Accueil / Actualités / eCommerce / Une baisse de 11 % du e-commerce français en 2021 selon Webloyalty

eCommerce

Une baisse de 11 % du e-commerce français en 2021 selon Webloyalty

11.01.2022 • 14h35
|
A_1

Webloyalty

Après une année 2020 explosive causée par la crise sanitaire et les confinements, le commerce électronique a connu une baisse notable de 11 % en 2021 d'après les analyses de l'éditeur Webloyalty.

Regroupant 37 sites de commerce électronique français, le Webloyalty Panel de Webloyalty, éditeur de portails e-shopping, annonce une baisse de 11 % du volume des commandes en 2021, après une année 2020 hors normes durant laquelle les e-commerçants avaient repris le flambeau de la distribution aux commerces physiques fermés (deux périodes de confinement). Une tendance baissière qui se retrouve dans la plupart des secteurs d'activité : -33 % pour l'alimentaire, -14 % pour la maison, -3 % pour le voyage et -1 % pour la mode. Seule la billetterie progresse, de 32 %. Pour ce qui est des petits commerçants, « mieux préparés que l'année dernière, ils ont pu trouver des relais de croissance en ligne pour leurs produits et pallier une partie du manque à gagner engendrée par les restrictions », détaille Rodolphe Oulmi, directeur général de Webloyalty.


Analyse comportementale des cyber-acheteurs

Noël et le Black Friday auront été les temps forts des achats sur Internet en 2021. Pour autant, une baisse de 23 % des transactions a été observée par rapport à 2020 pour le Black Friday 2021. Les soldes d'hiver, la période de Noël et le confinement du mois d'avril se sont aussi démarqués l'année dernière avec 40 % des achats en ligne réalisés à cette période, tandis qu'au contraire, les mois d'août, juin et juillet ont été les moins dynamiques de 2021. « Il est très intéressant de noter les jours de la semaine où les Français consomment le plus en ligne, à savoir les lundis, dimanches et mercredis. Une donnée précieuse pour les professionnels du e-commerce qui souhaitent proposer les meilleures offres au meilleur moment à leurs clients », ajoute Rodolphe Oulmi.

 

A_2
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine