Accueil / Actualités / Transversal / La supply chain figure parmi les préoccupations des entreprises d’après HSBC

Transversal

La supply chain figure parmi les préoccupations des entreprises d’après HSBC

24.11.2021 • 09h00
|

L’étude Navigator 2021 du groupe HSBC révèle que la chaîne d’approvisionnement est, pour les entreprises, l’un des quatre défis de l’année à venir. Tous les dirigeants sont déterminés à renouer avec la croissance, et mieux, à dépasser les niveaux de croissance d’avant la crise sanitaire.

HSBC, groupes de services bancaires et financiers, réalise chaque année son étude Navigator sur les entreprises dans le monde. La dernière en date a été menée entre le 1er et le 13 octobre 2021, auprès de 7 300 chefs d'entreprise sur 14 marchés nationaux. Elle montre que les principales préoccupations des dirigeants d’entreprise pour l’année 2022 sont la gestion des chaînes d’approvisionnement pour 25 % des répondants, ainsi que le commerce international, l’innovation et le développement durable. De plus, les résultats « montrent que les entreprises dans le monde sont fermement de retour à la croissance - les dirigeants sont optimistes quant à leurs perspectives pour l'année à venir, et la majorité d'entre elles vise des niveaux élevés de croissance qui devraient les pousser au-delà des niveaux d'avant la pandémie. L'expansion internationale est au cœur de cette croissance : les entreprises ont résisté à la tentation de réduire leurs opérations pendant les périodes de volatilité et reconnaissent de plus en plus que la vision internationale peut pousser leurs activités à des niveaux supérieurs », complète Barry O’Byrne, directeur général des activités de banque d’entreprises du groupe HSBC. 90 % des dirigeants prévoient un retour à la croissance et l'internationalisation. Cependant, 87 % des entreprises s'attendent à un impact durable du Covid-19, avec 40 % qui estiment qu’une résurgence du virus serait la principale menace pour leur croissance.


Les entreprises françaises optimistes

Selon l’étude Navigator, 63 % des dirigeants français se déclarent optimistes pour la reprise de la croissance d'ici décembre 2022. 83 % s’attendent même à ce que la croissance organique annuelle augmente de 10 % ou plus, c’est-à-dire à ce qu’elle atteigne des niveaux de rentabilité d’avant l’apparition du Covid-19.
Paradoxalement, les entreprises françaises craignent des perturbations de leur chaîne d'approvisionnement : 79 % prévoient une interruption en 2022, contre 23 % des entreprises du reste du monde. Dans leur esprit, ces perturbations seraient liées à une accélération de la demande suite à la crise sanitaire, à une pénurie de conteneurs, mais aussi à une pénurie de main d’œuvre. Ainsi, 62 % des entreprises françaises s'attendent à ce que le commerce international se complexifie durant les 12 prochains mois. Pour s’y préparer, elles prévoient d’investir davantage dans leurs chaînes d'approvisionnement.

 

>Découvrez l'intégralité de l’étude Navigator en cliquant ici

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine