Accueil / Actualités / Mobilités / France Boissons s'équipe de 10 camions électriques

Mobilités

France Boissons s'équipe de 10 camions électriques

08.02.2022 • 11h30
|
A_1

France Boissons

Une dizaine de véhicules électriques de transport viennent rejoindre la flotte de France Boissons. Le début d'une électrification progressive qui doit aboutir à une flotte de camions 100 % électrique en 2040.

Engagé dans le programme EVE (Engagements volontaires pour l'environnement) via les dispositifs Objectif CO2 et Fret21, France Boissons déploie 10 camions électrique Fuso e-canter 7,5 tonnes. L'entreprise de distribution de boissons considère la solution électrique comme plus adéquate pour réduire les nuisance sonores ainsi que les émissions de gaz à effet de serre, son objectif étant d'atteindre la neutralité carbone en 2040. D'une autonomie de 100 km, les 10 véhicules électriques livreront en zone urbaine au départ des villes de Geispolsheim (près de Strasbourg), Bonneuil-sur-Marne et Gennevilliers (en Île-de-France), Bordeaux, Nantes, Nice, Marseille, Montpellier, Lyon et Grenoble.

 

Vers la neutralité carbone

Ces 10 premiers camions marquent le début de l'électrification totale de la flotte de France Boissons. « Il s’agit d’une première étape primordiale pour réduire nos émissions de C02, favoriser la circulation de véhicules plus propres dans les zones au trafic dense et répondre aux défis de la logistique de demain », explique Xavier Fiorina, directeur supply chain de France Boissons. 270 camions électriques seront déployés sur les sites de l'entreprise d’ici à 2027, afin de couvrir 100 % des métropoles classées ZFE (zones à faibles émission). En 2031, une seconde étape sera lancée avec la livraison de 300 camions électriques supplémentaires. En 2040, 100 % de la flotte sera électrique, assure France Boissons.

 

À l'heure actuelle, 95 % de la flotte de camions de France Boissons répond aux standards environnementaux les plus exigeants (camions aux normes Euro 6 et Euro 5). Une part en hausse est destinée à être convertie au biodiesel, un carburant alternatif permettant de réduire de 60 % les émissions de CO2 d’ici à 2025, avant le basculement plus massif vers l'électrique. Le distributeur réfléchit également à effectuer des livraisons par voie fluviale ou en vélos-cargo.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine