Accueil / Rencontres / Interview / Rencontre avec Cristina Garcia, country manager France de Spring GDS

INTERVIEW

Rencontre avec Cristina Garcia, country manager France de Spring GDS

05.10.2021 • 14h45
|
par Emilien VILLEROY
A_1

Spring GDS

Avec Spring Green, il s’agit d’offrir des livraisons éco-responsables sans surcharger les tarifs pour nos clients.
Fournisseur de prestations logistiques transfrontalières, Spring Global Delivery Solutions poursuit ses développements en France, pays qu'il couvre depuis 2016. Cristina Garcia, country manager France de Spring GDS revient sur les impacts de la crise sanitaire sur les flux du e-commerce et les projets vertueux de l'entreprise quant à ses impacts environnementaux.

Comment se porte Spring GDS en 2021 après 18 mois de crise sanitaire ?

L’impact de la crise a été plutôt positif sur notre business. La logistique et le e-commerce ont vu leurs volumes augmenter, avec des niveaux comparables à un Black Friday dès le mois d’avril 2020, et nous n’avons jamais eu besoin d'arrêter ou de freiner notre activité. Au contraire, nous avons dû faire des shifts supplémentaires dans nos entrepôts et ouvrir sept jours sur sept en trois-huit tout en évitant les contacts entre les différentes équipes. Du côté des clients, cela a permis, pour faire face à une situation imprévisible, de resserrer les liens avec certaines entreprises à travers des communications quotidiennes  afin de connaître leurs besoins et mettre en place une planification hebdomadaire. Et si Spring GDS en France propose normalement uniquement des livraisons internationales, nous y avons également développé du transport domestique pour aider nos clients avec des besoins urgents alors que leurs partenaires logistiques avaient complètement interrompu leurs activités. L’achat en ligne touche tous les âges aujourd’hui, et les habitudes vont rester les mêmes après la crise.

 

Quelles perspectives et tendances observez-vous actuellement ?

Nous voyons sur le marché français des acteurs intéressants, surtout des pure players, qui cherchent des solutions complètes de fulfillment. Parallèlement, les acteurs du retail tentent de trouver un équilibre dans leurs organisations entre leurs magasins et leurs ventes en ligne, avec l’avènement des dark stores par exemple qui démontrent une volonté d’être omnicanal. Plus généralement, on observe la montée des problématiques environnementales et la nécessité de mettre en place des chaînes d’approvisionnement durables.

 

Comment répondez-vous à ces besoins ?

Avec des investissements multiples. Nous avons récemment ouvert de nouveaux entrepôts, plusieurs au Benelux, en Espagne, en République tchèque, au Royaume-Uni... Le but de ces sites sera de nous rapprocher de nos clients, avec plus de flexibilité et de proximité. Nous souhaitons privilégier l’ouverture de multiples entrepôts de taille moyenne, permettant de rayonner à une échelle plus locale dans les zones concernées, et en incluant des énergies vertes. Tous nos entrepôts aux Pays-Bas fonctionnent à l’énergie solaire par exemple et, de manière générale, nous travaillons sur la réduction de notre impact dans nos implantations pour atteindre des bâtiments neutres. Dans ce sens, nous avons récemment lancé l’initiative Spring Green, qui vise à compenser les émissions de CO2 de la livraison en investissant dans des projets pour la protection de l’environnement. Nous collaborons avec un partenaire externe, Gold Standard, qui calcule le bilan carbone de nos activités mensuelles nous permettant d’acheter des crédits pour financer des projets concrets : au Pérou, nous travaillons sur la reforestation, et en Turquie, nous collaborons sur des projets d’installations éoliennes. Avec Spring Green, il s’agit d’offrir des livraisons éco-responsables sans surcharger les tarifs pour nos clients. Plus généralement, nous menons des initiatives sur toute la chaîne, avec des livraisons du dernier kilomètre plus propres (en vélo au Benelux par exemple), la réduction des plastiques et des impressions papier sur nos sites. Aujourd’hui, c’est la responsabilité des logisticiens de proposer ce type de solutions, et de travailler sur de nouveaux services.

 

Quels sont vos projets pour la France ?

Nous avons doublé la facturation et multiplié par trois notre volume de colis en France. Dans le cadre de cette croissance, nous investissons donc dans les équipes avec plusieurs recrutements, et nous allons ouvrir un entrepôt dans le sud du pays, en complément de notre site de Cambrai (59). 

 

> Spring sera présent au salon Deliver, les 6 et 7 octobre 2021 à Amsterdam.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine