Accueil / Actualités / Entrepôts / TGW dans la cour du micro-fulfillment

Entrepôts

TGW dans la cour du micro-fulfillment

08.04.2022 • 13h08
|
A_1

Voxlog | Aurélie Sapena (sales & marketing executive assistant) et Patrick Teissier (directeur commercial sud Europe)

Rapidité, compacité, coût… Le fabricant et intégrateur intralogistique TGW met en avant sur la SITL les avantages de sa solution de micro-fulfillment FlashPick Light, un système de préparation de commandes détail de haute productivité installé en douze mois maximum.

Malgré des perturbations sur les chantiers au cours de la crise sanitaire, TGW, le spécialiste des solutions intralogistiques et des systèmes de stockage automatisés a vu son activité progresser en 2021. « Le marché est toujours très actif, voire nerveux et notre démarche consiste à ouvrir notre offre », détaille Patrick Teissier, directeur commercial Europe du Sud chez TGW. Dans ce contexte, l’entreprise met en avant sa solution FlashPick Light, « un goods-to-person micro-fullfillment capable d’opérer de 1000 à 4000 lignes de commandes à l’heure ». Une offre qui se veut plus packagée que sa version initiale, le FlashPick, destinée aux fortes densités et aux plus forts flux : « La solution FlashPick Light comprend moins de "sur-mesure", lui permettant d’être très compétitiVE (10 à 15 % de moins cher que le marché) et plus rapide dans les délais d’installation, qui peuvent être inférieurs à 12 mois », détaille-t-il. 


Une solution compacte et évolutive

Cette nouvelle version se veut néanmoins tout aussi évolutive : « Les éléments essentiels sont les mêmes avec des gares ergonomiques, le magasin de stockage et la possibilité d’ajouter des robots en préparation. Ce sont des systèmes compacts, à exécution courte, avec une très forte productivité au m3 et zéro erreur de préparation, afin de répondre à la contrainte de livrer dans la journée : c’est la nécessité du micro-fullfillment en e-business », juge le directeur commercial. Celui-ci met aussi en avant la robustesse de cette solution face à la variation des profils de commandes (B2B, B2C) : « Si quelqu’un n’a pas une visibilité claire sur l’évolution de son activité, nous savons rendre le FlashPick Light évolutif : si le client désire moins de flux, on enlève des navettes. S’il en veut plus, on en ajoute ».

 

Après avoir été plutôt spécialisé sur des projets dans de grands sites (Leroy Merlin, Decathlon), l’objectif est donc plutôt ici pour TGW de « rentrer dans la cour des goods-to-person de petite taille : cela permet d’intégrer de petits entrepôts et d’apporter un outil de préparation de commandes de faible flux mais de forte productivité ». Deux projets de ce type sont actuellement en cours dans la pièce détachée et le textile pour 2022. Mais la sensibilisation et la communication restent de mise : « Les entreprises font face à pléthore de solutions et il est difficile pour elles de comprendre et quantifier le gain logistique ; car nos clients sont avant tout en recherche d’optimisation de coût, d’espace et de productivité. Face à cette complexité, il est conseillé de se faire accompagner par un consultant pour définir en amont ses besoins et choisir les bonnes solutions ».


« L’avenir est dans la digitalisation »

Pour continuer d'évoluer, TGW investit massivement en R&D (entre 50 à 60 millions d’euros chaque année) notamment autour des solutions informatiques et la digitalisation de l’entrepôt. Objectif ? « Donner au client la possibilité de comprendre en temps réel, grâce à des tableaux de bord et des modélisations 3D, ce qu’il se passe dans ses entrepôts automatisés, mais aussi faire des simulations pour valider de nouveaux choix logistiques ». Le tout lui permettant de planifier la production et les ressources via l’utilisation de la big data. « L’avenir est vraiment dans la digitalisation. La différence va se faire sur la compréhension numérique des activités de l’entrepôt. Nous développons de plus en plus d’accords avec des clients pour développer ces outils en partenariat. Cela nécessite un investissement fort pour eux et nous, mais dont la rentabilité sera substantielle », conclut-il.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine