Accueil / Actualités / Immobilier / Logiparc 03 fait le plein de projets et dévoile de futurs entrepôts

Immobilier

Logiparc 03 fait le plein de projets et dévoile de futurs entrepôts

18.03.2019 • 11h24
|
A_1

DR

L'éco-parc situé dans l'Allier présentera, lors de la SITL 2019, son deuxième projet d'entrepôt classé Seveso seuil « Haut ». Logiparc 03 doit également déposer sous peu un permis de construire pour une plateforme Classe A d’au minimum 30 000 m².

Après un premier entrepôt de 18 000 m² classé Seveso seuil « Haut » déjà prévu pour 2020, Logiparc 03 profitera de la SITL, qui se déroulera du 26 au 28 mars 2019 à Paris, pour présenter son deuxième projet d'entrepôt Seveso seuil « Haut». Situé à Moulins dans l'Allier, l'éco-parc aménagé dans une démarche ISO 14 001 confirme ainsi avec ces deux projets, tous deux réalisés avec le concours d'Eiffage Construction, son positionnement autour des marchandises sensibles, ambitionnant de se positionner en cluster au service de la filière. « Dès l’origine du projet, Logiparc 03 a été conçu pour accueillir des marchandises sensibles, une stratégie novatrice et originale qui démarque notre offre logistique en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France mais aussi en Europe de l’Ouest où les capacités de stockage ou d’extension de qualité destinées à ces produits exigeants sont rares », détaille Jean-Marie Lesage, vice-président de Moulins Communauté en charge du développement économique.

 

Mutualiser les ressources

Eiffage Construction compte déposer, d’ici l’été 2019, un permis de construire pour ce deuxième bâtiment aux caractéristiques et capacités identiques. « Dès aujourd’hui, la demande du marché permet de garantir l’exploitation des deux bâtiments avec des zones de chalandise ouest-européenne, régionale ou nationale », poursuit-il. Les surfaces de la future plateforme (à partir de 3 000 m²) pourront être divisées en sous-cellules de 500 m² autonomes avec dispositifs de détection et d’extinction propres ainsi que des circuits individuels d’évacuation et de rétention. « Soutenue par France Chimie, l’ambition du Logiparc 03 répond aux tendances structurelles de l’industrie chimique : le regroupement sous la forme de cluster ou de hub pour mutualiser les ressources et créer de nouvelles synergies et l’externalisation des opérations logistiques comme le stockage ».

 

Répondre aux besoins logistiques divers

En plus de ces projets, Logiparc 03 poursuit l'aménagement d’entrepôts « classiques » et doit déposer, dans les prochaines semaines, avec Eiffage Construction, un permis de construire pour une plateforme Classe A d’au minimum 30 000 m². « Le lancement ''en gris" de ce nouveau bâtiment correspond à une attente du marché de disposer de capacités constructibles sous 10 à 12 mois. Consulté à plusieurs reprises, notre objectif est de saisir les opportunités d’aménagement en garantissant une disponibilité des bâtiments sous des délais les plus compétitifs possibles ».  Avec ses 184 ha, l'éco-parc entend répondre aux besoins divers de la logistique sur différents secteurs tels que l’automotive, l’archivage, l’économie circulaire ou la valorisation des produits en fin de vie. « Pour répondre à ces marchés et à d’autres, le Logiparc 03 dispose notamment d’une parcelle de 35 ha d’un seul tenant autorisant des aménagements et bâtiments XXL avec possible accès au mode ferroviaire », termine Jean-Marie Lesage.

BUZZ LOG
“La logistique urbaine est trop souvent le trou noir des politiques de mobilité urbaine”
— Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg et conseiller eurométropolitain délégué
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine