Accueil / Dossiers / Transversal / Pièces détachées et secteur automobile : une évolution des process

Transversal

Pièces détachées et secteur automobile : une évolution des process

26.09.2019 • 08h55
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
D_2

3. SSI Schäfer au service du secteur automobile luxembourgeois

Parmi les groupes de distribution automobile les plus importants du Luxembourg, Arnold Kontz compte dans son portefeuille les marques Aston Martin, Lotus, Land Rover et Jaguar. Pour optimiser son service après-vente et répondre plus efficacement aux attentes de ses clients, l’entreprise a misé sur le développement d’ateliers et de centres de services de pointe, équipés par SSI Schäfer.

Jaguar, Aston Martin, Lotus et Land Rover. À voitures prestigieuses, service après-vente prestigieux. C’est ainsi qu’Arnold Kontz a pensé ses ateliers et centres de services pour servir au mieux sa clientèle. Pour ce faire, l’entreprise a réaménagé et agrandi deux de ses sites : son atelier d’abord, puis sa nouvelle concession Jaguar Land Rover, ouverte début 2017. Sur ces deux sites, elle s’est dotée de tours de stockage Logimat SSI Schäfer. L’objectif ? Optimiser son service après-vente, sa logistique dédiée aux pièces détachées et in fine servir plus rapidement ses clients. « Nous avions déjà travaillé avec Arnold Kontz pour du rayonnage traditionnel avec étagères. Dans le cadre de nos visites clients, des échanges ont eu lieu concernant leurs contraintes d’espaces : notre client cherchait à optimiser la surface de stockage de ses pièces de rechange – visserie, plaquettes de freins, jantes… – et obtenir des zones d’exposition pour les voitures plus grandes. Nous leur avons donc proposé la solution Logimat, qui permet de centraliser ces pièces sur une toute petite surface », introduit Joseph Batt, responsable SAV chez SSI Schäfer.

 

Amener la pièce de rechange à l’opérateur

La surface du magasin a ainsi été agrandie d’un étage supplémentaire et sur deux niveaux, tandis qu’une tour de stockage Logimat SSI Schäfer dédiée au stockage et à la préparation de commandes des pièces de rechange automobile a été intégrée. Cette solution goods-to-man peut être comparée à une armoire à tiroirs surdimensionnée avec deux rangées de plateaux – une avant et une arrière – ainsi que d’un élévateur situé en partie centrale entre les deux rangées de plateaux. Ce dernier se déplace sur toute la hauteur de la machine afin d’aller chercher les plateaux. Ils sont transportés vers l'ouverture de prélèvement correspondante pour un picking et un réapprovisionnement ergonomique : « Auparavant stockées sur des étagères traditionnelles avec des plateaux de 1 m de long par 0,40 m de profondeur et 2 m de hauteur, les pièces de rechange sont désormais entreposées dans une tour de stockage Logimat qui monte à 8 m de hauteur et s’étend sur une surface utile au sol de 4,5 m de large, sur 2,5 m de profondeur. La solution permet ainsi de stocker 37 plateaux de 4 m de large et 0,8 m de profondeur, soit une surface de stockage de 128 m² », détaille Joseph Batt. Le gain en surface est de près de 80 % par rapport au rayonnage statique.

 

Améliorer le temps d’approvisionnement

Accolée à la zone de réception du service après-vente sur le site d’Arnold Kontz, la solution permet ainsi d’améliorer le temps d’approvisionnement des différentes pièces de rechange depuis l’étage tout en facilitant les déplacements des techniciens en rez-de-chaussée. Les pièces sont placées sur l’un des 37 plateaux de la tour de stockage, puis prélevées au niveau inférieur selon la demande. Outre une meilleure productivité et réactivité, le distributeur a également pu installer de nouveaux postes de travail au rez-de-chaussée de son magasin. Une solution qui a notamment séduit l’entreprise luxembourgeoise « pour sa convivialité et son efficacité via ses accès séparés d’approvisionnement et de prélèvement et l’automatisation des processus de stockage et de préparation de commandes avec pilotage par écran tactile », conclut Sidney Duarte, parts manager, en charge du projet chez Arnold Kontz.

BUZZ LOG
“Le monde politique peut compter sur la logistique pour tenir ses engagements, en recrutant et en formant des profils très différents grâce à la richesse de nos métiers, ainsi qu'en travaillant à respecter l'environnement”
— Jean-Christophe Machet, président de FM Logistic
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine