Accueil / Actualités / Innovation / Sanofi s'équipe des robots collaboratifs d'Universal Robots

Innovation

Sanofi s'équipe des robots collaboratifs d'Universal Robots

31.01.2020 • 15h02
|
A_1

Sanofi

Le groupe pharmaceutique international a déployé sept robots collaboratifs UR10 sur son site de Tours (37) pour améliorer ses performances.

À Tours, dans l'Indre-et-Loire, le groupe international d'industrie pharmaceutique Sanofi dispose d'un site dédié au conditionnement employant 300 personnes. Lancé dans un projet d'amélioration de sa performance, le site avait pour objectif d'optimiser l'organisation de ses lignes. Tout d'abord en passant de deux opérateurs par ligne à trois pour deux lignes, mais également en soulageant les équipes du port de charges lourdes, qui pouvait représenter un total de 300 à 700 kg par personne chaque jour. La fin de la ligne de conditionnement a, en conséquence, été équipée de robots collaboratifs.

 

Concrètement, ce sont sept cobots UR10 d'Universal Robots qui ont été déployés, capables de porter des charges de 10 kg. « L’avantage des cobots UR10 est leur compacité, très importante pour nous puisque nos fins de lignes sont très serrées. Nous pouvons installer un bras entre deux palettes », détaille Gilles Marsal, responsable travaux neufs du site de Sanofi Tours. Installés en fin de ligne, ils facilitent le chargement et déchargement des palettes. Résultats : des bénéficies ergonomiques et, pour les opérateurs, une réduction de temps de travail sur la ligne de 10 % par jour. « Nous avons organisé pendant les premières phases des journées découvertes avec l’aide de HMI-MBS, le distributeur d’Universal Robots qui nous a accompagnés sur ce projet. Tous les opérateurs des lignes de conditionnement, les encadrants et les membres du comité directeur ont été invités à tester le cobot », raconte Gilles Marsal.

 

Avec le premier robot installé en un semestre, Sanofi estime un retour sur investissement sur 24 mois et envisage les prochaines étapes : en tête, un robot pour le chargement des étuis sur les lignes de production.

A_2
BUZZ LOG
“Il faudra de 5 à 10 ans pour que les entreprises du secteur atteignent de bons niveaux de prescriptivité sur les process métiers grâce à l’IA”
— Olivier Lemaître, VP Sales South Europe & Middle East North Africa chez JDA
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine