Accueil / Actualités / Entrepôts / Le distributeur suisse Migros et la logistique multicanal 4.0 by Witron. Quand une consolidation n’est plus nécessaire

Entrepôts

Le distributeur suisse Migros et la logistique multicanal 4.0 by Witron. Quand une consolidation n’est plus nécessaire

27.09.2021 • 09h00 • contenu sponsorisé
A_1

witron

Tous les logisticiens connaissent les coûts considérables et les contraintes d’une bonne consolidation. Et si une automatisation end to end bien pensée apportait la bonne solution à ce problème ? L’article suivant présente un cas pratique Food et Non-Food.

En Suisse, à quelques minutes de route au sud de Bâle, Migros investit dans l'avenir et l'un des plus grands centres logistiques du pays a vu le jour à Neuendorf. Le distributeur suisse agrandit et modernise son entrepôt avec Witron : le Non-Food et le multicanal pour l'interaction des activités magasins/e-commerce, ainsi que l’automatisation des produits surgelés - trois chantiers en parallèle tout en maintenant l’activité du site.


Les chiffres sont impressionnants : près de 100 000 références, 500 000 unités commerciales préparées par jour, 250 000 emplacements à palettes, 136 000 emplacements à tablettes et 240 000 emplacements à bacs.

 

Un projet ambitieux avec une logistique 4.0

De la fenêtre de son bureau, Thomas Kissling, responsable du secteur non alimentaire de Migros-Verteilbetrieb AG, a une magnifique vue sur les Alpes à l'horizon. Mener les affaires courantes et ce type de chantier en parallèle ne laissent pourtant guère le temps d’apprécier ceci. Une confiance absolue est nécessaire en son partenaire : en parallèle des processus de préparation encore manuels, les techniciens de Witron ont installé les nouveaux systèmes dans l'immense entrepôt Non-Food.

 

Thomas Kissling résume l'ensemble de son projet de modernisation : « Dans le domaine des surgelés, nous avons remplacé un système concurrent existant par un OPM de Witron et nous étendons la gamme. Dans le domaine non alimentaire, nous faisons évoluer la logistique avec les systèmes AIO, OPM, CPS et, afin de répondre à la demande croissante du commerce électronique, les processus en ligne ». Les commandes des magasins, le Click & Collect et les commandes passées en ligne sont également préparés et expédiés depuis cet entrepôt. Un projet ambitieux avec une logistique 4.0 investissant massivement dans l'automatisation, de nouvelles infrastructures informatiques, l'intelligence supply chain et de nouveaux processus et  canaux de vente.

 

Jusqu’à 500 000 unités commerciales et 9 300 palettes expédiées certains jours

Le défi de la distribution Migros a été conséquent : les marchandises étaient stockées  sur plusieurs étages de ce vaste centre de distribution - au total plus de 490 000 m². Auparavant, les Suisses procédaient avec une préparation manuelle. « Notre objectif a été de pouvoir préparer à peu près 100 % des articles de manière automatisée ou du moins semi-automatisée » sachant qu’il y aura toujours quelques articles de type « uglies ». Cela signifie qu’en pointe, ce seront jusqu’à 500 000 unités commerciales et 9 300 palettes qui seront expédiées certains jours. La croissance des activités e-commerce de Migros a également été considérée. « Nous voulons un e-commerce évolutif », déclare Thomas Kissling, en résumant ainsi les principales exigences.
Le système doit évoluer avec le marché. « Se donner de l’air, mais aussi être capable de réagir avec souplesse à l'évolution des volumes demandés par le marché. L'agilité et l'évolutivité sont les mots clés ici c. Migros voit d'autres avantages dans cette automatisation : «L'ergonomie - car les travaux pénibles ont définitivement été bannis. La durabilité - par réduction des coûts de transport ainsi que des stocks -, une haute rentabilité économique en réduisant les coûts de préparation ».

 

« Nous faisons confiance à Witron »

Les Suisses ont toujours le consommateur à l'esprit et veulent un service client premium sur tous les canaux de distribution, pour les commandes e-commerce et en magasins. Cela signifie aussi des contenants adaptés aux magasins, remplis de manière optimale, générant moins de déchets et une livraison fiable à des prix corrects pour les consommateurs.

 

Migros a opté pour le nouveau système AIO de Witron - All in One Order Fulfillment - pour s'engager sur la voie de l’entrepôt pleinement omnicanal. AIO peut aussi bien gérer les préparations pour les magasins, la préparation des commandes en ligne du type Click and Collect ainsi que le e-commerce avec livraison à domicile. « La gamme est constituée d'environ 100 000 articles différents que nous devons avoir à portée de main pour tous les canaux », explique Robert Venzl, le chef de projet Witron. Ce qui est extraordinaire avec AIO, c'est que rien n’est laissé au hasard : des technologies éprouvées ont été fusionnées en un seul système intégré, ce qui élimine complètement la synchronisation de différents systèmes, une consolidation coûteuse et la gestion de multiples stocks.

 

Gérer à la fois les magasins et le commerce en ligne

AIO peut réagir avec souplesse aux changements du marché. Il gère à la fois les magasins et le commerce en ligne. « La préparation e-commerce a accès aux mêmes stocks, mais dispose de postes de picking en propre », explique Robert Venzl. « Dans une logistique conventionnelle, les stocks et les préparations de commandes sont habituellement traitées dans plusieurs secteurs séparés et doivent ensuite être consolidées à grands frais, ici elles sont traités dans un seul système totalement intégré, ce qui non seulement augmente considérablement l'efficacité, la performance et la qualité des préparations, ainsi que le recyclage en un seul point des emballages, mais permet également de réaliser des économies considérables. L'élimination de la contrainte de la consolidation des commandes en ligne est un énorme avantage pour nous », confirme Thomas Kissling.


AIO c’est un design compact et des flux de matériaux courts et transparents. Par conséquent, cette logistique automatisée ne nécessite presque aucun convoyeur de transfert. Le système traite aussi bien la préparation e-commerce que magasin, en d'autres termes un véritable entrepôt multicanal. « AIO reste pour nous comme une espèce de black box qui nous permet de gagner beaucoup en efficacité », s'amuse Thomas Kissling. "Nous faisons confiance à Witron" Migros  alimente le système avec des données de commandes, un algorithme développe alors la meilleure distribution dans le système. Le digital twin – le jumeau digital simule le processus et facilite les prises de décisions. « Bien sûr, Migros aura toujours des possibilités d'intervention », ajoute Robert Venzl. AIO procède à une distribution intelligente des articles pour le stockage, d'où ceux-ci seront ensuite prélevés directement dans le contenant d'expédition prévu, cartons ou bacs. Un système 4.0 ? Le WMS apporte la réponse : il a l'ensemble de la supply chain dans son champ de vision. Tout changement dans la chaîne de processus verticale ou horizontale (données de base, états des stocks, machines, commandes, articles, magasins, tournées, canaux de distribution, conditions générales, etc.) est immédiatement et directement répercuté dans le processus logistique.

 

« Nous travaillons ici en ligue des champions de la logistique »

« Nous avions ici de grands défis à relever dans les domaines physique et informatique. Physiquement nous devions installer les systèmes sur nos cinq étages du bâtiment Non-Food pendant que l’opérationnel classique continuait. Il a fallu jongler avec les espaces dont nous avions réellement besoin au quotidien. Sur le plan informatique, il a fallu par exemple se connecter à l'ancien système concurrent existant pour que Witron, via des interfaces temporaires, puisse continuer à travailler », résume sobrement Alexander Schweizer, DSI chez Migros. « Nous travaillons ici en ligue des champions de la logistique », souligne-t-il, lui qui a en parallèle également un œil sur la nouvelle préparation automatisée du surgelé. Pour cette activité, les Suisses font désormais confiance au système OPM de Witron qui remplace également un ancien système concurrent automatisé. Six lignes de préparation COM sont déjà en fonction par -25°c (Phase 1 projet TK) et elles seront étendues jusqu’en janvier 2022 pour la préparation sur rolls et palettes (phase 2 projet TK).


« La préparation du surgelé était déjà entièrement automatisé, mais les quantités ont fortement augmenté au cours des derniers mois et, à l'avenir, nous serons également responsables de l'activité de notre marque Denner, qui elle prépare dans des conteneurs mobiles. Le précédent système concurrent existant était non extensible et ne pouvant pas y faire face, nous avons fait le choix d’investir dans dix lignes COM de Witron », explique Alexander Schweizer. L'ancien système d'un concurrent a donc été complètement remplacé par le système OPM de Witron Celui-ci permet de préparer plus de 95 % de la gamme d'articles de manière entièrement automatique et de les ordonnancer selon les souhaits de chaque magasin.

 

Podcast : Migros consolidation, et vidéo AIO :  la préparation de commandes e-commerce

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine