Accueil / Actualités / Transversal / All4Pack fait son retour avec une nouvelle ambition durable

Transversal

All4Pack fait son retour avec une nouvelle ambition durable

14.09.2022 • 14h30
|
A_1

All4Pack

Après quatre ans d’absence suite à la crise sanitaire, le salon All4Pack Emballage Paris fera enfin son retour, du 21 au 24 novembre 2022. L’occasion de proposer un évènement repensé, mettant au cœur de ses préoccupations les solutions durables du monde de l’emballage.

Une nouvelle édition qui s’est fait attendre. Du 21 au 24 novembre prochain, au parc des expositions Paris Nord Villepinte, se tiendra enfin le salon All4Pack, consacré aux solutions de packaging innovantes et durables. Biennal, le salon avait été contraint à l’annulation en 2020, contexte sanitaire oblige. Ce grand retour en 2022 a donc valeur de nouveau chapitre pour l’évènement, marqué par de nouveaux espaces et contenus, ain si qu'un slogan au diapason des attentes du secteur : Lead the revolution - Soyez acteurs du changement. « Nous voulons être un salon international de référence, précurseur de toutes les solutions durables d’emballage, et couvrant toute leur chaîne de production, depuis la matière première jusqu’au produit conditionné en sortie d‘entrepôt », expliquait Guillaume Schaeffer, le directeur du salon All4Pack Emballage Paris, à l’occasion d’une conférence de presse le 13 septembre 2022. Souhaitant que ses visiteurs puissent trouver toutes les solutions innovantes du marché, le salon s’adresse à l'ensemble des industries utilisatrices d’emballages : agroalimentaire, pharmaceutique, biens industriels, cosmétique, e-commerce ou encore intralogistique. « Avec les évolutions de la réglementation, les enjeux sociétaux et les demandes des consommateurs, l’écosystème de l’emballage est en pleine révolution. Un évènement comme le nôtre permet donc de comprendre et de décrypter ce marché », souligne Guillaume Schaeffer.

 

1 300 exposants et 66 000 visiteurs

Et pour aller à la rencontre de ces nouvelles tendances, le salon accueillera 1 300 exposants, dont 50 % de groupes internationaux (venus, en tête, d’Italie, d’Allemagne et de Turquie). Ces experts du secteur traitent à 40 % des machines d’emballage et de conditionnement, à 39 % des emballages et contenants eux-mêmes, et à 13 % du monde de la manutention et de l’intralogistique. « 96 % de la surface de l’évènement était réservée au 1er septembre 2022, accueillant tous les leaders de l’industrie », détaille Guillaume Schaeffer. Ceux-ci seront accueillis dans un nouvel espace pour l’occasion : si le salon se déroule toujours au sein de Paris Nord Villepinte, il occupera les deux nouveaux halls 4 et 5A du parc des expositions, « deux halls mitoyens qui vont permettre une circulation plus agréable, et un parcours de visite simplifié, avec quatre grandes zones : printing, processing, intralogistics et packaging ». Côté visiteurs, 66 000 professionnels sont attendus dont 27 % venus de l’étranger : un public très européen, mais avec également un beau contingent nord-africain. 49 % des visiteurs sont issus des industries utilisatrices d’emballages. Le salon leur proposera des visites guidées pour découvrir les dernières innovations, ainsi que des approches par matériaux. Une application de networking sera aussi déployée pour faciliter les rencontres sur le salon.

 

Le contenu de l’évènement se veut fourni, avec de nombreux temps forts. Tout d’abord un espace Objectif Zéro Impact, qui rassemblera des entreprises et des start-ups pour présenter des solutions qui visent un emballage plus éco-responsable. La zone All4Pack Innovation présentera les dernières grandes tendances du packaging, décryptées par l’expert en design Fabrice Peltier. Enfin, le salon remettra ses Innovation Awards 2022, (concours ouvert à tous les exposants) qui récompensera les nouveautés des différents secteurs du salon. Des conférences seront par ailleurs proposées durant les quatre jours d'All4Pack.

A_2

Emballages de demain : moins de plastique, plus de bio-matériaux

La conférence de presse All4Pack était l’occasion de présenter les résultats de plusieurs études menées ces derniers mois. Premier chiffre important : l’évolution de la volonté d’acheter des produits avec emballage par les Français. Avant le Covid, 8 français sur 10 préféraient acheter un produit sans emballage. Mais en 2020, en pleine crise sanitaire, ce taux avait réduit de moitié, avec 60 % des Français préférant acheter un produit avec un emballage. En 2022, la tendance s’est à nouveau un peu inversée, avec un Français sur deux qui souhaite d’acheter des produits avec moins d’emballage. Plus généralement, 61 % des Français considèrent que les entreprises ne font pas suffisamment d’effort dans la conception d’emballages durables. Les professionnels interrogés par All4Pack notent eux l’importance de l’utilisation de matériaux respectueux de l'environnement. Les raisons principales pour eux : les attentes des consommateurs (69 %), les bénéfices en termes d’image (55,9 %), les changements de législation (49,3 %) et la volonté des dirigeants (28,9 %). En revanche, les freins que connaissent aujourd’hui les entreprises sur ce sujet sont variés : les coûts de ce type de matériaux (63 %), leur disponibilité (42,7 %), leur qualité - sécurité, flexibilité, préservation - (37 %), la difficulté d’identifier des fournisseurs fiables (26,1 %), le montant des investissements nécessaires (22,3 %), et les habitudes des consommateurs (22 %).

 

Lois et règlementations obligent le marché à bouger

Du côté des matériaux utilisés par les visiteurs professionnels du salon, le papier et carton représentent 77,3 % tandis que le plastique suit avec 73, 5 %. Plus loin, on trouve le métal (19,4 %), le verre (19,4 %), le bois (20,9 %), et les biomatériaux (18 %), qui sont encore minoritaires, mais prennent de plus en plus de place. Et les évolutions à venir sont déjà notables, les professionnels ayant une très bonne vision des matériaux qu’ils utiliseront dans deux ans : si le papier et le carton devraient continuer d’avoir le vent en poupe, beaucoup souhaitent réduire leur utilisation du plastique (32 %) et 5 % prévoient même d’arrêter de le consommer. Les biomatériaux devraient eux croitre très fortement : 37 % des professionnels comptent commencer à en utiliser. Une révolution du secteur déjà en marche selon Fabrice Peltier : « Nous voyons apparaître une grande diversité de solutions. Pourquoi ? Parce que la fin de la récré a sonné, et les lois et règlementations obligent le marché à bouger. Il y a une forte demande des consommateurs, avec une grande problématique autour du statut de déchet, la fin d’utilisation de l’emballage. C’est pour cela que nous voyons apparaître des associations et des start-ups tournées autour de la réutilisation, de la consigne, du réemploi ou du vrac. Les distributeurs eux travaillent à moins de plastique, jusqu’à son élimination parfois. Plus généralement, les industriels sont poussés par des optiques RSE vis-à-vis de l’emballage, avec une multiplicité de solutions ». Des mutations à voir en action pendant les quatre jours du salon All4Pack.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine