Accueil / Actualités / Innovation / L'IA et l'automatisation comme solutions aux perturbations de la supply chain

Innovation

L'IA et l'automatisation comme solutions aux perturbations de la supply chain

12.10.2022 • 11h19
|
A_1

IBM

D'après une étude d'IBM Institute for Business Value, face aux incertitudes qui affectent les chaînes d'approvisionnement, 45 % des responsables supply chain ont recours à des technologies d'intelligence artificielle et d'automatisation. 20 % d'entre eux sortent du lot en accélérant véritablement dans l'innovation.

IBM Institute for Business Value (IBV) publie les résultats de son enquête « Own Your Transformation » qui cherche à savoir comment les responsables supply chain font face aux incertitudes actuelles (crises géopolitiques, inflation, pressions environnementales). Réalisée auprès de 1 500 professionnels dans 35 pays, cette étude révèle que 45 % des responsables supply chain et directeurs d'exploitation parviennent à pérenniser leurs chaînes d'approvisionnement grâce à l'accroissement de leurs investissements depuis deux ans dans l'IA, l'automatisation, les flux de travail intelligents, les écosystèmes et la durabilité. Ils n'hésitent pas à repenser leurs process. « Pour lutter efficacement contre les facteurs de stress, tels que l'inflation, il est impératif que les responsables supply chain et directeurs d'exploitation recourent à l'analytique, l'IA et l'automatisation pour créer des chaînes d'approvisionnement intelligentes, résilientes et durables », confirme Jonathan Wright, IBM consulting global managing partner, sustainability services and global business transformation. « L'automatisation et l'IA permettent à ces dirigeants et à leurs équipes de collecter des données, d'identifier les risques, de valider la documentation et de fournir des pistes d'audit, même en période de forte inflation, tout en optimisant leur consommation de carbone, de déchets, d'énergie et d'eau ».


20 % des responsables supply chain carburent sur l'innovation

IBM les appelle les « innovateurs » dans son étude. Ils représentent 20 % des responsables supply chain et se distinguent en mettant le pied sur l'accélérateur en matière d'innovation, notamment dans l'exploitation des données. Ils intègrent des flux de travail automatisés dans toutes les fonctions organisationnelles pour une meilleure visibilité, opèrent actuellement sur un cloud hybride, investissent dans une infrastructure numérique, et se concentrent sur la cybersécurité. Des actions payantes, car les « innovateurs » surpassent leurs confrères et affichent une croissance annuelle des revenus supérieure de 11 %.


La durabilité : le prochain grand défi

Selon IBM, les responsables supply chain estiment que, après les perturbations et l'infrastructure logistique, le développement durable sera le prochain grand défi dans les années à venir. Pour 45 % des interrogés, elle fait déjà partie de leurs priorités dans les deux ou trois ans, et pour 48 %, les investissements dans la durabilité seront synonymes de croissance de leur entreprise. Ils déclarent par ailleurs subirent une certaine pression pour la transparence sur ce sujet de la part des investisseurs (60 %), des membres du conseil d'administration (50 %) et des clients (52 %). 58 % des « innovateurs » mentionnés plus haut décèlent des opportunités d'améliorer l'engagement des clients grâce aux impératifs de durabilité.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine