Accueil / Reportages / Chargeurs / Le maillage régional de Leroy Merlin s’étoffe à Villette d’Anthon avec ID Logistics

Chargeurs

Le maillage régional de Leroy Merlin s’étoffe à Villette d’Anthon avec ID Logistics

04.03.2022 • 10h53
|
par Emilien VILLEROY
Rimg0

Voxlog

RTimg0
Rimg1
Éric Hémar, président d'ID Logistics et Olivier Vasseur, directeur des opérations logistiques de Leroy Merlin
RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg4 RTimg4
Rimg5 RTimg5
[Vidéo] Le 3 mars 2022, Leroy Merlin et ID Logistics présentaient leur nouvelle plateforme logistique de Villette d’Anthon en Isère. Ouvert durant l’été 2021, cet entrepôt vient s’inscrire dans un nouveau schéma régional en France pour l’enseigne spécialisée dans les produits de bricolage.

Fini le temps des grands entrepôts centraux qui rayonnaient seuls sur tout le territoire français, place à la régionalisation des activités logistiques. C’est en tout cas la stratégie menée par Leroy Merlin (groupe Adeo) depuis quatre ans au sein de sa supply chain. Une mutation qui se traduit par le lancement d’un réseau de plateformes régionales au quatre coins de l’Hexagone. Huit bâtiments sont déjà en activité et un neuvième et dernier est prévu pour 2024 en Bretagne, à Loudéac (22), chacun ayant pour objectif de couvrir les flux magasins (au nombre de 141 en France), mais aussi des commandes e-commerce, en forte progression. « Nous avions besoin de capacités nouvelles afin de rapprocher nos stocks et nos magasins, jusqu’ici gérés seulement depuis nos trois grandes plateformes nationales. Plus les produits sont proches des clients, plus vous êtes en mesure de les livrer rapidement, ce qui est d’autant plus crucial face à la montée des activités e-commerce. Il y a un vrai enjeu de vitesse, et notre stratégie de réseau régional s’inscrit dans cette évolution », explique Olivier Vasseur, directeur des opérations logistiques de Leroy Merlin. Des entrepôts allant de 30 000 à 40 000 m², qui assurent donc la qualité de service pour les magasins et les clients tout en accueillant dans leurs allées de stockage les produits à forte rotation. « Cela nous permet d’être au rendez-vous pour proposer de la livraison J+1 à nos clients sur les produits encombrants. Et c’est un réseau résilient, car il nous offre la possibilité de basculer certains magasins d’un hub à l’autre si un site connaît des difficultés, afin d'assurer le service », détaille Olivier Vasseur.

 

Une collaboration de longue date entre ID Logistics et Leroy Merlin

Pour mettre en marche ces neuf plateformes régionales, a contrario de ses plateformes nationales pilotées par des équipes internalisées, Leroy Merlin s’appuie sur plusieurs prestataires, parmi lesquels ID Logistics. « Pouvoir réussir à s’affirmer dans le domaine du bricolage requiert du personnel et des expertises spécifiques, de par les particularités du domaine : produits hors gabarit et fragiles, avec des chargements de camions plus complexes. C’est une activité à part entière dans nos prestations », souligne Éric Hémar, son président. La collaboration entre les deux acteurs n’est pas nouvelle : pour le groupe Adeo, le prestataire logistique avait accompagné l’enseigne Weldom dès 2007 à Bruyères-sur-Oise, (95) et avait débuté avec Leroy Merlin en 2010 à La Veuve (51). Au sein du nouveau maillage régional de l'enseigne, quatre des neuf plateformes seront ainsi pilotées par ID Logistics : 42 000 m² à Nanteuil (60), 30 000 m² à Luneville (54), la future plateforme bretonne de Loudéac (22), et désormais 32 000 m² à Villette d’Anthon (38), au sein d’un nouveau site régional ouvert en juillet 2021.

 

Faire le lien entre la logistique entrepôt et magasin

Un entrepôt que les deux partenaires inauguraient le 3 mars 2022 face à la presse. « L’idée était de pouvoir desservir le bassin lyonnais et de délester l’entrepôt précédent situé à Valence afin d’améliorer la qualité de service. Dans les possibilités immobilières de la zone, la périphérie de Lyon était très saturée, surtout à Saint-Quentin-Fallavier (38). Nous nous sommes donc excentrés vers Villette d’Anthon, mais nous restons au barycentre de nos 12 magasins en Rhône-Alpes, dans un rayon de 200 kilomètres », détaille Olivier Wasseur. « L’avantage de cette configuration régionale, c’est qu’elle permet de créer de la relation entre l’entrepôt et les magasins, et d’avoir des liens humains au quotidien dans les activités », raconte Omar Mechref, contract manager chez ID Logistics. Le site dispose de trois cellules de 12 000 m², dont la troisième est partagée de moitié avec Intermarché, autre client d’ID Logistics, portant la surface totale du bâtiment à 36 000 m². À l’intérieur, on retrouve 25 000 emplacements palettes, 2 000 référence et 44 quais. Construit par APRC en 18 mois et loué par ID Logistics pour un bail de six ans, le bâtiment affiche une certification Breeam Very Good, des éclairages Led, un système de récupération des eaux de pluies et un projet d’écrans végétalisés. Dans ses allées, ce sont entre 70 et 80 employés à temps plein qui œuvrent pour des activités essentiellement manuelles (disparité et complexité des formats obligent), cinq jours par semaine en deux équipes, de 6h à 21h. Un rythme de travail complété par des ouvertures le samedi en journée pendant les pics d’activités, mais uniquement pour les flux de commande web (livraison à domicile ou en magasin).

 

Un site omnicanal

Car le site de Villette d’Anthon est résolument tourné vers l’omnicanalité, à l'image de l’ensemble du réseau régional de Leroy Merlin. « Nous servons à la fois l’approvisionnement des magasins, les commandes de clients pour du retrait en boutique, mais aussi les livraisons à domicile et en point de collecte. Cette réunion de l’ensemble des flux sur un site unique optimise les coûts et permet de travailler sur la massification », raconte Olivier Vasseur. Sur place, le site accueille 80 camions par jour en réception-expédition (jusqu’à 140 pendant les pics d’activité) avec des flux en entrée provenant du grand import et de fournisseurs en Europe. Ce sont les références les plus vendues de Leroy Merlin qui transitent par ces hubs régionaux. 70 % des volumes sont traités en cross-docking depuis les fournisseurs, pour les douze magasins de la région Lyonnaise, en moins de 24 h. « Certaines palettes sont directement placées dans les travées destinées à chaque magasin. D’autres sont d'abord éclatées selon le point de vente dans une petite zone de la cellule centrale de l’entrepôt avant de repartir en expédition », raconte Catherine Lecourtois, directrice du site de Villette d’Anthon. 25 % des volumes sont eux stockés dans l’entrepôt, avant une étape de préparation de commande pour les magasins. Les 5 % restants concernent les flux e-commerce, avec un transport dédié, passant par un hub de livraison du dernier kilomètre. « Cela représente pour le moment 150 commandes par jour, avec un pic d’activité le lundi. Au total, sur nos 80 ETP, nous avons 12 préparateurs de commandes sur le site », détaille Catherine Lecourtois. Une activité pour laquelle ID Logistics peut s’appuyer sur sa récente acquisition, Colisweb, spécialisée dans la livraison de produits volumineux, et avec laquelle Leroy Merlin avait déjà lancé un partenariat : celui-ci comprend des livraisons à domicile depuis 125 magasins en France (pour les commandes en ligne à J+1 et en livraison après achat sur place en H+2) ainsi que depuis cinq entrepôts Leroy Merlin.

 

Au total, les flux traités sur l’entrepôt de Villette d’Anthon comprennent 171 000 palettes et 232 000 colis en réception par an, avec une saisonnalité marquée d’avril à juillet. Les références de Leroy Merlin sur ce site recouvrent différents segments : carrelage (qui regroupe à lui seul 60 % des colis en préparation de commande), parquets, sanitaires, jardin, climatisation, luminaires et meubles en kit. À noter que 40 % de la gamme de produits proposée par Leroy Merlin dans ses magasins restent livrés directement par les fournisseurs sur les points de vente, principalement pour les matériaux de construction.

 

Des mobilités plus vertes

Les activités de ce site vont utiliser 7 000 camions par an, ce qui représente 750 000 km parcourus. L'occasion de déployer des énergies plus vertes pour réduire l'impact de ces flux. « 100 % de nos transporteurs sont engagés dans une démarche RSE et le site est certifié sur cette démarche. Sur nos 7 000 camions, 6 000 rouleront avec des énergies alternatives. Plus précisément, 3 000 utiliseront du biogaz, qui économise 80 % de CO2 par rapport au diesel, et 3 000 de l’huile de colza française, qui réduira de 60 % les émissions. De plus, nous avons déployé dans la cour de l'entrepôt, pour certaines opérations, un tracteur électrique, qui permet d’économiser 15 000 litres de gazole par an », détaille Olivier Vasseur. Des démarches innovantes au cœur d'un site que ses occupants souhaitent voir évoluer dans le temps, ID Logistics réfléchissant notamment à la manière de faire évoluer les activités pour ses équipes. « Nous pensons beaucoup à l’ergonomie. Dans un contexte de pénurie d’emploi, tous les efforts pour faciliter la manutention des produits, qui sont ici plutôt lourds, peuvent aider à attirer des gens vers nos métiers. Nous testons donc de la cobotique, des bras de saisie ou encore des exosquelettes... », raconte Ludovic Lamaud, directeur général adjoint développement et innovation chez ID Logistics.

 

Le site en images :

Le site de Villette d’Anthon en chiffres :

■ 36 000 m² de surface, dont 32 000 m² dédiés à Leroy Merlin ;
■ 25 000 emplacements palettes ;
■ 2 000 références sur le site ;
■ 80 camions par jour en entrée et en sortie, jusqu'à 140 pendant les pics d'activité ;
■ 171 000 palettes et 232 000 colis en réception à l’année ;
■ 44 quais.

Plateforme ID Logistics de Villette d’Anthon
Agrandir le plan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine