Accueil / Actualités / Chargeurs / Logilec et E. Leclerc s'engagent dans le dispositif Fret 21

Chargeurs

Logilec et E. Leclerc s'engagent dans le dispositif Fret 21

28.09.2020 • 15h00
|
A_1

E. Leclerc

L'outil logistique du mouvement E. Leclerc, Logilec, vient d'adhérer au dispositif Fret 21 afin de poursuivre ses engagements en faveur de l'environnement, avec plusieurs projets responsables pour le transport et la logistique.

Logilec, outil logistique du Mouvement E.Leclerc, vient de rejoindre Fret 21, l'initiative lancée par l’Ademe et l’AUTF, ayant pour objectif objectif d’inciter les entreprises à réduire l’impact de leur transport. « Nous avions déjà une réflexion sur l'environnement avant notre engagement dans le dispositif Fret 21 mais nous avions néanmoins besoin de formaliser davantage la démarche, pour optimiser nos actions », raconte Marie Vassenet, directrice développement logistique chez Logilec. Des actions qui se déployaient autour des trois grands métiers de Logilec : transport, logistique et EDI, propsant des solutions aux coopératives et entités du mouvement E.Leclerc.  Ainsi, du côté du transport, le grand import avait fait l'objet d'efforts nouveaux en septembre 2019, de manière à ce que les marchandises, qui étaient auparavant toutes réceptionnées au Havre avant réexpédition ailleurs en France, arrivent plutôt dans les ports les plus proches de chaque centrale d'achat.

 

Trois lignes rail-route

Logilec a adopté Fret 21 et signé son engagement en juin 2020, avec un objectif de 7,4 % d'émission de GES en moins. Et les projets pour atteindre ce résultat sont divers. Tout d'abord, l'adoption du transport combiné rail-route dans les prochains mois pour l'enlèvement des produits secs et la distribution dans les centrales d'achat - initiative qui représentera 50 % de l'engagement Fret 21. Une opération organisée avec l'aide du prestataire Lahaye qui traitera le pré-acheminement routier et le transport ferroviaire. « La première ligne mise en place concerne le trajet Rennes-Venissieux. Le rail-route supprime l'équivalent de 1 000 camions par an sur les routes », précise Jean-François Mahéas, responsable qualité et méthodes de Logilec. « Nous avons toutefois dû revoir le cadencement pour assurer également les contre-flux. À l'aller, nous livrons les coopératives régionales Socara et Lecasud, et au retour, nous livrons la Scaouest et la Scarmor ». Ce sont donc quatre coopératives régionales E.Leclerc sur 16 qui bénéficient d'une livraison en rail-route, le début avant la création de deux lignes complémentaires entre Rennes-Bordeaux (livraison de Scaso et Scalandes à l'aller, de Scarmor et Scarouest au retour) et Toulouse-Lille (livraison de la centrale d'achat Scapartois).

 

Parallèlement, Logilec avance sur le sujet avec ses partenaires transporteurs : « Avant d'adhérer au dispositif Fret 21, nous demandions déjà à nos transporteurs de s'engager, mais nous voulons aller plus loin », explique Marie Vassenet. Si 30 % des flux en groupage sont opérés par des transporteurs chartés « Objectif CO2 », et 27% par des transporteurs labellisés, Logilec souhaiterait atteindre les 40 % pour les premiers et 40 % pour les seconds d'ici deux ans. Des objectifs similaires sont aussi attendus pour les flux en gestion mutualisée. Le taux de remplissage des camions est également au cœur des reflexions. Du côté des entrepôts, pour éviter le transport du vide, Logilec a investi dans des machines de packaging pour la livraison à domicile et le click and collect, permettant de transporter 40 % de colis en plus par palette, grâce à un emballage sur-mesure.

BUZZ LOG
“Il y a un coût à maintenir vivantes des solutions de continuité, mais c’est un point fondamental pour que les plans soient efficaces. La résilience est un choix.”
— Antoine Millot, conseiller en risques d’entreprise chez FM Global Europe du Sud
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine