Accueil / Actualités / Éditeurs / Colibri accompagne Radiall dans la mise en place de ses processus S&OP

Éditeurs

Colibri accompagne Radiall dans la mise en place de ses processus S&OP

27.06.2018 • 09h31
|
A_1

Au cœur d’un vaste projet S&OP depuis trois ans, la société Radiall, spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication de solutions d'interconnexion, s’appuie notamment sur Colibri, outil d’aide à la prévision des ventes développé par Viseo, société de conseil et de services numériques.

318 millions de chiffre d’affaires, 17 filiales, 11 usines et près de 30 000 références produits : à mesure qu’il grandit, le groupe multinational Radiall, crée en 1952 par Yvon et Lucien Gattaz et dont la présidence est aujourd’hui exercée par Pierre Gattaz, ressent la nécessité d’optimiser sa prévision des ventes et de la demande. En 2015, le fournisseur de solutions d’interconnexion, qui évolue principalement sur les marchés de la télécommunication, de l’aéronautique et du militaire, se lance alors dans un vaste projet S&OP. « Nous avons fait évoluer notre supply chain management vers une nouvelle organisation pensée en unités autonomes de production. Ces dernières sont constituées des différents départements qui servent les opérations industrielles visant à améliorer la performance opérationnelle délivrée aux clients. De supply chain manager nous sommes donc passés à S&OP manager, chargés de piloter la demande et l’adéquation charge/capacité de chacun des sites de production du groupe et des fournisseurs externes », explique Joël Mathiot, S&OP and supply chain manager chez Radiall.

 

Un outil pour appuyer la nouvelle organisation

Rapidement, le besoin d’implémenter un outil de prévision de ventes pour travailler plus efficacement la prévision de la demande se fait sentir. « Nous travaillions sur Excel. Mais cela s’est avéré chronophage, nécessitait de réaliser un nombre important d’extractions de données et soulevait de nombreuses problématiques informatiques liées à la volumétrie des données stockées dans le logiciel », détaille Joël Mathiot. « Nous avions besoin de pousser la réflexion sur la prévision de la demande tout en arrivant à collaborer avec nos différents collaborateurs, chef de produits et commerciaux », poursuit-il. Les discussions avec Colibri démarrent alors dans le courant de l’année 2016. Disponible en mode SaaS, cette solution de supply chain management développé par l’entreprise Viseo est justement spécialisée dans la gestion des prévisions des ventes et de la planification et distribution de l’approvisionnement : « Les équipes de Colibri nous ont proposé de réaliser un POC et nous ont mis à disposition une base de tests durant quelques mois. Lorsque je suis arrivé en janvier 2017, une de mes premières missions a été de rédiger un cahier des charges de besoins fonctionnels pour tester Colibri en fonction des différents critères établis et nous permettre ensuite de prendre notre décision », raconte Joël Mathiot.

 

Une optimisation des usines aux fournisseurs

Deux objectifs priment aux yeux de Radiall : la prévision statistique et le partage de la prévision avec ses différents collaborateurs. Au travers de l’outil, le groupe parvient alors à calculer une prévision statistique qui permet ensuite de générer une revue de la demande à un niveau macroéconomique. Une fois celle-ci en main, les S&OP manager travaillent de concert avec les chefs de produits pour revoir les tendances de chacune des familles de produit en fonction des zones commerciales et des groupes clients pour affiner les prévisions. Est alors produite une revue de validation. Dans un second temps, en dehors de l’outil cette fois-ci, Radiall analyse ses capacités de production sur les différents sites au regard de la prévision de la demande réalisée dans Colibri et identifie les goulots d’étranglement. Les équipes sont ainsi en mesure de proposer des scenarios de lissage amont/aval ou d’investissement pour réussir à anticiper ces problématiques. « Nous projetons la demande sur les différents composants des nomenclatures de nos produits et sur nos plus gros fournisseurs. Notre service achat peut ensuite se rendre chez nos fournisseurs pour discuter du plan établi et réaliser une analyse de leur capacité », explique Joël Mathiot.

 

Une économie de 28 jours de travail

Lancé l’an passé, le projet s’est monté en trois mois grâce notamment à « la très grande disponibilité des consultants qui ont travaillé avec nous, leur capacité à répondre à nos besoins fonctionnels ainsi qu’aux cinq jours de formation sur l’outil », soutient le S&OP et supply chain manager de Radiall. Aujourd’hui, avec Colibri, les équipes visualisent en quelques clics des informations de vente et de prévision et constatent une collaboration renforcée entre les différents services. Mieux encore, elles génèrent leurs prévisions en l’espace de trois jours contre 10 jours auparavant. « Sachant que nous avons un cycle S&OP tous les trois mois, cela représente un gain phénoménal de 28 jours. Nous pouvons donc nous concentrer sur l’étape d’analyse capacitaire et toutes les fonctions annexes liées à notre périmètre », détaille Joël Mathiot. Et si l’an prochain Radiall envisage de continuer à parfaire sa maîtrise de l’outil notamment en termes de projection statistiques et d’affinage de ses modèles, le groupe entend surtout généraliser l’utilisation de son outil par ses différents contributeurs de prévision de la demande, commerciaux et chefs de produit. « Notre processus se professionnalise petit à petit. Et nous allons sans doute aller plus loin : nous étudions actuellement la possibilité d’implémenter un nouvel outil Colibri baptisé Smart data permettant de réaliser des reportings, notamment sur la fiabilité de la prévision », conclut Joël Mathiot.

BUZZ LOG
“L’enjeu consiste maintenant à fidéliser les clients non plus sur un canal de distribution mais sur une marque. Ce qui importe désormais n’est pas où va se faire la vente mais surtout qu’elle n’échappe pas à la marque, qu’elle n’aille pas sur un canal qui ne soit pas le sien.”
— Sophie Conte, directrice du développement chez Rhenus Logistics France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine