Accueil / Actualités / Entrepôts / Jungheinrich dévoile trois nouveaux véhicules pour 2019

Entrepôts

Jungheinrich dévoile trois nouveaux véhicules pour 2019

01.02.2019 • 13h13
|
A_1

Voxlog | Le nouveau ERC 216zi de Jungheinrich

Jeudi 31 janvier 2019 se tenait à Hambourg la conférence de presse annuelle du constructeur Jungheinrich. L'occasion pour le spécialiste des solutions en intralogistique de dévoiler pas moins de trois nouveaux produits, en amont du salon LogiMat.

Face à un marché affichant des volumes en forte hausse (40 % d’augmentation sur les quatre dernières années), le constructeur et spécialiste de l'intralogistique Jungheinrich a décidé de débuter l’année 2019 en multipliant les annonces et les nouveautés. À l’occasion de sa conférence de presse annuelle à Hambourg (en amont du LogiMat où elle proposera le plus grand stand du salon), l’entreprise allemande a ainsi dévoilé trois véhicules inédits, tous disponibles dans des versions électriques.

 

Sécurité et ergonomie

En tête, son tout nouveau gerbeur ERC 216zi. Particulièrement compact, ce véhicule est 17 cm moins long que les autres chariots équivalents du marché. L’ERC 216zi poursuit également la voie lancée par l'ETV 216i l’an passé en proposant uniquement une batterie lithium-ion, directement intégrée au sein du véhicule et facilement accessible. Une technologie sur toutes les lèvres depuis plusieurs années et qui commence à se démocratiser chez les clients du constructeur. « La demande pour ce type de batterie a doublé l’an passé », explique Christian Erlach, membre du board of management, sales & marketing de Jungheinrich. À ce titre, la prise du chargeur du véhicule est désormais implantée directement sur la plateforme plutôt que sur le côté pour faciliter et sécuriser son utilisation tandis que le câble de chargement a été repensé pour une meilleure ergonomie.

 

En plus d’un nouveau design, le gerbeur met l’accent sur la sécurité, grâce à une protection complète sur les trois côtés du véhicule tout en proposant en option un toit de protection certifié ISO 6055. La sécurité est également de mise avec le système Operation Control qui prévient la surcharge du véhicule grâce à des signaux visuels et sonores, ainsi que par des vibrations dans le volant du véhicule. Celui-ci permet également de régler jusqu’à 12 pré-configurations de hauteur des pales afin d’offrir plus d’efficacité et de sécurité aux produits et aux opérateurs. Enfin, le confort de conduite a été pris en compte avec une ergonomie améliorée : plus d’espace sur la plateforme et des contrôles simplifiés grâce au système Smart Pilot offrant la possibilité de piloter à une seule main le véhicule

A_2
© Voxlog | Le nouveau EKS 412s de Jungheinrich

L'EKS et l'EFG repensés

Autre nouveauté, une version repensée du préparateur de commandes vertical EKS. Baptisé EKS 412s, ce véhicule permet de faire du picking jusqu’à une hauteur de 14 mètres, même dans des allées très étroites. Un positionnement qui vise particulièrement les clients souhaitant optimiser leurs surfaces logistiques. Avec une vitesse de déplacement de 12 km/h, l’EKS 412s affiche un mât optimisé permettant une levée de 0,5 m par seconde, soit 25 % plus rapide que ses générations précédentes.

 

Il intègre également la technologie Warehouse Navigation, qui permet au véhicule de se baser sur des équipements RFID dans l’entrepôt pour se déplacer automatiquement jusqu’à l’emplacement de la palette. L’ergonomie du véhicule a également été repensée pour l’occasion. Une fois de plus, l’EKS 412s sera proposé avec des batteries acides standard et des batteries lithium-ion. Ces dernières représentent désormais 30 % du parc pour la gamme EKS. Un chiffre en hausse grâce à plusieurs commandes adressées à Jungheinrich par un grand acteur mondial du e-commerce pour près de 1 000 véhicules.

A_3
Voxlog | Le EFG 6 de Jungheinrich

Mais Jungheinrich a également décidé de voir plus grand avec son nouveau EFG Series 6. La gamme de chariots élévateurs électriques du constructeur se déclinait déjà en cinq versions pouvant atteindre jusqu’à cinq tonnes de charge. Désormais, avec les Series 6, Jungheinrich permet de lever des chargements allant de six à neuf tonnes, ce qui en fait le chariot le plus large et le plus puissant de son catalogue. Face à un marché pour ce genre de camion en hausse de 22 % depuis cinq ans en Europe (5500 ventes annuelles), principalement porté par une demande croissante de véhicules électriques de ce type (de 350 à 1225 depuis cinq ans), Jungheinrich a donc étendu sa gamme afin d’adresser les besoins des secteurs de l’industrie, de la boisson et des matériaux de construction.

 

Disponible aussi bien en batterie lead-acid que lithium-ion, le EFG 6 se décline en 14 modèles différents selon les capacités de levage, le centre de gravité de charge et le type de batteries. Parmi ceux-ci, des modèles appelées K Versions qui proposent une taille plus compacte permettant de tourner plus facilement pour les utilisations sur des sites étroits. Différentes options sont proposées avec le véhicule dont des systèmes d’assistance tels que le AddedView, qui donne la possibilité à l’opérateur de bénéficier d’une vision à 360° grâce à quatre caméras placées sur le véhicule.

 

L'intralogistique à l'heure de la digitalisation

Lors de sa conférence de presse, Jungheinrich a également mis l'accent sur ses dernières solutions de digitalisation en entrepôt pour le secteur de la logistique. L'entreprise a ainsi dévoilé qu'en 2019, l'ensemble de ses chariots produits seraient désormais équipés de télématique intégrée afin de proposer à ses clients un service gratuit de visualisation de la flotte et de contrôle d'utilisation. Une façon pour Jungheinrich de gérer de la donnée et de faire un pas vers la maintenance prédictive, afin de réduire le temps d'arrêt des véhicules avec des interventions techniques rapides. Un nouveau système de management de flotte a également été développé en partenariat avec ID Systems ainsi qu'une solution de management de batterie pour visualiser le statut et l'usage des batteries sur un site afin d'encourager les bonnes pratiques d'utilisation. Autant de façons pour l'entreprise de présenter une offre complète, tournée vers le service, dans le domaine de l'intralogistique. Et les résultats sont là : si les chiffres définitifs de l'année 2018 ne seront connus qu'à la fin du mois de mars, Jungheinrich affiche une hausse de 15,4 % de ses commandes, avec un total de 3,95 milliards d'euros.

BUZZ LOG
“De plus en plus de directeurs supply chain évoluent vers des postes de directeurs généraux. C'est le signe de l'importance grandissante que prend le sujet au sein des entreprises.”
— Yann de Feraudy, DG adjoint opérations et systèmes d'information du groupe Rocher
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine