Accueil / Dossiers / Éditeurs / Avec Odatio de Savoye, Bergerat Monnoyeur améliore la satisfaction client

Éditeurs

Avec Odatio de Savoye, Bergerat Monnoyeur améliore la satisfaction client

01.07.2022 • 09h03
|
par Charlotte COUSIN
D_1

Bergerat Monnoyeur

La mise en place de la solution TMS Odatio de Savoye par Bergerat Monnoyeur est venue répondre aux enjeux d’affectation transporteur, de préfacturation et de tracking/reporting. Le tout pour apporter une meilleure qualité de service à ses clients.

Adopter le WMS puis le TMS d’un même éditeur. C’est le choix fait par Bergerat Monnoyeur, concessionnaire exclusif de Caterpillar et Sandvik en France. Quand l’heure est venue pour l’entreprise, déjà équipée depuis 2014 du WMS LMXT de Savoye, de se doter d’un logiciel de gestion de transport, le choix s’est ainsi naturellement dirigé vers la nouvelle solution Odatio de l’éditeur, lancée début 2021. Son déploiement se déroulera en trois étapes, portant sur l’affectation transporteur, la préfacturation et le tracking/reporting. Autant d’enjeux auxquels devait répondre le nouveau logiciel en tenant compte de l’organisation logistique de l’entreprise. Cette dernière a en effet fait le choix d’une plateforme unique de 18 000 m² à Saint-Denis (93) qui voit transiter environ 100 000 références par an dont 80 000 gérées en stock, et dispose d’un réseau de transporteurs (avec une dizaine de prestataires majeurs) opérant le dispatch des commandes sur toute la France en J+1 avant 8h, J+1 avant midi et J+2. Bergerat Monnoyeur est également amené à gérer des flux retour et intersites à partir de sa quarantaine d’ateliers disséminés partout en France qui assurent la vente de machines neuves, la location de courte et longue durée ainsi que le service après-vente (dépannage, maintenance, rebuild).

 

Au service du client

« Pour le moment, le TMS vient prendre en charge le transport lié aux expéditions, ce qui représente le plus gros de nos flux avec 15 camions par jour mais dans un deuxième temps, nous allons étudier comment étendre ses compétences à l’intersite et à la reverse logistics », stipule Stéphane Lagal, directeur supply chain machines et pièces de rechange de Bergerat Monnoyeur. Installé par l’entreprise au printemps 2021, le premier module du TMS est ainsi venu gérer l’affectation et l’estimation du coût transport des flux messagerie express, standard et d’affrètement selon différents critères : poids, lieu de livraison, délai, typologie du flux. La seconde phase du déploiement de l’outil, qui devrait être finalisée cette année, concerne la partie préfacturation : « Nous souhaitions paramétrer le TMS pour que nous puissions nous-mêmes envoyer la facture que nous devons payer au transporteur, et ainsi mieux maîtriser les coûts facturés », détaille Stéphane Lagal. Pour sa troisième étape de mise en oeuvre de la solution logicielle Odatio, Bergerat Monnoyeur souhaite intégrer les fonctionnalités de tracking et mesure de la performance au profit de son service client : « L’enjeu est de pouvoir l’informer directement et au plus juste sur la date d’arrivée de son colis ». Des indications que la société était contrainte jusqu’alors de transmettre par mails ou en passant par les portails de ses différents transporteurs. Grâce au TMS, elle est désormais en mesure d’apporter directement cette visibilité au client, sans intermédiaire, améliorant en conséquence son expérience. « Sur la partie reporting, le TMS permet également une mesure autonome, directe et intégrée du taux de service client sans devoir consolider divers indicateurs (approvisionnement, plateforme logistique, transport) ne communiquant pas entre eux et provenant en partie de nos fournisseurs/prestataires logistiques », poursuit-il.

 

Une implantation par étape

Cette implantation progressive de l’outil, guidée par les équipes Savoye, aura permis un déploiement « sans douleur » et sans impact sur les opérations en cours. Une exécution qui aura également pu compter sur « l’investissement et l’implication » des équipes de Bergerat Monnoyeur, « facteur clé du succès » de cette installation guidée par différents enjeux dans le temps. En 2023-2024, le directeur supply chain souhaite poursuivre ces étapes de consolidation et s’appuyer sur la solution de Savoye comme support à l’analyse des offres transporteurs : « Par exemple, si je réalise un appel d’offres sur mon flux expédition et que je sollicite cinq transporteurs, ceux-ci me fournissent leurs grilles de tarifs qui sont rentrés dans le TMS, m’aidant à comparer leurs propositions », illustre-t-il. Et s’il est encore tôt pour tirer des conclusions définitives sur tous les avantages apportés par l’outil, les bénéfices attendus portent particulièrement sur la satisfaction client et la maîtrise des coûts. « Informer le client via le portail de Bergerat Monnoyeur du délai de livraison estimé est essentiel. Connaître notre performance en mesurant notre qualité de service intégrée et en menant ensuite des actions pour l’améliorer contribue évidemment à la performance client. D’autre part, le module de préfacturation va nous permettre de réduire nos dépenses en économisant le temps passé sur le contrôle des factures. Mais également de mieux maîtriser l’évolution des coûts, nous offrant une meilleure anticipation et un suivi du budget amélioré », commente-t-il.

 

Mesurer la performance

Si les résultats ne sont pas encore chiffrés, Stéphane Lagal évoque d’ores et déjà la possibilité de disposer d’une approche de la supply chain « plus globalisée et moins cloisonnée » venant casser les silos préexistants entre les approvisionnements des pièces vers l’entrepôt, la plateforme elle-même et le transport. De quoi aboutir à une supply chain « plus intégrée » au bénéfice du client. À cet égard, l’imbrication du TMS à une solution logicielle plus large contribue à la flexibilité offerte par la solution : « Disposer d’outils intégrés fonctionnant par brique que l’on peut moduler et faire évoluer progressivement selon ses besoins, en y ajoutant de nouvelles fonctionnalités, participe à l’esprit de résilience apporté par l’outil, juge Stéphane Lagal. Cette solution nous offre une mesure de la qualité de service de l’ensemble de la chaîne logistique, en intégrant la performance de la plateforme pour la disponibilité et l’expédition des pièces mais aussi la performance transport pour la livraison à temps. C’est un point très important qui nous a donné envie de déployer un TMS », conclut-il.

 

> Retrouvez l'intégralité des articles du dossier Le TMS au cœur des transformations des supply chains

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine