Accueil / Actualités / International / Chep France s'ouvre à l'Amérique du Nord

International

Chep France s'ouvre à l'Amérique du Nord

15.01.2019 • 12h15
|
A_1

Chep

Les palettes Mark 55 du spécialiste mondial de la location-gestion de supports de manutention accompagnent désormais des clients outre-Atlantique.

Chep, spécialiste des supports de manutention, déploie ses équipements en Amérique du Nord. En effet, depuis 2018, ce sont 33 producteurs de vins français qui ont troqué les palettes échange au profit de 50 000 palettes Mark 55 de Chep pour leurs exportations vers le Canada. En France, Chep a livré ses palettes neuves dans les zones vinicoles. Celles-ci sont chargées dans des containers puis déchargées vers des points de vente canadiens de la Société des alcools du Québec (SAQ). Une fois arrivées chez les distributeurs, les palettes sont envoyées dans les centres de service de Chep où elles sont inspectées avant d'être remises en circulation dans le pays.

 

« Notre réseau nous a permis d’accompagner la SAQ et les producteurs français jusqu’en Amérique du Nord tout en éliminant le gaspillage, grâce notamment à l’utilisation de nos supports partagés qui ont remplacé ceux à usage unique », explique Latifa Gahbiche, PDG de Chep France. « Il s’agit d’un excellent exemple de la façon dont une collaboration peut devenir plus efficace tout en réduisant l’impact sur l’empreinte carbone ». En effet, la SAQ n'a ainsi plus à changer les supports qu'elle reçoit pour qu'ils soient acceptés par les distributeurs canadiens.

 

Un pilote de ce programme avait déjà été lancé dès 2016 en Italie avec Gruppo Italiano Vini et en France avec AdVini. « Nous sommes heureux de renforcer notre partenariat avec Chep », se réjouit Raymond Plantade, directeur chez AdVini. « Grâce à cette nouvelle collaboration, notre entreprise peut se joindre à un programme écologique qui contribue à mieux servir la chaîne d’approvisionnement. »

BUZZ LOG
“Il faut créer un modèle alternatif dans lequel le fabricant définit une vision de la maintenance de son produit avec une supply chain gérant le renvoi du produit fini ou d’un module à un centre de compétences”
— Guillaume Destouches, associé chez Diagma
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine