Accueil / Actualités / Innovation / VF Corporation automatise sa logistique avec Locus Robotics

Innovation

VF Corporation automatise sa logistique avec Locus Robotics

12.10.2021 • 09h15
|
A_1

Voxlog | Deux robots de Locus Robotics sur le salon Deliver

Le groupe de distribution de vêtements américain déploie des robots de la marque Locus Robotics sur l’ensemble de ses centres de distribution mondiaux. Une opportunité pour suivre les tendances du e-commerce, avec un besoin toujours plus fort de productivité et de flexibilité. Les deux acteurs sont revenus sur cette collaboration à l’occasion du salon Deliver, à Amsterdam, début octobre 2021.

Quand on les interroge sur leur année 2020, nombre de retailers partagent une expérience commune : celle d’une montée soudaine de l’activité e-commerce face à la fermeture massive des points de vente, et la nécessité pour la logistique de trouver des solutions pour tenir la cadence. C’est le cas de VF Corporation, entreprise américaine spécialisée dans la distribution de vêtements qui comprend les marques populaires Eastpak, Vans, The North Face, Supreme ou Timberland. Avec une dizaine de centres de distribution à travers le monde, son organisation logistique avait déjà fait appel à des solutions d’automatisation fixes en Europe, mais pas spécialement sur ses sites américains qui gardaient un fonctionnement très manuel. Mais l’arrivée du Covid a tout remis en question, comme l’explique Brad Sampson, VP of Product Flow and Fulfillment pour la région EMEA chez VF Corporation : « Nos commandes ont brusquement commencé à augmenter et l’organisation ne suivait plus la demande. Nous avons donc rapidement cherché une solution aux États-Unis afin de pouvoir supporter ces évolutions. Il fallait que celle-ci puisse être déployée en peu de temps afin de ne pas perdre de ventes e-commerce sans pour autant interrompre notre activité ou remettre profondément en question notre organisation. Il fallait également un partenaire capable de connecter sa solution sur l’ensemble du système d’information inter-site, qui est basé sur les logiciels de Manhattan Associates ».

 

Une productivité en forte hausse

Pour cela, le distributeur décide de faire appel aux solutions de Locus Robotics, entreprise américaine spécialisée dans la construction et le déploiement de robots pour le monde de la supply chain. Le principe est simple : plutôt que d’avoir à marcher d’une allée à l’autre avec des chariots pour la préparation des commandes, les collaborateurs en entrepôt restent dans une zone précise de l’entrepôt pour faire le picking, et c’est une flotte de robots qui se charge de faire tous les déplacements. Légers, autonomes, fonctionnant avec un pilotage naturel qui détecte les obstacles sans pour autant nécessiter des installations de capteurs sur site, les robots de 35 kilos sont équipés de bacs pour la préparation de plusieurs commandes simultanées, au service des différentes marques de VF Corporation. Un fonctionnement qui réduit le temps de formation pour les équipes (les interactions se font uniquement avec un écran tactile placé sur chaque robot), et offre plus de sécurité, car le robot peut travailler dans tous les environnements collaboratifs. « Nos employés ont tout de suite compris l’intérêt. Ils ont observé que l’activité la plus pénible de leur travail, pousser des chariots pendant des kilomètres, était gérée par les robots », explique Brad Sampson. Le résultat : jusqu’à 50 % de productivité en plus, et de sites qui abritent désormais des flottes pouvant monter jusqu’à 400 robots. La cadence de picking est de son côté  passée de 55 à 90 unités par heure.

 

Des déploiements en Europe

Les robots permettent aussi de générer des données intéressantes pour les gestionnaires de sites : « Nous voyons précisément, grâce aux informations captées par les machines, quelle durée pour la préparation de chaque commande, combien de temps de picking est nécessaire, quelles zones sont très tendues et lesquelles ont potentiellement trop de personnel. Avec cette data, le moindre changement dans l’organisation d’un site peut donc être documenté très finement », note Brad Sampson. Fort de ces premières expériences aux États-Unis, le groupe a décidé de continuer désormais le déploiement de ces robots sur ses sites en Europe. « Les impacts du Covid sur les ventes en lignes et les habitudes des consommateurs ne vont pas changer, et nous allons avoir besoin de productivité durablement ». Deux sites européens, situés à Prague et Anvers sont ainsi en cours d’équipement. « Nous avons lancé l’activité des robots à Prague cet été et nous commençons la phase d’optimisation en Belgique pour un lancement dans quelques semaines », dévoile Brad Sampson.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine