Accueil / Actualités / eCommerce / Nouvelles tendances supply chain à la E-Logistics Convention

eCommerce

Nouvelles tendances supply chain à la E-Logistics Convention

15.06.2017 • 09h00
|
A_1

VoxLog

Consacrée à la logistique pour le e-commerce, la deuxième édition de la E-Logistics Convention s’est déroulée mardi 13 juin 2017 à Paris, proposant ateliers et conférences.

Organisée par la société lyonnaise ITinSell, spécialisée dans la stratégie et les solutions e-logistique, cette convention a été cette année encore un lieu d’échanges autour des évolutions récentes en matière de supply chain. « Nous sommes passés d’un modèle monolithique à omnilogistique, avec des entrepôts plus petits, mobiles et urbains », précise Florian Cimetière, co-fondateur et CMO de ITinsell, en ouverture de l’évènement. Un basculement symbolisé par plusieurs tendances. Tout d’abord l’avènement du crowd-shipping et de la livraison same day, proposant une immédiateté nouvelle à gérer. Le suivi géolocalisé des livraisons permis par les développements récents au niveau des systèmes informatiques. Enfin, les prémices d’une logistique 4.0 et d’une robotisation des entrepôts, soulevant de réelles interrogations sociales. « Ces bouleversements sont plus ou moins brutaux mais ont un point commun : ils portent entièrement sur l’expérience client, afin que celle-ci soit plus rapide et efficace », explique Florian Cimetière.

 

Autre visage de cette évolution e-logistique : la place nouvelle prise par le magasin, en raisonnance avec la notion de ship-from-store déjà évoquée lors du Commerce Connecté Show la semaine dernière. Régis Koenig, responsable service client chez Fnac Darty, a ainsi détaillé les stratégies mises en place par les deux grandes chaînes récemment fusionnées pour tirer pleinement parti de leur réseau de 455 magasins. « Depuis 60 ans, nous avons développé un tissu de boutiques placées au cœur des bassins de population, dont les stocks sont outillés et automatisés. C’est un atout formidable pour une distribution omnicanal face aux pure players », estime-t-il. Retrait instantané en click and collect, livraison en moins de deux heures dans près de 300 communes, proximité du client : les avantages sont multiples pour Fnac Darty dans leur stratégie e-commerce, améliorant la qualité de service en diminuant les coûts. « Dans le cas des retours e-commerce, nous encourageons les clients à venir en magasin plutôt que de passer par l'envoi postal. Cela nous permet de qualifier le retour, voir de l’éviter grâce à du conseil et de l’assistance. Le client peut également repartir avec un autre objet afin d’avoir une expérience positive. Enfin, le produit retourné peut être directement réintégré au stock magasin et remis en vente », détaille Regis Koenig. Autant de raisons pour lesquelles le groupe Fnac Darty souhaite continuer à créer de nouvelles boutiques dans les prochaines années, alors que près de la moitié de leur chiffre d'affaires provient du commerce omnicanal : « Nous avons ouvert 58 points de vente l'année dernière et près de 50 autres vont être construits. Notre arme face à Amazon, c'est la proximité. »

Nouvelles perspectives pour ITinSell

A l'issue de l'évènement, Florian Cimetière a également présenté les nouveaux projets d'ITinSell en matière de conseil et d'information pour les e-commerçants. On y trouve, pour l'horizon 2018, la création de cartographies européennes de la e-logistique, d'infographies et de glossaires dans plusieurs langues, ainsi que le lancement de formations spécialisées à destination des entreprises. Des projets qui seront réunis à terme sur une unique plate-forme d'information en ligne, mettant tout ce savoir à disposition des e-commerçants sous la forme de vidéos, articles, ebook ou de mooq. « Ce sont des chantiers ambitieux que nous souhaitons développer et enrichir par les contacts et les échanges », a expliqué Florian Cimetière.

BUZZ LOG
“Les objets industriels connectés, la maintenance prédictive et l’impression 3D sont les trois grandes innovations qui transforment le service après-vente et la gestion des pièces de rechange.”
— Tony Abouzolof, co-fondateur de Syncron
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine