et surgelés. Le nouveau site de Meaux permet donc de récupérer ces activités. « Cette réinternalisation représente évidemment des économies au niveau opérationnel, mais permet aussi de dégager plus de réactivité pour les livraisons et d’optimiser nos flux logistiques », explique Bruno Caillet, directeur exécutif opérationnel de Lidl. Pour autant, l’enseigne ne s’est pas séparée de son bâtiment de Crégy, dans un contexte de croissance de son activité et de rareté des surfaces en Île-de-France. Au contraire, celui-ci est désormais dédié aux stockages des produits non alimentaires pour la direction régionale de Barbery (dans l’Oise) mais aussi celle des Pays de Meaux. Les produits vendus dans les magasins de la DR19 seront ainsi les seuls qui ne proviendront pas de la nouvelle plateforme de Meaux. « Cependant, ils restent préparés par nos équipes logistiques », souligne Bruno Caillet.

 

Des quais de réception et d'expédition partagés

Comme d'habitude, le nouvel entrepôt de Meaux appartient à Lidl et représente un investissement de 85 millions d’euros. Le site se compose de plusieurs cellules d’une superficie de 28 000 m² pour le stockage et la préparation des produits « secs », conservés aussi bien à même le sol pour les produits à forte rotation que dans des racks dynamiques de marque Stow pour le stockage de masse (en palettes complètes). La plateforme dispose également de plusieurs zones en température dirigée sur une surface de 24 000 m² : on y passe du frais au surgelé (+14 °C à -28 °C), permettant ainsi d’accueillir des fruits et légumes (dans une cellule dédiée de 6 700 m², soit la plus grande cellule de ce type au monde de tous les entrepôts Lidl), des viandes et des volailles (10 à 20 000 colis préparés par jours sur 6 000 m²), des produits frais ainsi que des surgelés. Enfin, 3 500 m² sont dédiés aux bureaux de la direction régionale. L’organisation interne du bâtiment est singulière par rapport aux autres sites de Lidl. Là où la majorité des centres fonctionnent avec deux façades, une pour les réceptions et l’autre pour les expéditions, le bâtiment de Meaux, du fait de contraintes de terrain, utilise des quais partagés, avec évidemment la nécessité d'un pilotage plus précis de l'attribution des quais. « Nous avons également mis en place ce type d’organisation à Carquefou, mais nos prochains sites reviendront sur une structuration plus classique », indique Bruno Caillet. Face à cette complexité et pour lisser l’activité à terme, Lidl échange actuellement avec ses fournisseurs pour mettre en place des réceptions de nuit des produits, afin de réserver plus de temps en milieu de journée pour la préparation et l’expédition vers les magasins.

 

110 nouveaux recrutements pour un site vertueux

L’entrepôt intègre par ailleurs des démarches de développement durable, avec un focus sur le photovoltaïque. Tout d'abord en toiture de l'entrepôt, sur une surface de 6 000 m², mais aussi sur les ombrières des parkings dédiés aux collaborateurs. Ces espaces seront d’ailleurs équipés progressivement de bornes de recharges pour véhicules électriques. À l’intérieur, des éclairages Led avec détecteurs de présence sont présents. De quoi permettre de s’appuyer sur un bâtiment moins énergivore, où la production photovoltaïque pourra traiter jusqu’à 40 % des besoins quotidiens.

 

Du côté des équipes, le site accueille un total de 346 salariés sur le site, dont 274 à des fonctions logistiques diverses. Parmi ceux-ci, on retrouve l’intégralité des employés du site de Crégy-lès-Meaux, qui ont accompagné ce déménagement, ainsi que 110 nouveaux profils recrutés pour l’occasion. « Nous avons pu trouver ces profils grâce aux acteurs locaux de l’emploi : les Pôle Emploi de Chessy et Meaux, ainsi que les missions locales. Nous nous sommes appuyés sur une méthode de recrutement par simulation : l’idée est de ne pas passer par le CV, mais de recruter sur la base d’aptitudes, à des postes qui correspondent aux futurs salariés. Avec cette méthode, nous avons pu échanger avec des profils issus de l’insertion. Au total, 60 % des salariés habitent à Meaux, le restant venant des villes avoisinantes, et 40 % de quartiers dits prioritaires », détaille Laetitia De Montgolfier, directrice exécutive ressources humaines.

 

De nouveaux projets en Île-de-France

Si le nouveau site de Meaux offre plus de place à Lidl dans la zone francilienne et une organisation plus fine avec sa nouvelle direction régionale, les investissements en Île-de-France sont loin d’être terminés. Un autre entrepôt est d’ailleurs déjà en construction à Ablis, dans les Yvelines, avec une ouverture prévue en 2025, ce qui entraînera la création d’une nouvelle direction régionale dans le sud-ouest parisien. « Nous avons également plusieurs autres plateformes en cours de développement en France, avec un rythme d’investissements très élevé », indique Bruno Caillet. Lidl travaille à de nouveaux projets d’entrepôts régionaux à Pau (64) et à Reyrieux (01) au nord de Lyon. L’entreprise réceptionnera par ailleurs un nouveau site près de Château-Thierry (02) cette année. « Nous allons aussi récupérer notre site du Courdray-Montceaux, près d’Arpajon en Essonne, quitté il y a quelques années, pour y relancer une activité logistique ». Avec parfois des questions d’équilibrage du réseau : « Il est parfois complexe de savoir où placer de nouveaux entrepôts par rapports aux différentes directions générales déjà existantes. Il faut aussi jongler avec des disponibilités, parfois rares dans certaines régions. Dans certains cas, cela nous contraint à passer par la location ». Pour autant, Lidl ne compte pas freiner ses investissements : « L’augmentation des mètres carrés commerciaux doit forcément être accompagnée par l’augmentation des surfaces logistiques. Pour répondre à notre objectif de 1 800 supermarchés en 2030 contre 1 500 actuellement, nous devons être proactifs et mener de nombreux chantiers », résume Bruno Caillet. 

 

Légende photo 4, de gauche à droite : Bruno Caillet, directeur exécutif opérationnel Lidl, Nicolas Honoré, sous-préfet de Meaux, Laetitia de Montgolfier, directrice exécutive RH Lidle, Jean-François Copé, maire de Meaux et président de la communauté d’agglomération du Pays de Meaux, Gatien Dezert directeur régional Lidl.

 

L'entrepôt logistique de Lidl à Meaux en images :

 

La plateforme logistique de Meaux en chiffres :

■ 55 000 m² de surface ;
■ 850 000 colis préparés par semaine ;
■ 450 tournées de livraison ;
■ 346 salariés (dont 274 en logistique) ;
■ À destination de 61 supermarchés dans trois départements ;
■ 45 000 palettes réceptionnées et 65 000 expédiées chaque mois.

Plateforme Lidl de Meaux
Agrandir le plan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine