Accueil / Reportages / Innovation / C-log met en place sa propre solution robotique sur mesure à Poupry

Innovation

C-log met en place sa propre solution robotique sur mesure à Poupry

16.05.2022 • 13h15
|
par Charlotte COUSIN
Rimg0

C-Log

RTimg0
Rimg1
© C-Log
RTimg1
Rimg2
La zone de réception © Voxlog
RTimg2
Rimg3
La zone d'emballage © Voxlog
RTimg3
Rimg4
Le magasin de stockage automatisé TGW © C-log
RTimg4
Rimg5
La zone robotisée © Voxlog
RTimg5
[Vidéo] Site unique dans le réseau de C-Log en France, l'entrepôt de Poupry en Eure-et-Loir innove avec son hub digital, une zone de 6 000 m² constituée d'un magasin de stockage automatisé TGW et d'une zone robotisée de préparation et ventilation de commandes. Conçus et développés par C-Log à Saint-Malo, les robots sont venus répondre aux besoins du spécialiste de la logistique dédiée à la mode.  

Cet entrepôt de C-Log se veut bien particulier. Situé à Poupry (28), près d’Orléans, il s’étend sur 18 000 m², au sein d'un réseau de 10 sites pour 225 000 m² de surface. « Sur ce site, nous avions besoin de nous rapprocher de nos partenaires transport pour augmenter nos heures de cut-off », stipule Benoît Garçon, directeur général de C-Log. Dédié aux activités e-commerce de C-Log (filiale logistique du groupe Beaumanoir), il permet de garantir une livraison à 10 h du matin pour toute commande passée avant 19 h ma veille, grâce à sa localisation à une heure de Paris, et sa proximité avec des hubs de transport e-commerce. Le tout grâce à la robotisation mise en place sur le site, entièrement conçue et fabriquée par C-Log à Saint-Malo. De quoi faire de la plateforme d’Eure-et-Loir le site le plus innovant de la société, comprenant en son sein une cellule automatisée désignée « hub digital ».


50 000 commandes d’ici la fin de l’année

Ici, l’innovation se niche ici déjà dans l’OMS Crossroad développé en interne, « qui permet à la fois d’orchestrer les commandes e-commerce, de répartir les pièces au bon endroit ». Mais elle se situe aussi dans les technologies du hub digital, gérant 70 % des volumes e-commerce de Cache Cache, Bonobo et Bréal. Occupant 6 000 m² du site, (9 000 m² étant dédiés aux activités retail d’un autre client tandis que 3 000 m² restent encore vacants), ce hub traite plus de 15 000 pièces par jour, l'ambition étant de passer à 50 000 d’ici la fin de l'année, avec d’autres marques. Cette cellule comporte un magasin de stockage automatisé et une zone de préparation de commandes robotisée. « Nous n’utilisons pas d’intégrateur, stipule Benoît Garçon. Face à notre besoin, nous allons directement vers les fabricants, si cela existe sur le marché, ou nous faisons seuls ». À Poupry, C-Log s’est appuyé sur TGW pour son système de stockage automatisé avec shuttles. Celui-ci est doté de 60 000 bacs, avec une capacité d’entrée et sortie de plus de 4 000 bacs à l’heure, évoluant à une vitesse de 10 mètres par seconde. Un équipement qui occupe la partie gauche de la cellule à côté de la réception, tandis que la partie droite est dédiée à la zone de ventilation et préparation de commandes. Concrètement, à la réception du bac, chaque préparateur est notifié sur son écran s’il a affaire à une commande unique ou multi-référence. Dans le cadre d’une commande unique, il va envoyer l’article seul, qui rejoindra alors la zone d’emballage, à l’étage du-dessous. Dans le cas d’une commande multiple, la pièce est récupérée ensuite par un robot qui va  évoluer sur une sorte de damier géant équipé de QR codes, où sont reconstituées les commandes par les AMR jusqu’à des trappes aboutissant également à la zone d’emballage. « Chacun des robots lit un QR code sur son passage et une intelligence en central pilote les trajectoires de l’ensemble de nos robots », explique Gwendal Buzulier, directeur de l’industrialisation de C-Log.


Une solution adaptée aux besoins de C-Log

Nommés asimob, en référence à Isaac Asimov, ces robots ont été développés en interne par C-Log, en Bretagne, sur son site de Pleudihen-sur-Rance (22), et sont le fruit d’un investissement d’environ 10 millions d’euros. L’histoire a démarré en 2019, quand l'entreprise travaillait sur un process dédié au e-commerce pour deux raisons : augmenter la promesse client en réduisant les délais de préparation et « disrupter le coût logistique ». « Nous avons réfléchi à une installation et un concept global pour parvenir à ces deux objectifs. À l’intérieur du process que nous avons imaginé, le déplacement des pièces était géré par des robots », indique Gwendal Buzulier. À l’époque, C-Log ne trouve pas de solutions permettant de répondre à ces usages et prend le pari de développer ses robots en interne. « L'avantage, c’est que nous avons aujourd'hui une solution sur mesure qui répond à 100 % de nos usages ». Si la conception a débuté avec deux docteurs en robotique, l’équipe s’est ensuite étoffée pour aboutir à une quinzaine de personnes chez C-Log Robotics, comprenant bureau de conception, espace de prototypage et espace de fabrication.


« Ne plus toucher la pièce »

Ces robots sont plus légers que ceux qui existent sur le marché : « Nous avons pu jouer sur l’ensemble des leurs composants - moteurs, énergie, pièces mécaniques - pour avoir une plus grande autonomie et un coût plus intéressant. De plus, nous pilotons toute la couche logicielle, nous pouvons donc faire ce que nous voulons avec eux», poursuit Gwendal Buzulier. Capables de soulever moins de 2 kg (une pièce de textile pesant environ 300 grammes) et avec une autonomie de 10 heures, les AMR répondent aux besoins de C-Log et ont ainsi permis de « diviser par deux le prix d’un robot par rapport à ce que nous avions identifié sur le marché », indique Benoît Garçon. Aujourd’hui au nombre de 70 sur le site, ils devraient passer à 200 d’ici la fin de l’année, pour traiter 50 000 commandes par jour, avec à terme l’ambition de voir 400 d’entre eux sillonner le hub digital de Poupry. L'objectif est de parvenir à « ne plus toucher la pièce », et d’être « digital d’ici la fin de l’année », indique Benoît Garçon. Et derrière ces innovations sur le process de préparation de commandes textile, il s’agit aussi pour C-Log de continuer à structurer sa capacité à innover : « Nous allons nous appuyer sur ce que l’on a créé à Poupry pour d’autres usages, sur d’autres entrepôts ».

 

Le site de Poupry en images, présenté chez C-Log par Benoît Garçon, directeur général et Gwendal Buzulier, directeur de l'industrialisation

Le site de C-Log à Poupry en chiffres

■ 18 000 m² de surface

■ Un hub digital de 6 000 m²

■ Un objectif de 400 robots, conçus et développés par C-Log

■ Un potentiel de 50 000 commandes traitées par jour

■ 25 collaborateurs

■ Une livraison garantie à 10 h pour toute commande passée avant 19 h la veille

C-Log Poupry
Agrandir le plan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine