Accueil / Actualités / Innovation / Les tendances du BTP et de la logistique urbaine observées par Supervan

Innovation

Les tendances du BTP et de la logistique urbaine observées par Supervan

10.01.2022 • 09h00
|
A_1

Supervan

À l’approche des JO 2024 et des problèmes de congestion et pollution qui découleront des chantiers affiliés, Supervan dévoile une enquête sur les tendances du secteur du bâtiment et de la livraison urbaine. Un long chemin reste encore à parcourir pour le digitaliser, le rendre plus performant, et le verdir.

Supervan, start-up proposant un service de transport digitalisé, publie une étude sur « Les enjeux du BTP et de la logistique urbaine en amont des JO 2024 ». Réalisé auprès de 403 entreprises du bâtiment, dont 61 % gèrent des chantiers en milieu urbain, ce rapport révèle un secteur du BTP faiblement digitalisé, externalisant minoritairement ses livraisons sur les chantiers malgré son intérêt pour ce type de prestations, et de plus en plus tenté par des livraisons respectueuses de l'environnement.


Même s'ils sont plus performants de nos jours qu'il y a 10 ans, les professionnels du bâtiment déclarent en moyenne plus de 12 jours d’immobilisation par an de leurs véhicules de transport sur les chantiers, et 58 % affirment que les approvisionnements actuels en matériaux rendent inactives plusieurs personnes pendant deux heures en moyenne, soit 10 % du temps de travail d’une équipe de quatre personnes. Selon Guillaume Fournier, fondateur de Supervan, le niveau de productivité peut être encore amélioré : « Aujourd’hui, la notion de productivité sur les chantiers est le principal challenge des professionnels du bâtiment. Avec l’apparition des politiques d’urbanisation ou encore les JO 2024, les prochaines années vont être décisives. Il est donc nécessaire de changer leurs habitudes dès à présent et de leur ouvrir de nouveaux horizons », commente Guillaume Fournier, fondateur de Supervan.


Une faible digitalisation du secteur

Apparemment, la crise sanitaire n'a pas provoqué une véritable digitalisation du secteur du bâtiment. Seulement 20 % des interrogés ont déclaré qu'Internet a réduit leurs coûts. Huit entreprises sur dix n’utilisent pas de logiciels ou d’applications, et une entreprise sur six effectue ses achats de matériel en ligne. Les échanges physiques restent la norme. Or, « l’étude démontre à quel point le digital est une opportunité de taille aussi bien pour le développement des entreprises du secteur - productivité, économies,... - que pour répondre aux enjeux colossaux liés à l’environnement », explique Guillaume Fournier, fondateur de Supervan. Les entreprises du BTP sondées reconnaissent que l'externalisation de la livraison de matériaux sur leur chantier représente de nombreux avantages : le gain de temps, la simplicité et le confort et la productivité. Mais paradoxalement, seule une minorité (35 %) fait appel à une solution de livraison urbaine externe.


Un verdissement des livraisons

Sur le plan écologique, les professionnels du bâtiment commencent à prendre conscience de la question environnementale : 25 % des entreprises interrogées sont d'accord pour payer plus cher des livraisons vertes (20 % sont prêtes à payer 57 € supplémentaires par livraison). 55 % d'entre-elles sont sensibles à l'utilisation de véhicules électriques, mais plus de la moitié regrettent le manque de prestataires.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine