Accueil / Reportages / Entrepôts / À Réau, Mondial Relay s’appuie sur une nouvelle messagerie sur mesure

Entrepôts

À Réau, Mondial Relay s’appuie sur une nouvelle messagerie sur mesure

13.05.2022 • 09h07
|
par Emilien VILLEROY
Rimg0

Voxlog

RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3
La zone d'expédition hub
RTimg3
Rimg4 RTimg4
Rimg5 RTimg5
Rimg6 RTimg6
[Vidéo] Le spécialiste de la livraison Mondial Relay inaugurait le 12 mai 2022 sa nouvelle messagerie logistique de Réau (77), sur le dernier terrain disponible du parc de l’A5-Sénart. Un site de 13 500 m² conçu par le spécialiste de l’immobilier Barjane et équipé de technologies de tri performantes.

Le parc de l’A5-Sénart affiche complet. Situé sur la commune de Réau dans le 77, à  l’embranchement des autoroutes A5A et A5B, ce grand pôle logistique de 200 hectares et 550 000 m² de bâtiments accueillait déjà de nombreux acteurs (chargeurs et prestataires tels que Geodis, Cdiscount, la Scadif de Leclerc ou Leroy Merlin), pour rayonner sur l’Île-de-France, mais aussi dans l’Hexagone et l’Europe. Et la dernière parcelle disponible est désormais occupée depuis la fin 2021 par un nouvel utilisateur : Mondial Relay, avec un entrepôt de messagerie sur mesure de 13 500 m². « Avec ce parc dorénavant plein, nous n’envisageons pas pour le moment la création d’autres espaces dédiés à la logistique, mais allons plutôt nous concentrer sur la transformation de l’existant et sur la requalification de certaines friches industrielles, dans une optique de zéro artificialisation », déclare Michel Bisson, président de l'agglomération Grand Paris Sud.


Un appel à projet pour un bâtiment vertueux

Le site de Réau a fait l’objet d’un appel à projets en 2018, lancé par l’EPA-Sénart. « Le principal objectif était d’apporter des activités complémentaires à la logistique déjà présente sur le parc. Tout d’abord en accueillant de la messagerie, mais en proposant également un pôle de services qui va héberger différentes activités pour les utilisateurs », explique Alain Auzet, maire de Réau. Une feuille de route ambitieuse avec des exigences environnementales fortes, dont l’attribution a finalement été donnée à l’expert immobilier Barjane. « Il nous fallait répondre aux besoins de l’écosystème local avec ce projet mixte. Nous avons travaillé à minimiser les impacts du projet, avec de l'éco-conception et des matériaux durables, pour construire cette plateforme certifiée Breeam Very Good et Biodivercity », explique Julie Barlatier-Prieuret, co-fondatrice et directrice générale de Barjane. En toiture, l’entrepôt accueillera une centrale photovoltaïque au-dessus de l'espace logistique, capable de produire 500 kWc, soit la consommation annuelle de 267 personnes (les travaux devraient débuter à la fin du mois de mai 2022). Les espaces administratifs auront eux des toitures végétalisées. Piloté avec un système de suivi des consommations, le site propose des bornes de recharges électriques pour les véhicules et des éclairages Led à détection de présence. À noter que le site est également situé à proximité d’une future station multi-carburant développée par Engie Solutions, qui proposera du gaz naturel pour les véhicules.

 

Le lieu a par ailleurs été adapté à l’activité de son utilisateur Mondial Relay, qui souhaitait y déployer des solutions automatisées de tri. Pour cela, Barjane a travaillé la conception architecturale de la plateforme autour du process du logisticien. Objectif premier : réduire le nombre de poteaux au sol pour laisser de la place à la machine de tri, grâce à une charpente en bois avec des poutres de 42 mètres de long, mais aussi un aménagement spécifique de la dalle. Au total, le site affiche une surface de 13 500 m² dont 12 000 m² de hall logistique. « Nous avons voulu construire une messagerie ayant les volumes d’un entrepôt, avec 10 mètres de hauteur libre, non seulement pour être capable de s’adapter aux différentes évolutions des activités de Mondial Relay dans le temps, mais aussi pour pouvoir offrir plus de clarté et d’espace pour les collaborateurs au quotidien », souligne Léo Barlatier, gérant de Barjane.

 

Le premier hub-agence de Mondial Relay

Pour Mondial Relay, le lancement de cette messagerie vient s’inscrire dans les transformations récentes de son organisation, avec en tête son rachat par Inpost à l'été 2021, spécialiste européen de la livraison en lockers. « Notre ambition est de devenir le leader de la livraison hors domicile en France et en Europe, car ce mode nous paraît être le plus économique et écologique. Pour cela, nous faisons grandir notre réseau et notre maillages, avec une feuille de route basée sur l’expérience client », explique Quentin Benault, nouveau directeur général de Mondial Relay. À ce jour, l’entreprise affiche 12 000 points de retraits et 700 lockers en France, ainsi que 1 200 collaborateurs, répartis sur ses quatre hubs nationaux (dont Réau) et 26 agences nationales. « Le site de Réau est particulier, car c’est notre premier hub-agence. Concrètement, cela veut dire que nous y accueillons nos activités de hub international, ouvertes à tous les e-commerçants de la région qui souhaitent réaliser des expéditions dans de nombreux pays européens (Benelux, Espagne, Portugal, Italie, et bientôt la Pologne). Mais le site renforce également notre maillage local en Île-de-France sur son activité d'agence, nous permettant d’alimenter 1 100 points relais et lockers, desservis quotidiennement depuis Réau », détaille Quentin Benault. De quoi améliorer la qualité de service et réduire les délais de livraison. La messagerie de Réau servira par ailleurs de modèle pour un deuxième hub-agence actuellement en développement dans le Nord de la France, en remplacement du hub historique de Hem (59). « Il sera basé sur la même technologie pour accompagner la croissance de l’activité et augmenter notre capacité à traiter la hausse du nombre de colis ». Sa livraison est prévue pour la fin d’année 2022, sur une surface de plus de 20 000 m².

 

Un site fortement mécanisé avec Beumer Group

Dans l’attente, l’activité sur le site de Réau a pu connaître une belle montée en charge. Livré l’été dernier par le constructeur après moins de six mois de travaux, il a pu être aménagé en l’espace de quatre mois avec une solution de tri automatisée pour entamer son activité à la mi-novembre. Cette mécanisation a été développée par le constructeur danois Beumer Group, et permet de trier entre 12 000 et 24 000 colis à l’heure. Actuellement, la messagerie traite 250 000 colis par jour, avec une activité s’étendant du lundi matin au samedi soir, mais pourra atteindre 400 000 colis à terme. Si le montant exact de l’investissement n’est pas dévoilé par Mondial Relay, il s'élève à plusieurs dizaines de millions d’euros. « Sur le hub, le développement durable est aussi au cœur de nos process, puisque nous développons le chargement en vrac de nos camions, sans contenants. Cela augmente la densité des colis et réduit donc le nombre de camions sur les routes. De plus, la mise en place d’une solution mécanisée permet à nos collaborateurs d’avoir des conditions de travail améliorées sur certaines opérations de manutention », détaille Benoit Bocquet, directeur industriel de Mondial Relay. Une fois déchargés des camions, les colis sont pesés et mesurés, puis injectés sur un cross-belt. « Chaque colis porte une étiquette avec un code-barre et une direction. Si le colis est à destination de l'Europe ou de la France, pour des points relais qui ne sont pas traités depuis le site de Réau, ils vont être envoyés vers les zones d’expédition camions », explique Anthony Lessavre, directeur des hubs nationaux de Mondial Relay.

 

Disposant de 96 quais poids lourds, le site dispose de 30 sorties avec convoyeurs télescopiques pour le chargement en vrac des camions, et 41 sorties pour les flux de véhicule légers vers les agences. En sa qualité de hub-agence, l’organisation du grand hall logistique se divise en deux pans : d’un côté, les flux nationaux et internationaux pour l’activité hub, de l’autre, les flux régionaux en direction des points relais pour les départements du 77, du 91 et du 94, alimentés chaque jour par une flotte de 42 véhicules. En entrée, huit injecteurs télescopiques permettent également le déchargement rapide des camions. « Les colis pris en charge ici nous viennent directement de nos clients chargeurs en B2C, mais aussi de tout notre réseau d’agences avoisinantes, particulièrement en Île-de-France. Cela nous permet donc de concentrer les flux et mettre un maximum de colis dans les camions », explique Benoit Bocquet. Via ce hub international, Mondial Relay connecte tous les jours l’ensemble de son territoire européen, d’Amsterdam à Lisbonne, avec 500 camions à l'arrivée et au départ par semaine. Du côté des équipes, le site représente 250 emplois. Une partie des effectifs vient du transfert de l’activité d’une ancienne agence de Mondial Relay qui était située à Lieusaint, la majorité de l’équipe ayant suivi à Réau. Mais une grande partie des emplois a également été crééé sur l’activité dite de hub (expéditions en France et à l’international), avec la volonté de proposer des CDI aux collaboratrices et collaborateurs.

 

 Le site de Réau en images, présenté par Anthony Lessavre, directeur des hubs nationaux de Mondial Relay

Le site de Mondial Relay à Réau en chiffres :

■ 13 500 m² de surface.

■ À destination de 1 100 points relais et lockers en Île-de-France

■ Capacité de traitement de 400 000 colis par jour (actuellement 250 000)

■ 96 quais poids lourds et 41 portes de véhicules légers

■ 250 salariés.

Mondial Relay Réau
Agrandir le plan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine