Accueil / Actualités / Transversal / Citwell, une stratégie empreinte de durabilité

Transversal

Citwell, une stratégie empreinte de durabilité

18.11.2022 • 12h34
|
A_1

Guillaume Allemand, directeur général de Citwell

Le cabinet de conseil Citwell, a annoncé, à l'occasion de Supply Chain Event, la création de sa nouvelle activité, Meliae Consulting, dédiée à l'amélioration de la performance des opérations industrielles. Le groupe s'empare également des enjeux d'économie circulaire, en accord avec ses ambitions de développement durable.

« Nous avons lancé un vaste projet collaboratif en 2022 pour définir la raison d’être de Citwell, qui a abouti au fait que nous voulions avoir un impact positif sur l’environnement, au-delà des objectifs économiques et de croissance », introduit Guillaume Allemand, directeur général du cabinet de conseil Citwell. Une raison d’être qui explique également la stratégie du groupe, qui profitait du salon Supply Chain Event pour présenter sa nouvelle activité Meliae Consulting. Destinée à accompagner les évolutions majeures des entreprises industrielles, cette entité se veut experte en amélioration de la performance des opérations industrielles.


Renforcer son impact sur l’environnement

« Nous avions besoin d’élargir notre socle, car Citwell était très spécialisé sur la supply chain. Or, pour avoir un impact sur notre environnement, il faut pouvoir adresser toute la chaîne de valeur d’une entreprise. Tout ce que nous savons faire au niveau de la supply chain, nous voulons pouvoir le reproduire sur des opérations industrielles, en devenant un cabinet référent sur l’ensemble des opérations : commerciales, industrielles, logistiques, achats... ». Citwell entend ainsi travailler à accroître sa sphère d’influence (associations professionnelles, institutions publiques et parapubliques, éducation, recherche, etc.) à travers les volets sociétaux, environnementaux et économiques. Le salon était également l’occasion pour l’entreprise de lancer une enquête pour évaluer la maturité des organisations sur les pratiques de supply chain durable. Partagé à l’ensemble de son écosystème, il en résultera une restitution individualisée avant une synthèse officielle des résultats, lors d’une table ronde avec des témoignages au mois de mars 2023.


Une expansion géographique

Les clients de Citwell se composent aujourd'hui de grands donneurs d’ordres (parmi lesquels Sanofi, LVMH, ou encore Hermès) mais aussi des services de l’État. Des entités avec des besoins variés, nécessitant qu’on adresse leurs problématiques de manière globale, que ce soit au niveau des opérations ou au niveau géographique. L'expansion à l’international figure à ce sujet comme le deuxième axe de développement de Citwell qui possède déjà un bureau à Birmingham en Angleterre et un autre outre-Atlantique : « Nous souhaitons étoffer notre bureau des États-Unis avec un objectif de 10 collaborateurs fin 2022 (huit aujourd’hui), pour atteindre, dans trois ans, 50 personnes. Nous avons également des velléités d’expansion en Asie du Sud-Est, courant 2023 sans doute ». Des recrutements en perspective donc pour le cabinet, désireux de rentrer dans une phase de croissance accélérée : « Sur les cinq dernières années, nous avons enregistré 20 % de croissance annuelle et comptons accélérer cette croissance sur les prochaines années ».


Travailler sur le circulaire

Sur son axe environnemental, la société, qui proposait déjà une offre supply chain durable autour de la décarbonation des transports et l’économie des ressources, souhaite d'autre part aller plus loin en rajoutant la brique de l'économie circulaire. Illustration avec le groupe Decathlon que Citwell a assisté dans la mise en place de tous ses process pour récupérer ses produits, les réparer, les remettre en stock, les revendre, mais aussi faire de la location, avec l'ensemble des flux de retour associés. Cette question de la supply chain circulaire et la nécessité de son émergence a aussi fait l’objet d’un livre blanc, fruit d’un travail de recherche collaboratif avec le député François-Michel Lambert, fondateur de l'INEC (Institut national de l'économie circulaire). Un premier travail à destination des parlementaires et des pouvoirs publics a été réalisé, et un document devrait être partagé  à l'horizon du premier trimestre 2023 « pour aller voir le monde politique en vulgarisant les enjeux de la supply chain circulaire ». Suivra la réalisation d’une deuxième version plus détaillée, sorte de guide opérationnel pour les professionnels du privé.

 

> Le lien vers l'enquête Citwell

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine