Accueil / Actualités / Entrepôts / Scallog va fournir 15 robots à Rhenus Logistics

Entrepôts

Scallog va fournir 15 robots à Rhenus Logistics

29.03.2016 • 14h04
|
A_1

Emmanuel Bonnet (à droite de la photo), directeur du développement de Rhenus Logistics France et Olivier Rochet (à gauche), PDG de Scallog, ont signé un partenariat lors de la SITL 2016. Scallog va fournir 15 robots et 520 étagères de stockage à Rhenus Logistics.

« Si tu ne viens pas à l’étagère, l’étagère viendra à toi. » C’est ainsi que Scallog, qui propose une flotte de robots capables de déplacer des étagères de stockage vers des stations de picking et de réapprovisionnement, résume son offre. L’entreprise créée par Olivier Rochet va fournir à Rhenus Logistics 15 robots mobiles. Ces appareils permettront d’optimiser la préparation de commandes du prestataire logistique sur une partie de son nouvel entrepôt de Gretz-Armainvilliers (77) pour ses clients dans le fashion retail. Il s’agit là du premier investissement, d’un montant de 500.000 euros, dans l’équipement de robotisation pour Rhenus Logistics France.

 

Si Emmanuel Bonnet, directeur du développement de Rhenus Logistics France a choisi les robots de Scallog, c’est parce qu’ils offraient « une solution flexible qui pourra évoluer ou être recyclée en cas de changement de client. » Avec ces 15 robots et 520 étagères de stockage Scallog, Rhenus Logistics espère non seulement gagner en productivité par opérateur, réduire le nombre d’erreurs, mais aussi faire bénéficier à ses salariés de conditions de travail plus faciles, puisqu’ils n’auront plus à se déplacer car l’armoire viendra à eux. Olivier Rochet, PDG de Scallog et inventeur de cette technologie utilisant des robots mobiles et intelligents, assure qu’il est possible de gagner 70% de temps d’un opérateur, tout en limitant les troubles musculo-squelettiques. Autre avantage avancé par Emmanuel Bonnet : « Pour le e-commerce, le fait de disposer de ces robots nous permettra de proposer un cut-off plus tardif pour des livraisons dès le lendemain. » Les deux hommes ont profité de la SITL pour officialiser leur partenariat en signant un contrat.

BUZZ LOG
“Les distributeurs ont pris conscience de l’ubiquité du consommateur. Néanmoins, les outils dont ils disposent ne sont pas toujours suffisamment aboutis pour servir la transparence des stocks répondant à la disponibilité d’un produit et à son allocation.”
— François Mondou, directeur général de SDZ ProcessRéa
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine