Accueil / Actualités / Transversal / À l’heure du Covid-19 : bilan d’étape #4

Transversal

À l’heure du Covid-19 : bilan d’étape #4

27.05.2020 • 10h00
A_1

DHL Express France

Interrogés durant le confinement, divers acteurs de la supply chain ont témoigné sur le site de Voxlog de la manière dont ils se sont mobilisés et réorganisés durant cette période complexe. Après plusieurs mois de crise, ils évoquent désormais leur vision de la reprise dans des témoignages recueillis entre le 11 et le 18 mai. Aujourd'hui, la parole est donnée à DHL Express France, Urby et Hopps Group.

Philippe Prétat, PDG de DHL Express France :

Nous venons de publier les résultats du premier trimestre 2020 pour DHL Express France. Le chiffre d’affaires mondial de la division Express continue à croître malgré l’épidémie de Covid-19 : + 4,5 % par rapport au Q1 2019. La puissance de notre réseau international et la disponibilité de notre propre flotte d’avions cargo ont joué un rôle crucial durant cette période incertaine alors que les capacités aériennes de fret cargo dans les avions passagers étaient moindres. Depuis le début de cette crise sanitaire sans précédent, nous assurons la continuité de nos services sur l’ensemble du territoire et dans le monde à l’exception de quelques localités.

 

La santé et la sécurité de nos collaborateurs restent nos priorités tout en maintenant la qualité de service pour nos clients. Nous continuons chaque jour à acheminer les colis critiques et urgents de nos clients, grands comptes, e-commerçants, PME ou particuliers… Cette crise a démontré l’importance de notre secteur. Nous jouons en effet un rôle majeur dans la continuité des activités de nos clients et la logistique sera également un levier important dans la reprise économique post-Covid-19. Nous sommes en contact très étroit avec nos clients pour nous assurer que leurs besoins logistiques individuels sont satisfaits, mais aussi pour les accompagner vers ce redémarrage économique primordial en trouvant ensemble des solutions adaptées à leurs besoins afin qu’ils puissent rebondir. Comme depuis le début de la crise, nos équipes sont mobilisées à leurs côtés pour leur apporter toute l’expertise de DHL Express. Je les en félicite et les remercie pour cet engagement sans faille.

 

 

Frédéric Delaval, Président d’Urby :

Le réseau Urby a livré les produits de ses clients durant toute la période de confinement même si nous avons enregistré une baisse globale de notre activité de l’ordre de 30 %. Nous observons maintenant une reprise progressive. Les commerces de proximité commencent à se réapprovisionner notamment avec l’arrivée des nouvelles collections d’été et la préparation des soldes. Les enseignes nationales développent elles leur activité e-commerce. Elles font appel à nous pour proposer des services de livraison à valeur ajoutée. Nous travaillons aussi pour des chantiers de rénovation et des établissements scolaires. Dans le premier cas, Urby sert de plateforme de stockage pour le matériel et assure les livraisons sur site. Dans le second, Urby réapprovisionne les écoles en matériel, fournitures afin de préparer la rentrée scolaire. Nous attendons maintenant la réouverture du secteur des CHR (café, hôtel, restaurant) qui ont des besoins fréquents de livraison avec de fortes contraintes horaires. Au-delà de la crise, la mise en œuvre prochaine de zones à faible émission en centre-ville aura une incidence forte sur deux enjeux majeurs : la sortie du diesel et la mutualisation des flux de marchandises. Urby a encore de belles perspectives de développement pour offrir des services logistiques de proximité, pour accompagner la reprise économique liée au déconfinement et l’adoption de méthodes de livraison plus vertueuses.

A_2
Hopps Group

Eric Paumier, co-président d’Hopps Group :

Au sortir de ce confinement, nous pouvons affirmer que le bilan est globalement positif pour Hopps Group. Nous avons certes eu à faire face à de vrais défis industriels, mais une grande partie de notre secteur a été plutôt épargnée par la crise. Il est vrai que l'e-commerce et plus particulièrement les logisticiens ont bénéficié d’un surcroît d’activité avec l’évolution structurelle de la demande des consommateurs et donc, des e-commerçants. Si Hopps Group a su faire face à cet accroissement d’activité, c’est avant tout grâce à un travail d’équipe particulièrement efficace et à la recherche de solutions agiles et évolutives, que nous avons su mettre en place très rapidement. Je profite d’ailleurs de cet espace d’expression pour saluer l’incroyable travail et le courage de tous les livreurs français pendant le confinement ; j’ai une pensée particulièrement fière pour les équipes de Colis Privé, Dispéo et Adrexo que je remercie pour leur engagement et leur volonté.


Concrètement, sur notre verticale « e-commerce », nous avons réussi à développer nos capacités de livraison avec Colis Privé en un temps record pour atteindre des volumes supérieurs de 20 % à la période de Noël. Chez Dispéo nous avons adapté notre modèle logistique pour gérer de manière optimale l’ensemble des flux supplémentaires mais aussi la différence de typologie des articles commandés (explosion des produits bio non alimentaires, baisse des commandes de vêtements). Cette accélération nous a permis de consolider beaucoup plus rapidement les synergies entre ces filiales, et le reste du groupe avec, par exemple, le basculement de certains distributeurs d’imprimés publicitaires de chez Adrexo (dont l’activité était provisoirement mise en suspens) vers des postes de chauffeurs livreurs pour soutenir Colis Privé. Nous comptons poursuivre cette mutation. Nous avons enfin construit et lancé, avec la startup Get Bigger, une plateforme d’intermédiation de type marketplace pour la mise en relation de commerçants et producteurs avec les consommateurs de leur quartier : Le Drive Local. Après le succès des premiers tests de lancement, nous sommes en train d’en accélérer le déploiement partout en France pour en faire une véritable solution de consommation. Le premier opérateur postal privé se porte donc bien, et nos perspectives sont intéressantes et pleines d’opportunités puisque cette crise a inscrit le e-commerce plus encore, au cœur de nos habitudes d’achat et que nous avons su consolider un nouveau modèle français d’e-logistique.

 

> Retrouvez les autres témoignages de notre rubrique À l'heure du Covid-19 publiés sur le site de Voxlog

BUZZ LOG
“Les entreprises ont tendance à considérer leur supply chain comme un levier et à oublier que certains modes de fonctionnement avec les clients et des fournisseurs peuvent également être créateurs de valeur”
— Elisabeth Auzanneu, associée chez Diagma
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine