Accueil / Actualités / Prestataires / ID Logistics affiche une croissance de 9,3 % pour 2018

Prestataires

ID Logistics affiche une croissance de 9,3 % pour 2018

25.01.2019 • 10h10
|
A_1

Voxlog

Le prestataire logistique français a terminé l'année 2018 avec un chiffre d'affaires annuel de 1410 millions d'euros.

Spécialiste de la logistique contractuelle, ID Logistics a récemment dévoilé ses résultats pour le quatrième trimestre 2018. En accélération à un total de 374 millions d'euros (contre 342 millions en 2017), ce dernier quart a principalement été porté par l'activité en France (en hausse de 10,7 %). « En 2018, trimestre après trimestre, ID Logistics a accéléré la croissance de son chiffre d’affaires en France comme à l’International. Cette bonne performance permet d’envisager une nouvelle année de croissance dynamique pour 2019 », juge Eric Hémar, PDG d’ID Logistics.

 

Une croissance constante sur l'année

Ces résultats permettent ainsi de tirer le bilan de l'année 2018 pour ID Logistics. Avec un chiffre d'affaires annuel de 1410,3 millions d'euros, c'est une augmentation de 9,3 % à données comparables pour l'entreprise par rapport à 2017. L'activité en France affiche une progression de 8,4 % sur l'année grâce au dynamisme des projets existants et le lancement de six nouveaux dossiers au cours de l'année pour des partenaires tels que le groupe Descours ou Cabaud. Du côté de l'international, c'est une croissance de 10,2 % qui a été enregistrée grâce là encore à l'ouverture de 10 nouveaux dossiers dans plusieurs pays. Parmi ces projets, une plateforme de 37 000 m² en Russie pour Uniconf, leader de la confiserie, ou encore un site de 70 000 m² pour Mediamarkt aux Pays-Bas qui accueillera la distribution de 49 magasins et les flux e-commerce de l'entreprise. ID Logistics a également lancé son activité au Chili avec du co-packing pour Unilever à Santiago, en amont d'un site de 50 000 m² qui sera démarré au 1er trimestre 2019.

BUZZ LOG
“La valorisation de la fonction logistique rend l’immobilier véritablement structurel et les investisseurs généralistes l’ont bien compris.”
— Fabrice Cervoni, directeur général Europe du Sud de Gazeley
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine