Accueil / Actualités / Entrepôts / Scallog déploie ses robots pour la logistique de Coverguard

Entrepôts

Scallog déploie ses robots pour la logistique de Coverguard

26.04.2022 • 10h54
|
A_1

Coverguard

La nouvelle plateforme logistique de Coverguard, fabricant d'équipements pour les lieux de travail, est prévue pour le printemps 2023. Elle sera équipée des solutions robotisées de Scallog, avec une zone de stockage automatisée de 600 m².

Face à une activité e-commerce représentant 40 % de ses commandes, le fabricant Coverguard a décidé de s'appuyer sur un nouveau site logistique lui offrant plus d'agilité et de productivité. Cette nouvelle plateforme ouvrira au printemps 2023 dans la ZAC de Mionnay dans l'Ain. Elle regroupera un siège social de 1 500 m² ainsi qu'un entrepôt de 13 000 m², et viendra remplacer deux entrepôts existants. « Le modèle d’achat en ligne et de rapidité de livraison d’Amazon, associé au foisonnement des commandes à la pièce et à la réduction du panier moyen, nécessitent d’accélérer nos flux logistiques dans notre nouvel entrepôt pour répondre aux nouveaux besoins de nos clients distributeurs, des GSB des quincailliers », explique Richard Crnjanski, directeur supply chain et IT Groupe de Coverguard.

 

Une solution robotique simple et autonome

Et pour pouvoir garantir une promesse client englobant des milliers de références livrées entre 24 et 72 heures aux distributeurs dans toute la France et en Europe de l’Ouest, alors que ses volumes de commandes de détail affichent une croissance important (déjà plus de 50 % de l'activité logistique),  Coverguard a décidé se s'appuyer sur les solutions d'automatisation de Scallog, ainsi que sur l'outil informatique Reflex WMS. Conseillé par Etyo, Coverguard a sélectionné la solution robotisée goods-to-person de Scallog, soulignant sa souplesse et son adéquation aux objectifs de l'entreprise en termes de ROI. « L’efficacité logistique de la solution Scallog, tant par sa simplicité, son autonomie et son ergonomie, constatées lors de la visite client au sein de Boiron, nous a confortés dans notre choix final d’investir dans une technologie réellement au service de nos clients et sans douleur pour nos opérateurs », indique Richard Crnjanski.

 

Un stockage de 600 m² entièrement automatisé

Ainsi, l'entrepôt futur de Coverguard pourra proposer un catalogue de plus de 5 500 références, qui seront presque toutes situées dans une zone de stockage automatisée de 600 m² sous mezzanine. Celle-ci comprendra 231 étagères et huit robots Boby, qui alimenteront une station de picking (et potentiellement deux selon les besoins à venir). Seuls une cinquantaine de référence à forte rotation resteront traitées en picking classique. Globalement, la productivité devrait être doublée a minima pour la préparation de commandes de détail, tout en réduisant la pénibilité pour les équipes.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine