media supply chain
et logistique

Entrepôts

À Rungis, Carrefour ouvre un entrepôt dédié à la livraison à domicile le jour même

Ouvert en août dernier, le cinquième entrepôt logistique de Carrefour en Île-de-France est entièrement dédié à son activité e-commerce de livraison à domicile. Un site de 15 000 m² piloté par le logisticien du froid Stef d'où pourront partir à terme pas moins de 3 000 commandes par jour, pour livrer Paris et le sud de l'agglomération francilienne.

Publié le 25 novembre 2022 - 12h12
A_1

Voxlog

C'est au sud de Paris, au milieu du parc Sogaris à Rungis, que Carrefour a ouvert en août 2022 son cinquième entrepôt logistique d'Île-de-France. Un site pas tout à fait comme les autres pour l'enseigne de grande distribution, puisque celui-ci dédie l'intégralité de ses 15 000 m² à son offre de livraison à domicile en Île-de-France, avec l'objectif de développer et de démocratiser la livraison le jour même dans la zone. Un objectif clé dans la stratégie du groupe, comme l’explique Rami Baitieh, directeur exécutif de Carrefour France : « L’objectif de notre plan stratégique 2026 est de multiplier par trois le nombre de nos clients omnicanaux, qui passent du magasin physique au digital. Dans ce sens, nous souhaitons développer notre offre de livraison à domicile "Carrefour livré chez vous", qui représente actuellement un tiers des parts de marché en France sur ce segment, faisant de nous le numéro 1. Le site de Rungis nous permettra de nous rapprocher de nos clients, de les servir mieux, et à moindre coût ». Ce service de LAD est disponible dans plus de 20 000 communes en France, couvrant 74 % de la population française. Et plus spécifiquement, la plateforme de Rungis atteint à elle seule pas moins de 2,2 millions d’habitants franciliens, répartis sur 91 communes du sud de la région. « Aujourd’hui, nous creusons l’écart avec le reste du marché en se focalisant sur une livraison orientée client, avec beaucoup de service, des commandes parfaites et des délais rapides. À Rungis, nous sommes plus proches des consommateurs, et nous allons pouvoir déclencher de la livraison le jour même : vous commandez le matin et vous êtes livrés dans l’après-midi », déclare Élodie Perthuisot, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale du Groupe Carrefour.

 

Un réseau francilien en développement

Cette nouvelle implantation logistique s’inscrit dans un réseau global en Île-de-France, où Carrefour dispose de 600 magasins, et désormais cinq entrepôts. Situé à moins de 15 km du centre de Paris, le site de Rungis va « ouvrir les possibles » pour Carrefour selon les dires de Mourad Bensadik, directeur e-commerce France de l’enseigne : « Le site a un potentiel immense. Sur ses 15 000 m², nous disposons de 15 000 références, avec beaucoup de produits venant de notre marque de distributeur. Notre ambition ici est aussi de développer cette gamme, qui représente déjà 33 % des volumes. Plus généralement, nous allons tester beaucoup de choses sur ce site, et nous voyons cet entrepôt comme un laboratoire d’initiatives. Par exemple, nous allons pouvoir renforcer notre offre sur les produits frais et les fruits et légumes. Et la proximité avec les halles de Rungis est en ce sens une belle opportunité. Plus généralement, nous allons augmenter notre potentiel de préparation de commande de 50 % par rapport à notre précédente organisation. À terme, Rungis sera notre plus grand site de livraison à domicile en Île-de-France ». Pour assurer le pilotage quotidien de cette plateforme, Carrefour a décidé de renouveler sa confiance en son partenaire logistique Stef, spécialiste de la logistique du froid, qui a accompagné l’enseigne à de nombreuses reprises sur ses différentes implantations depuis les années 1990. « Notre rôle est d’apporter une sécurisation de la performance opérationnelle de Carrefour, avec une culture de management basée sur l’amélioration continue. Aujourd’hui, ce nouveau site vient renforcer ce partenariat historique, avec des prestations adaptées aux nouveaux modes de consommation e-commerce », détaille Stanislas Lemor, PDG du groupe Stef. Le logisticien avait déjà participé à deux grands projets avec Carrefour, d’abord en 2018 à Aulnay-sous-Bois (93), un site mécanisé pour les drives en Île-de-France (avec 20 % de flux e-commerce cependant), puis l’an passé à Aix-en-Provence, pour la préparation de commandes e-commerces dans le Sud-Est de l’Hexagone.

 

Une large gamme de produits

Concrètement, le nouveau site de Rungis se divise en quatre grandes zones. Tout d’abord, une zone en température ambiante, qui accueille des produits d’entretien, des produits pour la maison ainsi que quelques références alimentaires. Les faibles rotations sont stockées dans des étagères simples à quatre niveaux, évoquant les allées d’un supermarché, tandis qu’une partie avec des racks dynamiques permet du stockage à la palette pour les produits à forte rotation ou plus encombrants (packs de boisson, papier toilette). Une autre zone en température dirigée à 2 °C traite les différents produits frais tandis qu’une autre à -18 °C se dédie aux surgelés. Enfin, l’entrepôt dispose d’une zone fruits et légumes : « C’est la plus sensible au niveau de la préparation, puisque nous y proposons des produits au poids. Nous devons nous mettre à la place du client, et nous formons les collaborateurs au choix des produits, pour que ceux-ci soient toujours convenables. Nous faisons aussi régulièrement des contrôles de qualité dans des allées pour trier les produits qui ne peuvent pas être vendus. Aujourd’hui, c’est avec les fruits et légumes que l’on peut fidéliser les clients, en étant très sensibles à la qualité des produits que nous leur livrons », détaille Mourad Bensadik.

 

Pour effectuer la préparation dans cette zone, les salariés reçoivent un ordre de picking et font un chemin optimisé entre les différents emplacements dans l’entrepôt (grâce au WMS DSIA Logistar), avec des chariots capables de transporter huit bacs. Ceux-ci sont remplis au fur et à mesure, pour traiter plusieurs commandes à la fois. La livraison e-commerce chez Carrefour affiche des paniers moyens de 55 à 62 articles, un chiffre supérieur au drive, où le panier moyen reste plutôt à une quarantaine de produit. Quand toutes les commandes sont préparées, les chariots sont amenés dans une zone de ventilation où ils vont être triés dans l’ordre de la tournée, puis placés sur un des 44 quais d’expédition du site. Ceux-ci sont alors pris en charge par le livreur FM Logistic et sa filiale transport, qui va pouvoir livrer jusqu’à 100 personnes dans les zones denses, grâce au pilotage du TMS Urbantz, dédié à la livraison du dernier kilomètre. Pour rythmer ses expéditions, l’entrepôt dispose de six cut-off sur une plage horaire allant de 6 h à 22 h, dont le plus tardif est à 16 h, pour des expéditions en soirée. La livraison en J pour J est possible dans certaines villes si la commande a été passée avant 12 h. Globalement, l’objectif consiste à ce que la durée de préparation, depuis la commande en ligne jusqu’à l’expédition, soit d’environs trois heures. La réception sur le site est gérée directement par Carrefour depuis ses entrepôts de distribution (qui considèrent ainsi l’entrepôt de Rungis comme un gros hypermarché à approvisionner régulièrement), avec des livraisons de nuit.

 

Une montée en puissance progressive

Aujourd’hui, la plateforme de Rungis traite en moyenne 1 000 commandes par jour, mais sa montée en puissance sera progressive, en rapport avec la croissance de l’activité de la livraison à domicile. Ici, ce sont jusqu’à 3 000 commandes qui pourront, à terme, être traitée chaque jour, soit près de 185 000 articles par jour. Pour permettre cela, le site peut s’appuyer sur 100 salariés, dont 80 dédiés aux activités logistiques. « Nous avons procédé à 80 recrutements CDI, sur des postes de préparateurs de commandes, réceptionneurs et caristes. Le travail des équipes RH a été considérable : il a fallu recevoir, recruter et former ces profils pour accompagner la mise en performance du site, dans une région où il y a une très forte volatilité des effectifs. Notre politique RH et notre modèle social ont été des éléments différenciateurs. D’ici à la fin de l’année, nous voulons dépasser les 100 collaborateurs en CDI », détaille Stanislas Lemor. Carrefour souhaite également étoffer son offre sur la plateforme en proposant prochainement une gamme complémentaire pour des produits de boucherie, de poissonnerie et de parapharmacie. Et quand le site sera arrivé à sa capacité maximale, Carrefour évoque d’ores et déjà la possibilité d’automatiser certains flux bien précis dans la partie en température ambiante, de manière à optimiser le stockage et la vitesse de préparation des commandes.

 

 

Le site de Carrefour et Stef en chiffres :

■ 15 000 m² ;

■ 15 000 références, dont 33 % en marque propre actuellement ;

■ 4 zones de préparation : ambiant, frais, fruits et légumes, surgelés ;

■ 1 000 commandes par jour avec capacité d'atteindre 3 000 ;

■ 100 salariés dont 80 recrutements en CDI.