Accueil / Reportages / Entrepôts / Distritec et Sunclear s'installent sur le site logistique Goodman Val d’Europe

Entrepôts

Distritec et Sunclear s'installent sur le site logistique Goodman Val d’Europe

21.10.2019 • 10h00
|
par Charlotte COUSIN
Rimg0

Goodman

RTimg0
Rimg1
Marc Guillon (Distritec), Benoit Chappey (Goodman), Frédéric Rolain (Sunclear)
RTimg1
Rimg2
Cellule Distritec
RTimg2
Rimg3
Cellule Sunclear
RTimg3
Rimg4
Cellule Distritec
RTimg4
Un an après la pose de la première pierre de son centre logistique Goodman Val d’Europe à Bailly-Romainvilliers (77), l’expert mondial en immobilier logistique y accueille deux acteurs déjà implantés sur le territoire : la société Sunclear et le groupe Distritec, tous deux séduits par les prestations haut de gamme du bâtiment.

La société Sunclear, spécialisée dans la distribution de plaques plastiques, aluminium et composites pour les professionnels, avait été la première a choisir de s’implanter sur le bâtiment logistique Val d’Europe Goodman à Bailly-Romainvilliers (77) en juillet 2019. Quelques mois plus tard, elle est désormais rejointe par Distritec, groupe français spécialisé dans la logistique et le transport à valeur ajoutée. Le 19 octobre, un an et un jour après la pose de la première pierre, les deux acteurs inauguraient officiellement le nouveau lieu, qu’ils investissent petit à petit. Composé de cinq cellules, le centre logistique, construit par Quartus, comporte 29 000 m² de surface de stockage et 1 500 m² de bureaux, pour une hauteur libre de 11,5 mètres. Résultat d'une collaboration entre l’EpaMarne-EpaFrance, Euro Disney, Val d’Europe Agglomération et Goodman. CBRE y était conseil de Sunclear et EOL de Distritec.

 

« C’est la première fois que Goodman lançait un bâtiment en blanc, rappelle Benoit Chappey, directeur du développement France de Goodman. Nous étions convaincus que cela avait du sens car le site bénéficie d’une localisation exceptionnelle au cœur de Val d’Europe. À proximité de l’A4, il jouit de transports en commun et d’un bassin d’emploi dynamique ». Déjà présentes sur le territoire, Sunclear et Distritec partageaient la volonté commune d’y développer et pérenniser leurs activités. Doté d’espaces verts, d’une charpente bois et de grandes baies vitrées dans les bureaux ainsi que d'une toiture terrasse, l’aspect développement durable du centre logistique classe A dernière génération n'a pas été négligé. Doté d’une GTB [gestion technique du bâtiment visant au contrôle et à l’optimisation des performances], le bâtiment, certifié Breeam Very Good, est équipé de Led avec détecteurs de présence et d’un « metering system » pour maîtriser la consommation énergétique.

 

Sunclear sur trois cellules, Distritec sur deux

Sur les cinq cellules, trois ont été prises à bail par Sunclear sur une superficie globale de 18 550 m² pour la gestion de la distribution de ses produits classiques semi-finis. Une implantation liée au développement de l’activité de l’entreprise qui nécessitait une nouvelle plateforme logistique dans l’est de l’Ile-de-France, à proximité de son premier bâtiment situé à Ferrières-en-Brie, en Seine-et-Marne également. La société réalise sur le site de Bailly-Romainvilliers « du stockage de masse d’envergure », explique Frédéric Rolain, directeur général de Sunclear, et souhaite améliorer son service, gagner en efficacité logistique et couvrir ainsi l’intégralité des territoires sur lesquels elle intervient.

 

Les deux cellules restantes de 12 000 m², et les bureaux sur 750 m², viennent accueillir les activités de Distritec, axées sur la logistique à valeur ajoutée en BtoB pour les produits lourds, offrant des prestations pour les matériels sensibles : « Nous stockons, préparons, paramétrons, transportons, livrons, mettons en service, reprenons et reconditionnons les produits de nos clients », explique Marc Guillon, directeur général du groupe Distritec. Le groupe, qui a débuté ses activités il y a 25 ans dans le domaine de la reprographie, dispose également d’une équipe de formateurs techniques itinérants. Parmi les premiers clients installés : Klaxcar pour lequel Distritec prend en charge le stockage et la préparation de commandes, Technogym, société spécialisée en matériel de fitness pour la reverse logistics, et Amazon via la gestion de ses lockers (les consignes automatiques), avec à l'avenir également « la possibilité d’intégrer de nouveaux clients ». Pour gérer la logistique de ces sociétés aux colis volumineux, tout comme Sunclear, Distritec n’a pas recours à des process automatisés, mais à des interventions manuelles, son stockage dans l’entrepôt consistant sur les 3/4 des cellules à des racks, le reste étant dédié au stockage de masse. Venu répondre à la croissance régulière du groupe (45 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018, plus de 50 millions d'euros prévus en 2019), l’installation sur le site de Goodman permet à Distritec, qui disposait déjà d’un hub et d’un site de stockage à Emerainville, d’étendre ses capacités logistiques franciliennes. « Avec ce site, nous avons un double objectif : l’optimisation et la rationalisation de nos surfaces en Ile-de-France », explique Marc Guillon. Une implantation symbole de regroupement et d’extension de son activité pour celui qui possède une vingtaine de sites dans l’Hexagone, dont 17 agences de transport et trois à dominante logistique comme celui de Val d’Europe. « Nous espérons développer à l’avenir ces sites à dominante logistique. Il ne s’agira pas du stockage de cartons simples mais avec une compétence technique, c’est notre savoir-faire », termine Marc Guillon.

Le centre logistique Val d'Europe en chiffres

■  Un site de 31 300 m² ;

■ Sunclear sur 18 550 m² (trois cellules + bureaux) ;

■ Distritec sur 12 750 (deux cellules+ bureaux) ;

■ 1 500 m² de bureaux avec charpentes en structure bois ;

■ À 25 min de Paris via l'A4 ;

■ Un centre logistique Certifié Breeam Very Good.

 

Site Goodman Val d'Europe
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“En ce moment, la livraison en consignes est très tendance dans l’e-commerce. On pourrait ainsi imaginer de livrer les pièces détachées dans une consigne proche du domicile ou du lieu d’intervention d’un technicien.”
— Hervé Armaganian, customer development manager chez Rhenus France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine