Accueil / Actualités / Entrepôts / TGW fait le plein de projets pour penser le retail et l'intralogistique de demain

Entrepôts

TGW fait le plein de projets pour penser le retail et l'intralogistique de demain

22.10.2018 • 10h48
|
A_1

TGW | Au cœur du showroom Helix du nouveau siège de TGW à Marchtrenk (Autriche)

Les 10 et 11 octobre 2018, le spécialiste des solutions intralogistiques automatisées TGW organisait ses Grocery Expert Days, dans son nouveau siège de Marchtrenk, en Autriche. Un événement tourné autour des nouveaux défis de la grande distribution et de la logistique alimentaire, durant lequel l’entreprise a présenté ses dernières innovations et un nouveau positionnement fort.

« Aujourd’hui, nous ne sommes plus seulement un fabricant, mais un véritable intégrateur de technologies ». Ces mots de Christoph Wolkerstorfer, managing director de TGW, résument bien les nouvelles ambitions affichées par le groupe autrichien fondé en 1969, fournisseur de solutions automatisées pour la supply chain. Une politique d’ouverture et de développement qui s’est traduite par la tenue, les 10 et 11 octobre 2018, des Grocery Expert Days, deux journées d’échanges et de nouveautés dédiées au futur des solutions intralogistiques à destination des acteurs du retail alimentaire. C’est au sein de son nouveau siège social, le TGW Evolution Park, que TGW organisait la première édition de cet évènement. Situé à Marchtrenk, dans le nord-est de l’Autriche, et inauguré en juin 2018, cet impressionnant nouveau bâtiment, équipé d’un showroom de 1 800 m² du nom de Helix, a demandé 55 millions d’euros d’investissement et accueille actuellement 700 des 3150 employés de l’entreprise. De quoi soutenir le développement continu de TGW, alors que l’ancien site du groupe, situé à Wels, a également été conservé et modernisé afin de continuer à accueillir des installations de production et des bureaux. Une dynamique qui s’est également traduite à l’international avec de nouveaux locaux aux États-Unis (à Atlanta et Seattle) ainsi qu'en France (à Créteil), pour un total de 26 bureaux répartis sur trois continents.

 

Un constructeur en plein développement

Portée par une croissance forte (de 621 à 713 millions d’euros de chiffre d’affaires entre les exercices 2016/2017 et 2017/2018, soit une hausse de 14 %), l’entreprise autrichienne était jusqu’ici reconnue pour son expertise dans la conception de systèmes automatisés pour entrepôts, avec des installations remarquées et imposantes auprès de nombreux acteurs logistiques depuis près de cinquante ans. Parmi eux, on peut citer Decathlon, sur son site de 75 000 m² à Rouvignies (50) en France, qui accueillera à l’horizon 2019 par moins de 72 allées Miniloads Mustang, ainsi que l’acteur suisse de la grande distribution Coop, venu témoigner à l’occasion des Grocery Expert Days. Aux côtés de TGW, l’entreprise a centralisé en 2016 l’ensemble des centres de distribution du territoire suisse au sein d’un unique parc logistique de 250 000 m² à Schafisheim. Avec 122 shuttles et 30 km de convoyeurs installés, ce sont 360 magasins qui sont servis quotidiennement grâce à un système de picking automatique se déclinant à plusieurs températures (dont le frais et le surgelé). Une logistique industrialisée qui a permis de réduire l’impact environnemental de Coop par 30 % et de multiplier sa productivité par deux. « Nous voulions un interlocuteur unique pour ce projet, capable de nous proposer son expertise sur l’ensemble des technologies d’automatisation du marché », explique Domenico Repetto, directeur logistique de Coop.


À côté de ces réussites en tant qu'équipementier, TGW affiche également un positionnement d’intégrateur et d’innovateur, symbolisé par un total de 24,2 millions d’euros d’investissements en R&D sur l'exercice 2017/2018, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2016/2017. Des efforts que le groupe souhaite « poursuivre au cours de l'exercice 2018/2019, notamment en se concentrant sur la robotique et les systèmes cognitifs », comme l’explique son CEO, Harald Schröpf. L'entreprise estime cruciaux ces axes de recherches pour répondre aux futurs problématiques du secteur : manque de main d’œuvre, livraisons de plus en plus rapides, augmentation des volumes...

A_2
TGW | Vue extérieure du nouveau siège de TGW à Marchtrenk (Autriche).

Robotique et nouveaux concepts retail

Côté robotique, TGW a de nouveau présenté son Rovolution, dévoilé en mars dernier lors du salon LogiMat à Stuttgart. Pouvant être intégré aux côtés du système goods-to-man de préparation de commandes retail FlashPick de TGW, ce bras de préhension est capable de faire du picking à la pièce unitaire de manière automatisée. Son système préhenseur permet de soulever un très grand nombre de produits sous emballages rigides ou souples, et son intelligence intégrée basée sur le machine learning lui permet de corriger ses erreurs et les événements imprévus. « Beaucoup de systèmes préhenseurs existants reposent sur un paramétrage très précis des produits en amont. Cela fonctionne parfaitement dans certains secteurs, comme la logistique pharmaceutique, mais dès que l’on est face à des produits souples, les erreurs se multiplient. Chez TGW, nous avons préféré nous baser plutôt sur des robots cognitifs, qui traitent au cas par cas les situations imprécises : le bras prend l’objet, le lâche, tente d’autres façons de le soulever. Nous laissons au robot le temps d’étudier l’objet, ce qui réduit ensuite drastiquement le besoin d’intervention humain », explique Maximilian Beinhofer, à la tête du développement des systèmes cognitifs de TGW. Capable de traiter jusqu’à 500 lignes de commandes par heure, ce nouveau produit sera disponible à la vente d’ici la fin de l’année 2018.

 

Penser le retail de demain

TGW axe également ses recherches sur des concepts retail innovants, capables de dessiner les expériences de shopping de demain. L’entreprise a ainsi présenté son projet d’Omnistore, un format de supermarché inédit basé sur les nouvelles habitudes des consommateurs et la montée de l'omnicanal, co-développé aux côtés d’Umdasch Store Makers. Celui-ci est divisé en deux zones : tout d’abord, une zone de vente standard, réservée aux produits nécessitant une « expérience client » : fruits et légumes, produits alimentaires frais, boulangerie... Accolé à cet espace publique, on retrouve ensuite une zone logistique où sont préparées toutes les commandes des clients pour le reste des produits de grande consommation. Faisant sortir le picking manuel des rayons du magasin, cet espace logistique accueille des équipements de stockage et de picking automatisés pour traiter un plus grand nombre de commandes aux côtés des préparateurs. Une fois prêtes, les commandes sont mises à disposition à des zones de caisses où les clients peuvent récupérer leurs produits, ainsi qu’à des bornes extérieures pour une disponibilité 24h/24 et 7j/7. Un concept innovant que TGW souhaite désormais mettre à l’épreuve du réel en s’associant à des acteurs de la grande distribution pour des projets pilotes.

BUZZ LOG
“Nous voyons aujourd’hui notre activité comme une mission solidaire et nationale et faisons tout notre possible pour l'accomplir.”
— Star Service
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine