Accueil / Actualités / Immobilier / France Logistique se félicite des engagements de la filière pour la transition écologique

Immobilier

France Logistique se félicite des engagements de la filière pour la transition écologique

29.07.2021 • 12h50
|
A_1

France Logistique

L'association professionnelle France Logistique s'est félicitée de la signature de deux chartes d’engagements permettant de faire avancer la thématique de l'écologie et du développement durable dans les secteurs du e-commerce et de l'immobilier logistique.

Après avoir rempli une mission de concertation, France Logistique, groupement des acteurs privés de la filière transport et logistique française, se déclare satisfait de la signature entre l'Etat et l'Afilog de « la Charte d'engagements réciproques pour la performance environnementale et économique de l'immobilier logistique français », et de la signature entre l'Etat et 10 e-commerçants de « la Charte d'engagements pour la réduction de l'impact environnemental du commerce en ligne ». Aux yeux de France Logistique, ces deux signatures permettent d'accélérer la transition écologique du secteur du transport et logistique. « Ces deux chartes traduisent le rôle essentiel des entreprises de la mobilité des marchandises pour accélérer la transition écologique de la chaîne transport et logistique au service de leurs clients, et la réussite de la méthode négociée avec les acteurs privés », a déclaré Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique.


Une trentaine d'engagements sur l'immobilier logistique

La Charte d'engagements réciproques pour la performance environnementale et économique de l'immobilier logistique contient un peu moins d'une trentaine d'engagements, tant des pouvoirs publics et que des sociétés privées. Ceux-ci tournent autour de la neutralité carbone, de la performance environnementale du bâti, de la sobriété foncière, de l'exploitation des eaux pluviales et de la protection de la faune et de la flore (biodiversité). Parmi l'ensemble des engagements, on retrouve :
• Promouvoir des solutions respectueuses de l’environnement ;
• Contribuer à la construction de l’écolabel sur les flux logistiques passant par les ports français ;
• Définir un référentiel de calcul et d’évaluation des émissions de gaz à effet de serre des entrepôts ;
• Couvrir 50 % de la surface de toiture utile avec des panneaux photovoltaïques pour les entrepôts ;
• Atteindre la neutralité carbone d’ici 2040 pour les nouveaux projets immobiliers ;
• Rendre systématique la certification des entrepôts (HQE, Breeam, Leed) pour tous les projets dont les permis de construire sont déposés à compter du 1er janvier 2022 ;
• Implanter les projets d’entrepôts sur une friche plutôt que sur des terres non artificialisées ou en extension du tissu urbain existant ;
• Éviter du mieux possible tout projet d’entrepôt générant de l’artificialisation des sols ;
• Infiltrer 100 % des eaux pluviales dans les projets dont les permis de construire sont déposés à partir du 1er janvier 2023 ;
• Maximiser le potentiel de biodiversité des sites pour tous les projets d’entrepôts supérieurs à 20 000 m² d’emprise au sol et dont les permis de construire sont déposés à compter du 1er janvier 2022 ;
• Conserver et protéger la végétation existante pour tous les projets d’entrepôts dont les permis de construire sont déposés à compter du 1er janvier 2022 ;
• Mettre systématiquement en place des dispositions pour accueillir la biodiversité sur les bâtiments d'entreposage.


Une dizaine d'engagements sur le e-commerce

La Charte d'engagements pour la réduction de l'impact environnemental du commerce en ligne a été signée par Cdiscount, Ebay, Fnac-Darty, La Redoute, Maisons du Monde, Millet Mountain Group (Lafuma), Sensee, Otelo, Rakuten, Rosa, Sarenza, Showroomprivé, SOS Accessoire, Veepee et Fevad. Elle énumère 10 engagements visant a assurer un développement éco-responsable des activités logistiques propres au e-commerce. Les voici en résumé ci-dessous :
1) Informer le consommateur de l’impact environnemental de la livraison ;
2) Favoriser les bons gestes de commande et limiter les retours ;
3) Rappeler les consignes de tri et de réemploi au consommateur ;
4) Offrir au consommateur la possibilité d’identifier les produits du catalogue au meilleur bilan environnemental ;
5) Conduire des actions de réduction du volume des emballages de livraison pour au moins 75 % des produits ou des colis d’ici au 31 décembre 2024 ;
6) N’utiliser que des emballages de livraison en matières principales recyclées, recyclables ou réutilisables ;
7) S’assurer que les activités d’entreposage aient une performance environnementale attestée par une certification (HQE, ou Breeam ou Leed) ;
8) Favoriser le développement de modes de livraison décarbonés ;
9) Regrouper systématiquement l’expédition des produits commandés en même temps par un même consommateur ;
10) Rendre compte chaque année, aux services de l’Etat compétents, des moyens mis en œuvre et des résultats obtenus.

 

Télécharger la Charte d'engagements réciproques pour la performance environnementale et économique de l’immobilier logistique français

 

Télécharger la Charte d'engagements pour la réduction de l'impact environnemental du commerce en ligne

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine