Accueil / Reportages / Entrepôts / Lidl inaugure sa plateforme logistique régionale de Cestas

Entrepôts

Lidl inaugure sa plateforme logistique régionale de Cestas

15.04.2019 • 12h32
|
par Charlotte COUSIN
Rimg0

Voxlog

RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
[+Vidéo] C’est l’une des plus grandes plateformes de Lidl France. Le nouvel entrepôt logistique de Cestas s’étend sur 52 000 m² et vient alimenter 72 supermarchés. Eco-conçu, il conserve les fondamentaux du groupe en termes de ressources humaines.

Lidl France n’en finit plus d’inaugurer de nouveaux espaces logistiques. Rien qu’en avril, l’enseigne a lancé la construction de sa plateforme logistique du Coudray-Montceaux (91) et a posé la première pierre de l’extension du centre logistique de Pontcharra (38). Et elle inaugurait également le 9 avril 2019, après un démarrage d’activité le 1er, sa nouvelle direction régionale située sur la zone du Jarry en Gironde. Une plateforme logistique, fruit d’un investissement de 58 millions d’euros, qui vient desservir 72 supermarchés en région Nouvelle Aquitaine et pourrait en alimenter d’autres à l’avenir.


Un espace de 52 000 m²

Avec ce nouvel entrepôt, construit par Eiffage, l’ambition était de « quitter une base logistique devenue trop étroite à Cadaujac (33) », détaille Guillaume Calcoen, directeur exécutif de l’immobilier chez Lidl France. Tandis que l’ancien bâtiment de 22 000 m² externalisait, par manque de place, les segments fruits, légumes et surgelés, le nouvel emplacement de Cestas peut accueillir l’ensemble des produits (la gamme des surgelés arrivera en juin) et dispose d’un emplacement stratégique à 22 km de Bordeaux. « L’objectif de réunir toutes les familles sur un même site plus grand permet de faciliter la gestion logistique et d’améliorer le service en magasin », détaille Hugues Pegon, responsable logistique opérationnelle Lidl France. Au total : un espace de 52 000 m², comprenant un entrepôt, des bureaux administratifs et des locaux techniques, 188 quais de chargement et de déchargement. Quatre cellules sur six sont en température dirigée : « Une à 18 ° pour le chocolat et les viennoiseries, une à 12° pour les fruits et légumes, une entre 0° et 2° pour le frais, viande, volaille et une dernière à -24° pour le surgelé », précise Hugues Pegon. Les deux cellules restantes sont dédiées aux assortiments secs et non alimentaires. « Nous avons également une réserve foncière pour une cellule de 6 000 m² », spécifie François Desplanques, responsable logistique régional Lidl France. Un espace destiné à venir agrandir la partie non-alimentaire.


Politique environnementale et ressources humaines

L’aspect environnemental a été largement considéré par Lidl : le lieu comprend 61 500 m² d’espaces verts. Il compte en outre un système d’isolation haute performance, un autre de récupération de la chaleur pour le chauffage au sol, un éclairage naturel et par Led avec gradation lumineuse selon l’activité au sol (« Tous nos entrepôts en sont équipés depuis 2015 », précise Guillaume Calcoen), ou encore un générateur photovoltaïque sur ombrières sur le parking. « Nous sommes en cours de certification Breeam niveau Excellent », poursuit-il. En plus de développer l’éco-pâturage, en faisant appel à Ecomouton pour l’entretien de ses espaces verts, Lidl veille également au recyclage et à la valorisation de ses déchets.

 

Sur les 220 salariés du site, 180 opérateurs logistiques évoluent à ce jour sur les lieux. Un chiffre qui pourrait s’agrandir avec l’arrivée de nouveaux points de vente, l’enseigne visant la création de plus de 250 emplois dans la région dans les années à venir. Aujourd’hui, ce sont près de 2 500 palettes en entrée et 2 500 palettes en sortie qui sont traitées chaque jour sur la plateforme de Cestas par des opérateurs Lidl en CDI. Une politique RH étendue à l’ensemble du réseau, qui passe également par la mise en place du programme Pep’s : « Sur toutes nos plateformes, les opérateurs bénéficient d’un échauffement de dix minutes dès leur prise de poste », détaille Hugues Pegon. L’enseigne veille également à proposer une polyvalence de postes à son personnel logistique dans un objectif de « durabilité de l’emploi ».

 

L’ensemble du travail y est à ce titre majoritairement manuel, explique François Desplanques : « Notre philosophie chez Lidl consiste à maintenir l’emploi, et nous essayons d’éviter d’automatiser nos entrepôt ». Une philosophie qui amène au développement de solutions pour accompagner les collaborateurs Lidl dans leurs tâches et réduire la pénibilité. Plus de 200 engins à levée variable sillonnent ainsi le site, tandis que chaque cellule dispose d’une filmeuse automatique et que la zone fruits et légumes dispose de pinces pour le dépilage de palettes. « Nous voulons réduire le poids porté par les préparateurs ainsi que celui des colis, explique Hugues Pegon. En sec, frais et surgelés, aucun produit n’est supérieur à 15 kilos et d’ici trois ans, nous souhaitons passer en dessous de la barre des 12 kilos ».

 

Légende photo découpe du ruban : De gauche à droite, Ludovic Devos, directeur régional Lidl France ; Pierre Ducout, maire de Cestas ; Christophe Selves, responsable régional immobilier Lidl France.

 

La plateforme logistique de Cestas en images :

La plateforme de Cestas en chiffres

■ Une superficie de 52 000 m²

■ 188 quais de chargement et de déchargement

■ 58 millions d'euros d'investissements

■ 72 points de vente alimentés

■ 61 500 m² d'espaces verts

■ 850 000 colis préparés par semaine

■ 450 tournées de livraison par semaine

Plateforme Lidl de Cestas
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“Pour faire avancer la supply chain, il est crucial de ne pas réfléchir qu'entre spécialistes.”
— Jean-Michel Guarneri, président de l'Aslog et conseiller stratégique du groupe Renault Nissan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine