Accueil / Actualités / Innovation / Un nouveau terminal anti-stress pour Relais Colis

Innovation

Un nouveau terminal anti-stress pour Relais Colis

13.09.2018 • 09h45
|
A_1

Relais Colis

Présent sur Paris Retail Week, Relais Colis entend réduire le stress de la livraison à domicile via une interface consommateur et une fonction de géolocalisation intégrées à son nouveau terminal de livraison.

«Le plan de transformation de cinq ans que nous avons lancé en 2015 a pour objectif de livrer plus de colis, plus vite, avec une meilleure qualité et toujours plus d'interactions avec le consommateur », introduit Jean-Sébastien Leridon, directeur général de Relais Colis, présent sur le salon Paris Retail Week 2018. Deux leviers principaux sont à l'œuvre dans ce plan, sur la partie opérationnelle : « le domaine des systèmes de tri automatisés permettant de traiter plus de colis, plus vite et le domaine de la traçabilité pour gagner en qualité et en interaction avec le consommateur », poursuit-il. Sur le segment de l'automatisation, après l'ouverture de son centre de tri automatisé à Combs-la-Ville en région parisienne en 2017, Relais Colis a ouvert cet été son frère jumeau près de Lyon à Genas.

 

Sur le segment de la traçabilité, un million d'euros a été investi par l'entreprise pour la conception et le déploiement technologique d'un nouveau terminal doté d'une interface consommateur permettant au client de localiser son colis. Relais Colis déploie actuellement ces terminaux portables sur sa flotte de 500 véhicules et met à disposition une application smartphone pro a ses sous-traitants.

 

Les consommateurs stressés face à la livraison

« Nous sommes en train de tester la possibilité pour le client de connaître le quart d'heure exact de livraison pour ne pas avoir à subir de stress à ce sujet », précise Jean-Sébastien Leridon. Un service proposé, suite au constat (révélé par un sondage OpinionWay pour Relais Colis) que la crainte de ne pas savoir à quelle heure passe le livreur fait partie (pour 50 % des Français) des deux principales sources d'inquiétude du client final avec celle que le colis soit endommagé (pour 51 %). La solution globale apportée par le nouveau terminal de livraison doit permettre la confirmation de chargement et la position dans la tournée au sein du créneau de deux heures, une estimation du temps réel de l'heure d'arrivée en fonction du trafic et du déroulement des livraisons précédentes, une visualisation en direct du livreur à l'approche, des photos en cas de réserve, ainsi qu'un questionnaire de satisfaction dès le lendemain et un suivi clients en cas de difficultés. « Nous testons actuellement la fonctionnalité géolocalisation et la brique permettant l'interaction avec le consommateur sur nos terminaux. Nous prévoyons de les déployer à la fin de l'année », précise le directeur général de Relais Colis.

 

Changement de modèle commercial

La présence de la société sur Paris Retail Week lui aura également permis de travailler sur le deuxième volet de sa transformation, concernant son changement de modèle commercial : passer d'une position exclusivement prestataire de services pour des grands groupes à un développement vers les petits clients et les particuliers. « La Fevad parle de presque 200 000 sites marchands actifs en France, donc sur ce marché-là nous avons de beaux jours devant nous ! », conclut Jean-Sébastien Leridon.

BUZZ LOG
“Le défi pour les retailers : gérer des volumes de commandes de plus en plus importants sur des cycles promotionnels de plus en plus récurrents et réconcilier des pics de demandes avec des délais de livraison les plus courts possibles. C’est un enjeu du e-commerce et du retail auquel peut répondre l’application de la data science.”
— Grégory Herbert, VP France de Dataiku
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine