Accueil / Reportages / Prestataires / Bolloré Logistics étend son activité pharmaceutique sur le hub de Roissy CDG

Prestataires

Bolloré Logistics étend son activité pharmaceutique sur le hub de Roissy CDG

09.04.2021 • 09h00
|
par Emilien VILLEROY
Rimg0

Voxlog

RTimg0
Rimg1
Dans la nouvelle cellule pharma
RTimg1
Rimg2
Préparation des palettes avec sac isothèrme
RTimg2
Rimg3
Un Pallet Shipper prêt à être utilisé
RTimg3
Rimg4
La cellule +2/8°C et ses pallettes protégées
RTimg4
Le 7 avril 2021, le prestataire international Bolloré Logistics nous ouvrait les portes de son centre logistique situé à Roissy (93), à côté de l’aéroport Charles-de-Gaulle, à l’occasion de l'extension de sa cellule pharmaceutique. Retour sur une activité santé en pleine croissance.

Actualité mondiale oblige, la logistique pharmaceutique et des produits de santé fait l’objet d’une attention renforcée depuis maintenant un an. Un domaine qui, s’il fait surtout parler de lui autour de la pandémie de Covid-19, représente aussi et surtout des volumes quotidiens très importants : produits pharmaceutiques, de biologie ou bio-pharmacie, traitements pour les cancers, matériel médical, etc. Sur le hub logistique de Bolloré Logistics à Roissy CDG, c’est cette variété de produits et de besoins qui est traitée au sein d’une cellule dédiée proposant 2 200 m² de surface, suite à une récente extension de 800 m². Un agrandissement au diapason d’un secteur qui connaît une véritable montée en puissance selon Henri Le Gouis, CEO Europe de Bolloré Logistics : « On voit bien que la crise a mis en lumière la nécessité de renforcer le tissu industriel pharmaceutique en Europe, et nous voulons accompagner cette montée en puissance ». Si la pharmaceutique est un segment vertical à part au sein du groupe depuis longtemps, des mouvements engagés avant même le début de la crise ont montré la volonté de structurer l’offre avec des standards internationaux pour le traitement des flux et de la logistique. « Il y a une demande croissante des labos, avec des standards de qualité en hausse. Et dans les années à venir, il est évident que parmi les produits qui vont continuer à prendre l’avion, il y aura évidemment ceux de la santé, de par leur sensibilité et le lead time attendu », détaille Brice Bellin, directeur produit santé Europe chez Bolloré Logistics. C’est d’ailleurs dans ce sens que le groupe a récemment dévoilé la nomination de Robert Donnel au poste de directeur monde santé et de Jill Cross en tant que directrice régionale santé pour les États-Unis, tout en menant des investissements forts sur ses hubs, à Londres-Heathrow (Royaume-Uni), Bruxelles (Belgique), mais aussi à Roissy. « Nous voulons garantir aux grands clients globaux du secteur des process règlementés et des interlocuteurs dédiés, capables de prendre en compte ces produits sensibles, tout en s’appuyant sur des technologies nouvelles, comme l'IOT pour la détection des chocs et des variations de températures, afin d’assurer l’intégrité des produits », précise Henri Le Gouis. Pour cela, en plus de ses hubs, Bolloré Logistics a décidé d’investir dans un nouveau bâtiment logistique, situé en Alsace, sur l’aéroport de Strasbourg, et que le prestataire international dévoilera bientôt avec plus de détails. Un investissement « qui en préfigurera d’autres en Europe », révèle le CEO.

 

Des activités dédiées tri-température

Pour l’heure, sur le hub de Roissy, d’une surface totale de 30 000 m², l’ouverture de la nouvelle cellule pharmaceutique vient offrir plus de place à Bolloré Logistics, avec désormais 2 200 m² répartis en trois zones pour trois températures (+15/25 °C, +2/8 °C et – 20°C), en faisant la plus grande plateforme transitaire du secteur dans la zone aéroportuaire. Dans cet espace séparé du reste des activités du hub (qui concernent elles la high-tech ou le luxe), le prestataire gère les expéditions des produits de santé. « Cette activité est historique sur nos sites de Roissy, et nous disposons d’équipes opérationnelles dédiées et formées aux bonnes pratiques de distribution. Cependant, nous arrivions à saturation par rapport à notre précédente installation, tout particulièrement du côté des produits à conserver en 15/25°C. Cette extension va aider la croissance de l’activité pour accompagner tous nos clients », explique Pascal Le Guevel, directeur du hub de Roissy CDG de Bolloré Logistics. Trois portes de quai dédiées permettent le transit des marchandises en accès direct avec la cellule pharma, pour un maintien de la chaîne du froid optimisé. Des racks ont été ajoutés dans la partie tempérée pour permettre une capacité de 550 palettes supplémentaires, à côté d’une surface de stockage de masse.

 

Un accès direct aux pistes de l’aéroport

 Dans son hub, Bolloré Logistics mène principalement des opérations de cross-docking (les produits ne sont pas stockés plus de 10 jours) pour une large gamme de produits (dont des vaccins ou des produits de médecine nucléaire, conservés pour ces derniers dans une sous-cellule distincte) avec un atout important : son emplacement permettant un accès direct aux pistes de l’aéroport, crucial non seulement pour l’accélération des flux mais aussi pour un transit sécurisé de ces produits sensibles, avec une livraison au dernier moment avant l’expédition aux compagnies aériennes qui gèrent le chargement dans les avions. Pour conserver les produits dans le respect des températures pendant leur transit, les équipes de prestataires se chargent de la préparation avant expédition avec de nombreuses solutions d’emballages adaptés selon les besoins, avec des conteneurs dits actifs (qui produisent du froid avec des batteries rechargeables) mais aussi avec des emballages passifs : des housses isothermes pour palettes, ou encore un Pallet Shipper, sorte de coque protectrice isolante qui entoure la palette et que les préparateurs remplissent avec des pains de glace pour maintenir une température constante avec quatre ou cinq jours d’autonomie, selon les contraintes de conservation, les durées de transit ou la saison.

 

Un hub en évolution

Avec cet investissement, l’activité pharmaceutique de Bolloré Logistics peut donc voir plus loin et développer sur le long terme ses partenariats avec de grands laboratoires européens et internationaux. Mais le reste du hub de Roissy continuera d’évoluer dans les années à venir. Après plusieurs installations d'espaces en mezzanine, le prestataire souhaite également profiter à court terme des réserves foncières sur le terrain pour la construction d’une nouvelle cellule de 6 000 m². « Nous avons une préférence pendant encore deux ans avec Groupe ADP pour la construction de cette extension, et nous espérons pouvoir rapidement monter un beau projet . Les places autour de l’aéroport, avec accès direct aux pistes, sont rares, et nous avons donc tout intérêt à poursuivre notre développement à cet emplacement stratégique », explique Pascal Le Guevel.

L'activité pharma du hub de Roissy en chiffres

■ 800 m² d'extension qui portent la surface totale à 2 200 m²
■ Capacité de stockage étendue de 550 palettes grâce à l'extension ;
■ Trois zones de températures.

Hub Roissy Bolloré Logistics
Agrandir le plan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine