Accueil / Actualités / Innovation / European Startup Prize for mobility : « Faire de l'Europe le nouveau terrain de jeu des start-up »

Innovation

European Startup Prize for mobility : « Faire de l'Europe le nouveau terrain de jeu des start-up »

03.04.2018 • 13h15
|
A_1

DR | La députée européenne Karima Delli

C’est une initiative inédite, à la hauteur des défis qu’elle s’est fixée. Lancé début décembre 2017, le European Startup Prize for mobility a pour objectif de récompenser de jeunes pousses européennes qui innovent dans le domaine de la mobilité.

Un appel à projets pour répondre à des problématiques de fond comme l’explique Karima Delli, députée européenne à l’origine de ce prix et présidente de la Commission des transports et du tourisme au Parlement européen : « La mobilité de demain doit d’abord répondre au péril climatique, alors que 500 000 décès par an sont dus à la pollution de l’air en Europe. Mais il faut également rendre la mobilité plus accessible et plus sûre. C’est dans cet esprit que ce prix a été créé, car nous pensons que les start-up européennes ont déjà des solutions pour tous ces sujets ». L’occasion d’un partenariat public-privé aux côtés du cabinet Boston Consulting Group et de l’accélérateur Via ID. Le tout sous le parrainage de Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar.

 

Une Silicon Valley européenne

Clôturé début janvier, l’appel à candidatures a été un vif succès, puisque près de 500 jeunes pousses ont répondu à l’appel, dont des entreprises françaises comme ChronotruckTwinswHeel ou Wakeo. Au final, ce sont dix entreprises qui ont été sélectionnées, parmi lesquelles la jeune pousse allemande Cargonexx, proposant de la location d’espace dans des véhicules de transport de marchandises, ou les français de Cocolis, plateforme collaborative de livraison de colis entre particuliers. Ces finalistes vont désormais être conviés à une tournée européenne dans cinq grandes capitales (Berlin, Tallinn, Barcelone, Copenhague et Paris), à la rencontre de collectivités, d’investisseurs et de partenaires. À l’issue de ces visites, quatre de ces start-up bénéficieront d’un accompagnement prolongé : une étude de déploiement, financée par le Boston Consulting Group, qui leur permettra de définir leur business plan, ainsi qu’un accompagnement juridique.

 

De quoi espérer voir émerger de futurs acteurs de la mobilité de demain pour Karima Delli : « Nous sommes capables de créer une Silicon Valley européenne ! Nous avons des incubateurs, des collectivités, des lieux de recherche… Ce qu’il nous faut maintenant, c’est connecter toutes ces entités et montrer que les leaders de la mobilité européenne de demain sont déjà là, explique la députée. C’est le défi de ce prix : révéler ces nouveaux champions et faire de l’Europe le nouveau terrain de jeu des start-up ». Un défi qui ne fait que commencer : une seconde édition est déjà prévue pour « installer ce projet dans le temps ».

BUZZ LOG
“L’enjeu consiste maintenant à fidéliser les clients non plus sur un canal de distribution mais sur une marque. Ce qui importe désormais n’est pas où va se faire la vente mais surtout qu’elle n’échappe pas à la marque, qu’elle n’aille pas sur un canal qui ne soit pas le sien.”
— Sophie Conte, directrice du développement chez Rhenus Logistics France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine