Accueil / Actualités / Mobilités / VNF et AUTF activent la transition des chargeurs vers le transport fluvial

Mobilités

VNF et AUTF activent la transition des chargeurs vers le transport fluvial

15.09.2021 • 10h08
|
A_1

VNF | De gauche à droite : Thierry Guimbaud, directeur général de VNF et Fabrice Accary, directeur général de l'AUTF

Les organismes VNF et AUTF ont signé une convention de partenariat visant à aller plus vite dans la conversion des entreprises transportant des marchandises vers la logistique fluviale, jugée plus propre écologiquement.

Durant la SITL, Thierry Guimbaud, directeur général de Voies Navigables de France (VNF), l'organisme public de gestion du réseau national des voies navigables, et Fabrice Accary, directeur général de l'AUTF, l'association des utilisateurs de transport de fret, se sont accordés sur l'accélération du report modal de la route vers le fluvial. Selon les deux organismes, le transport de marchandises par voie d'eau étant une solution émettant moins de gaz carbonique que le transport routier, elle s'inscrit dans le cadre de la démarche Fret 21. « L'action de notre association s'inscrit dans une démarche globale d'amélioration de la performance économique et environnementale des chaînes logistiques, au service de la compétitivité des entreprises. Nous sommes en effet convaincus que les chargeurs ont un rôle majeur à jouer dans l'amélioration de la performance environnementale du transport », explique Fabrice Accary.


Augmenter le volume du transport fluvial sur 10 ans

L'objectif des deux partenaires est ambitieux : « Le Contrat d'Objectifs et de Performance – feuille de route signée avec l'État et qui fixe un cap pour les 10 prochaines années – prévoit notamment une augmentation du volume de fret fluvial de moitié (par rapport à 2020), soit atteindre plus de 75 millions de tonnes de marchandises transportées par voie fluviale », révèle Thierry Guimbaud. Pour parvenir à ce résultat, VNF s'efforce de valoriser les atouts du transport fluvial auprès des chargeurs, notamment son impact environnemental moindre, et modernise ses infrastructures pour pouvoir accueillir plus de trafic. Par ailleurs, des chargeurs bénéficient du Plan d'aide au report modal (PARM), un dispositif proposé par VNF afin d'accompagner financièrement la conversion des chaînes logistiques des entreprises vers le mode fluvial. 12,5 millions d'euros sont consacrés à ce dispositif pour la période 20218-2022. VNF annonce que les régions pourraient aussi contribuer au PARM, ce qui gonflerait l'enveloppe disponible à 20 millions d'euros.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine