Accueil / Actualités / Éditeurs / Danfoss réduit significativement son taux d'erreur avec Zetes

Éditeurs

Danfoss réduit significativement son taux d'erreur avec Zetes

01.02.2017 • 09h15
|
A_1

Danfoss

Le fournisseur d'équipements écoénergétiques Danfoss a installé la solution de vérification de chargement ZetesMedea pour éliminer les erreurs et réduire les coûts.

L'entrepôt principal de Danfoss traite un million et demi de lignes de commande et quelque 80 000 livraisons par an. Avec près de six-cents erreurs chaque année, entraînant le retour des marchandises dans l'entrepôt, le fournisseur d'équipements écoénergétiques a souhaité se doter l'année dernière d’une solution automatisée. Il a choisi ZetesMedea de l’éditeur Zetes. Grâce à l'intégration avec le système WMS de Danfoss, ZetesMedea détecte et lit désormais instantanément les codes à barres des étiquettes, les compare aux informations d'expédition à la recherche d'erreurs et signale à l'opérateur s'il peut ou non charger les marchandises. La solution capture également l'image de chaque caisse, palette ou chariot et l'enregistre dans une banque d'images dédiée pour apporter la preuve irréfutable qu'une commande a été correctement chargée et expédiée.

 

Un ROI plus rapide que prévu

L'ensemble des quatorze aires de chargements de l'entrepôt ont été équipées de la solution de vérification de chargement ZetesMedea en six mois. Danfoss, qui avait misé sur un retour sur investissement complet après deux ans, a finalement ramené ces prévisions à douze mois au vu des premiers résultats : « En dix mois d'utilisation, nous n'avons rencontré aucune erreur de chargement. Globalement, la qualité s'est considérablement améliorée par rapport à l'an passé, se réjouit Henrik Rosendahl Laursen, consultant en entreposage et distribution chez Danfoss. Nous repérons davantage d'imprécisions et d'erreurs de chargement que ce qui était initialement prévu, parce que nous avons identifié d'autres étapes dans le processus, en dehors de la zone de chargement, au cours desquelles des erreurs se produisent et que nous veillons à supprimer également. »

BUZZ LOG
“Là où la cybersécurité était une contrainte de coûts, les directions financières commencent à la percevoir comme un risque inhérent à l'activité”
— Jean-Christophe Vitu, VP solutions engineer ENEA chez CyberArk
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine