Accueil / Reportages / Entrepôts / Au cœur de l'entrepôt intelligent DHL de Beringe aux Pays-Bas

Entrepôts

Au cœur de l'entrepôt intelligent DHL de Beringe aux Pays-Bas

03.12.2019 • 10h00
|
par Charlotte COUSIN
Rimg0

DHL

RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2
Le bras robotisé Sawyer
RTimg2
Rimg3
Le robot MIR
RTimg3
Rimg4 RTimg4
Aux Pays-Bas, le campus technologique de Beringe se présente comme une vitrine des dernières innovations technologiques déployées par DHL Supply Chain sur le territoire du Benelux. Un centre logistique à l'image de la stratégie de digitalisation de l'entreprise qui combine solutions durables, automatisation et robotisation.

C’est au sein de sa plateforme innovante de Beringe aux Pays-Bas que DHL avait décidé d'organiser une grande conférence de presse, à la fin novembre 2019. Un endroit choisi par Oscar de Bok, CEO de DHL Supply Chain pour dévoiler la stratégie 2025 de sa business unit : « Alors que nous continuons à nous développer parallèlement au marché, notre approche centrée sur le client nous permet de transformer des idées novatrices en produits évolutifs et viables sur le plan commercial que nous pouvons déployer dans toutes les régions. L'entrepôt intelligent situé sur notre campus technologique à Beringe est un excellent exemple de la manière dont nous déployons des solutions intelligentes pour créer une valeur immédiate pour le client et pour nos employés », expliquait-il. Véritable vitrine de son savoir-faire technologique, cette plateforme logistique multi-clients est en activité depuis 2004 dans la région logistique de Venlo, territoire stratégique proche de plusieurs bassins de consommation, riche de main-d’œuvre et d’infrastructures de transport. L'ensemble vient s'intégrer à l'entité DHL Supply Chain Benelux qui compte 21 sites sur le territoire, 3 780 employés et totalise environ 1 million de mètres carrés. « La majorité des affaires sont localisées dans le sud de cette zone », explique John Scherders, CEO de DHL Supply Chain Benelux.

 

Un site de 124 800 m² multi-clients

Tourné vers une approche durable, le campus est d'autre part doté de 475 m² de panneaux solaires générant 40 000 kwh annuellement, d’éclairages led ainsi que d’un système de récupération des eaux usées. Il effectue le tri de 90 % de ses déchets et fonctionne grâce à une flotte électrique Jungheinrich 100 % électrique.  Étendu sur 124 800 m², le site compte cinq bâtiments ainsi qu’un centre de services techniques. Chacun d'entre eux y concentre un type d'activité, le premier étant consacré à la gestion des pièces détachées, là où le deuxième se présente comme un centre de distribution européen également dédié aux pièces de rechange. Beringe 3 est quant à lui un entrepôt central partiellement dédié à la reverse logistics ainsi qu'à un centre de service technique tandis que Beringe 4 fait office de centre de services multi-clients. Un cinquième bâtiment a été lancé en septembre dernier et vise à être totalement opérationnel en janvier 2020. Entre 600 et 800 personnes au total opèrent sur ce site : « Un nombre qui fluctue quotidiennement selon les process mis en place. Une grande partie de notre business concerne la livraison le jour-même, nécessitant une flexibilité et une réactivité importante », poursuit John Scherders. Une réactivité également visible sur le hub de livraison DHL Express, intégré au campus, y œuvrant à la fois pour DHL ainsi que pour d'autres clients. Situé à 80 km de l’aéroport de Düsseldorf et à 161 de celui de Bruxelles, son heure de cut-off est fixée à 21h, lui permettant d'offrir un service de livraison le jour suivant la commande pour toutes les destinations majeures en Europe, Russie et USA.

 

Doté de 100 quais de chargement, le campus de Beringe voit passer entre 200 et 250 camions en entrée et en sortie chaque jour et accueille diverses opérations logistique (exécution des commandes, logistique des pièces de rechange, contrôle du transport entrant et sortant, traitement des retours, crossdocking, stockage sous douane et activités douanières) pour une dizaine de clients, dont HP, Nikon, Hewlett Packard Enterprise, Intel ou encore British American Tobacco. Des clients pour lesquels l’Allemagne représente souvent un marché très important, avec le Royaume-Uni et la France. Pour répondre à leurs besoins, DHL Supply Chain,  mû par une approche prospective portée sur l’innovation, a développé un certain nombre de process automatisés et robotisés mis à l'honneur à Beringe et développés plus largement dans le réseau DHL.


Un showcase des solutions offertes par DHL

Concrètement, cette stratégie d'innovation passe par le déploiement de solutions « ayant pour objectif premier d’améliorer la qualité », rappelle John Scherders. Pas de shuttles automatisés ici mais des mezzanines sur 12 000 m². Niveau robotisation, le bras Sawyer (voir photo), utilisé depuis plus de deux ans et demi, est dédié à une tâche d’installation d’une pile à l’intérieur d’une boîte pour la constitution d’un stock : une activité dont l’objectif n’est pas de gagner en productivité (le bras robotisé étant 50 % moins efficace que l’humain) mais bien de soulager les opérateurs d’une tâche répétitive. Plus imposants, des robots dédiés à l’emballage viennent se placer à divers endroits de l’entrepôt : « En automatisant le filmage des palettes, ils apportent sécurité et réduisent les déchets. Nous en avons une centaine sur l’ensemble de nos sites en Europe depuis la fin de l’année dernière », stipule Rik Van Den Broeck, account development manager chez DHL Supply Chain. Là encore dans un souci de libérer l’opérateur d'opérations contraignantes, un robot autonome de MIR (voir photo) dédié au transport de charges arpente le centre de Beringe : « Nous allons rapidement en posséder trois, avant d’élargir leur utilisation aux mezzanines, portant ce nombre à quatre ou cinq rapidement ». DHL mise également sur le Bin Focus Robot pour assister les opérations de picking automatisées : une solution goods-to-person amenant les étagères à l’opérateur, utilisée sur une cinquantaine de sites DHL. Concernant le picking, le personnel peut également se munir de Google Glasses : la solution visuelle et auditive guide le travailleur dans sa tâche, l’amenant à scanner les boîtes selon les informations affichées, indiquant l’emplacement et le nombre de produits à prélever. Utilisée depuis deux ans et demi à Beringe, sa prise en main s’avère assez simple, demandant une durée d’apprentissage de maximum deux heures, explique un de ses utilisateurs. Le campus technologique néerlandais offrant également la possibilité d’observer diverses solutions développées ailleurs sur les sites de DHL Supply Chain, il se présente comme un showcase de ses innovations technologiques. C'est le cas des « scan ring », des bagues capables de scanner les codes-barres dans leur version traditionnelle, mais déployés également en association avec un process de vision picking relié par Android. Une alternative aux smart glasses à l’étude chez DHL, « permettant de développer des applications propres dans un environnement open source », détaille Rik Van Den Broeck.

 

 Zoom sur le centre de service technique

Espace à part au cœur du site de Beringe, le centre de service technique s’étend plus modestement sur 1 500 m². Protégé et ultra-sécurisé, il est dédié à cinq clients dont Intel, Asurion, Plantronics et Oura. Au sein de cet espace sont effectuées des opérations de reprogrammation, regroupement, pré-installation, test d’échantillons ou encore de création de kits pour le compte de ces clients particuliers. Né de la requête d'Intel, qui « demandait des services additionnels de reverse logistics », ce centre technique propose désormais des prestations end to end. « Pour chacun de ces clients, nous sommes passés d'être simple fournisseur de services à une collaboration mutuelle pour créer davantage de valeur », décrit Ruud de Groot, le manager du centre. Parmi les occupants du lieu, la start-up Oura qui propose une bague dédiée à l’étude de la qualité du sommeil. Un produit connecté hautement technologique pour lequel DHL prend en charge l’ensemble de la distribution : du conditionnement des produits à la sérialisation des bagues et des chargeurs en passant par l’assemblage du kit. Connecté au webstore de la société, DHL est ainsi en mesure de faire partir le jour même toute commande passée avant 15 h.

Le campus de Beringe en chiffres

■ 124 800 m²

■ 100 quais de chargement

■ 200 à 250 camions entrants et sortants par jour

■  200 engins de manutention

■ Certification TAPA A Security

■ Entre 600 et 800 opérateurs sur le site

DHL Supply Chain Beringe
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“Il s’agit de trouver un juste milieu entre un entrepôt réalisé sur mesure pour un client tout en étant capable d'être reformaté rapidement”
— Karim Abdellaoui, président d'APRC
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine