Accueil / Actualités / Éditeurs / DDS Logistics poursuit ses développements pour la supply chain transport

Éditeurs

DDS Logistics poursuit ses développements pour la supply chain transport

29.03.2019 • 09h10
|
A_1

DDS Logistics | Pascal Acquaviva (à g.) et Jérôme Bour (à d.)

L’éditeur de solutions TMS dévoilait sur la SITL les évolutions de ses différentes solutions. Afin d’aller encore plus loin dans le service offert à ses clients, sa plateforme Join2ship se dote notamment de nouvelles fonctionnalités pour faciliter les opérations de transports sur la supply chain.

Le spécialiste français des solutions TMS, DDS Logistics, fourmillait de nouveautés lors de la SITL 2019. L’éditeur y mettait notamment en avant sa solution Import Light, nouveau nom donné à sa plateforme de transport international Veasy lancée fin 2018 dont le nom commercial n’était pas « assez parlant ». Elle en conserve néanmoins le même périmètre d’actions, se présentant comme un « véritable kit de déploiement accéléré de la solution DDS Import » et visant à offrir aux chargeurs, quelle que soit leur taille, un accès dédié aux fonctions de traçabilité et de collaboration avec les transitaires. « La plateforme a été très bien accueillie, indique Jérôme Bour, PDG de DDS Logistics. Nous observons que le sujet de la visibilité sur l’international commence à rentrer dans les mœurs. Au-delà des fonctionnalités, nous élargissons au fur et à mesure l’écosystème en travaillant à deux niveaux, à la fois avec les armements et les transitaires ».


DDS Logistics présentait également sur le salon son module de tour de contrôle de la chaîne de transport pour DDS Import, visant à permettre aux chargeurs ou prestataires 4PL de bénéficier d’une vision synthétique des flux gérés tout en accédant aux informations disponibles dans le TMS : « Une partie du process commence avant le transport, l’enjeu pour nos clients consiste donc à avoir une vision consolidée sur la vie d’un produit tout au long de cette chaîne tout en étant rattaché aux différents niveaux de l’exécution », explique Jérôme Bour. Intégré complétement dans DDS Import, le produit a été lancé fin 2018.


Join2Ship fait évoluer ses fonctionnalités

C’est également sur sa plateforme collaborative Join2ship lancée à l’automne 2017, que l’éditeur mettait l’accent, présentant ses nombreux développements, pour coller au plus près des besoins des chargeurs et de leurs partenaires. La solution, conçue pour faciliter les opérations de transport sur toute la supply chain, est désormais disponible en accès direct ou intégration native aux TMS chargeurs et transitaires de DDS. L’éditeur souhaite d’autre part permettre à ses clients d’expérimenter facilement la solution Join2ship en leur proposant, depuis le début de l’année 2019, d’utiliser le tracing anonyme pour simplifier la visibilité sur la livraison : « Ils n’auront pas forcément besoin d’avoir un compte sur la plateforme pour bénéficier de toute la remontée du tracing via une page de tracing anonyme », détaille Pascal Acquaviva, directeur business unit Join2ship.


Toujours dans l’objectif de répondre aux besoins les plus spécifiques de ses utilisateurs, DDS Logistics a également développé l’assurance « ad valorem » pour Join2ship. « Il existait un réel besoin sur le sujet puisque chaque chargeur est lié contractuellement avec son transporteur sur une assurance standard au poids de la marchandise déclarée », poursuit Pascal Acquaviva. En complément de ce contrat classique, suite à un partenariat avec un courtier d’assurance, la plateforme offre donc désormais la possibilité d’indiquer sur chaque expédition la nature et la valeur de la marchandise transportée.

 

Offrir de la visibilité

Pour apporter une vision complète, aux responsables de site, sur les camions qui vont arriver pour reprendre ou livrer la marchandise, Join2ship s’est également doté, fin 2018, d’une tour de contrôle paramétrable. Rafraîchie toutes les 15 secondes, elle permet de visualiser en temps réel les enlèvements ou livraisons prévus ainsi que le détail des marchandises et notifie les éventuels retards. Au sujet des retards justement, « nous avons au départ mis en place sur la plateforme la possibilité de remonter ces informations mais il peut également arriver qu’un camion arrive trois heures en avance... », observe Pascal Acquaviva.  Join2Ship a ainsi également rendu la gestion de l’avance native dans sa plateforme, aussi bien que celle des retards, afin de procéder à des réajustements selon les situations.


La solution travaille également à optimiser la gestion des litiges grâce à de nouveaux développements pour aller encore plus loin dans la collaboration tripartite – fournisseur, chargeur et transporteur : « Nous avons déjà toutes les briques nécessaires à la bonne gestion des litiges et entendons poursuivre nos efforts en permettant notamment la déclaration de gestion de litige en ligne. Le client va pouvoir le faire et en discuter ensuite avec son fournisseur directement dans un espace dédié », explique Pascal Acquaviva. Sa mise en place est prévue dans les prochains mois, venant enrichir les fonctionnalités de la plateforme dont l’année passée a été riche en développements : « En 2018, nos premiers clients ont pu commencer à y créer leur réseau et ramener leur propre écosystème. Nous sommes optimistes sur l’année 2019 : nous avons beaucoup de prospects qui ont envie de rentrer dans les prochains mois », conclut Pascal Acquaviva.

BUZZ LOG
“La supply chain est un puissant accélérateur de développement”
— Jean-Paul Guichard, directeur supply chain de PepsiCo France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine