Accueil / Actualités / Mobilités / Fretly digitalise la mise en relation durable entre chargeurs et transporteurs

Mobilités

Fretly digitalise la mise en relation durable entre chargeurs et transporteurs

01.06.2017 • 09h17
|
A_1

Fretly | Exemple d’un mapping des flux de transport réalisé par Fretly pour un client

La start-up lyonnaise Fretly propose une plateforme en ligne pour simplifier l'achat de fret régulier. Elle s'occupe du cahier des charges, de l'appel d'offres et met ensuite en relation, selon leur compatibilité calculée par logiciel, chargeurs et transporteurs.

Pour les entreprises qui expédient du fret, le challenge consiste à choisir de bons transporteurs en un minimum de temps. Fretly est une start-up lyonnaise qui propose la simplification de l'achat de fret en France entière et à l'étranger. À travers une plateforme en ligne, les chargeurs sont mis en relation avec des transporteurs, selon leurs besoins. Du côté des transporteurs, ils n'ont qu'à s'inscrire gratuitement pour participer aux appels d'offres. 

 

Fretly affirme « digitaliser l'achat de fret ». Dans les faits, quand on schématise le processus, plusieurs étapes se succèdent. En premier lieu, la start-up utilise une solution logicielle qui permet de réaliser une cartographie des flux du chargeur. Une fois son profil défini, elle prépare un cahier des charges. C'est ensuite à travers une base de données que plusieurs transporteurs sont sélectionnés. Puis, l'appel d'offres lancé auprès d'eux, Fretly et son client reçoivent les propositions commerciales. Enfin c'est au tour du logiciel d'analyser les propositions pour aider les chargeurs dans leurs choix finaux. Autour de toutes ces étapes, un expert Fretly accompagne son client. 

 

L'entreprise se remunère exclusivement du côté du chargeur à travers un pourcentage sur la gestion de l'appel d'offres. Du côté des transporteurs, pas de rémunération pour « garder une objectivité totale », précise Philippe Adjadj, le créateur de Fretly.

 

Se démarquer de la concurrence par le flux régulier

Le principe proposé par Fretly s'inscrit dans une nouvelle mouvance concurrentielle où l'on retrouve des entreprises comme Convargo, Shippeo ou FretLink. La start-up entend cependant se démarquer en se positionnant uniquement sur l'achat durable. « On ne s'occupe pas des flux occasionnels, uniquement des réguliers, hors du marché spot, qui se gèrent par des appels d'offres structurés et par un contrat cadre avec les transporteurs », affirme Philippe Adjadj. Ainsi, Fretly n'est pas à la recherche de prestataires qui désirent uniquement remplir de temps en temps des places vacantes pour optimiser leurs véhicules : « Nous permettons à un transporteur d'imaginer la mise à disposition de moyens roulants supplémentaires et durables parce que des expéditions régulières lui seront confiées ».

 

Accompagner dans la complexité de l'achat de fret

Philippe Adjadj n'est pas un néophyte dans le domaine du transport de marchandises. Ancien directeur d'achat dans le transport et la logistique dans des entreprises comme Rhenus Logistics ou TNT Express France, le dirigeant a plus de 15 ans d'expérience. C'est en étant confronté à la réalité du quotidien qu'il a eu l'idée de créer un système simplifié  : « On imagine souvent que le transport est une donnée simple, qu'il s'agit juste de déplacer tel chose d'un point A à un point B. En réalité, c'est beaucoup plus complexe, il faut manager énormément d'informations, les récolter et les analyser. L'acheteur se retrouve souvent dans une position difficile ». Philippe Adjadj est convaincu que les petites et moyennes entreprises ont besoin d'être guidées dans leur achat de fret, d'autant plus qu'elles ne « disposent pas de suffisamment de ressources financières et humaines pour gérer avec efficacité leur transport ».

 

Les clients peuvent aussi bénéficier à la suite de la prestation d'un abonnement qui propose une offre complémentaire : la mesure de la performance. Elle consiste à faire remonter, par périodes régulières, la qualité de service proposé par les transporteurs pour vérifier qu'elle est bien adéquate au cahier des charges initial. 

 

 

 

 

BUZZ LOG
“La livraison hors domicile est devenue pour la très grande majorité de nos clients le mode principal, ce qui n’était pas du tout le cas il y a cinq ans.”
— Jean-Sébastien Leridon, directeur général de Relais Colis
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine